CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique
Une alerte du WWF France

Sauvons le Cerrado : Halte au soja non responsable

vendredi 6 avril 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

A l’occasion de la dixième édition de la semaine du Développement Durable, le WWF diffuse un poster-dépliant et un film inédit pour vulgariser la problématique de l’impact de la culture du soja sur les forêts sud-américaines et qui se retrouve massivement dans l’alimentation animale à nos élevages.



Ce film d’animation, réalisé par l’agence britannique Néo, à la fois original et poétique, nous conte l’histoire du Cerrado et nous invite à changer nos comportements alimentaires pour diminuer l’empreinte que nous faisons peser sur ce fragile écosystème :


Sauvons le Cerrado par WWF_France

- Pour en savoir plus, télécharger Lien vers le poster-dépliant « Sauvons le Cerrado »

Quand le soja fait des dégâts

Quel est le lien entre la viande que nous consommons régulièrement et la déforestation en Amérique du Sud ? Le soja ! Particulièrement riche en protéines, le soja est massivement utilisé pour nourrir les animaux d’élevage dont sont issus la viande, les œufs et le lait que nous consommons chaque jour.

Savez-vous que la France en importe près de 4,7 millions de tonnes dont 90% à destination de nos élevages, majoritairement pour le secteur de la volaille ? Devant une demande croissante, il faut donc de plus en plus de terres à cultiver. Cette extension des terres dédiées à la production se fait principalement au détriment des écosystèmes naturels.

Ici et là-bas, des conséquences désastreuses

Première victime de cette culture toujours plus avide de nouvelles terres : le Cerrado.

Cette savane arborée se trouvant principalement au Brésil est un joyau de biodiversité qui abrite des espèces exceptionnelles, dont une trentaine d’espèces animales inscrites sur la liste rouge de l’UICN, en danger parfois critique d’extinction. Aujourd’hui, la déforestation de cette savane sud-américaine émet des émissions de GES équivalentes à celles de l’Amazonie. A cause de la perte de couvert forestier, le Mato Grosso, principal État producteur de soja au Brésil, a subi les plus importantes sécheresses jamais enregistrées. Pour les populations riveraines aussi, l’addition est lourde : diminution du nombre d’emplois agricoles, main-d’œuvre surexploitée, conflit de territoire avec les communautés indiennes. En outre, les épandages toxiques de pesticides ou d’engrais chimiques polluent les écosystèmes aquatiques et peuvent créer des problèmes sanitaires.

En France, le système d’élevage intensif est structuré sur le couple maïs-soja alimentant le cheptel bovin, porcin et avicole. Ce système contribue à accroître toujours plus la dépendance de nos éleveurs aux importations et aux cours du marché mondial. De plus, alors que la production de soja OGM représente 70% de la production mondiale, ce mode d’alimentation nous fait courir le risque de consommer indirectement et à notre insu des OGM. Tout cela, le consommateur français doit maintenant le savoir.

Quelles solutions ?

Au niveau international, le WWF participe à la mise en œuvre d’un système de certification, la RTRS (The Round Table on Responsible Soy Association), garantissant que le soja importé a été produit de façon responsable, sans générer de nouvelles déforestations. Un module permettant de tracer le soja certifié non-OGM a également été créé dans le cadre de la RTRS.

En France, nous agissons au quotidien en nous efforçant d’influencer les politiques publiques pour développer sur notre sol des cultures alternatives permettant d’atténuer notre dépendance aux importations massives de soja sans garanties environnementales, tout en réduisant l’utilisation d’intrants chimiques.

Dans ce cadre, le WWF France a envoyé un courrier aux 40 principales entreprises utilisatrices de soja pour les alerter sur l’impact du soja en Amérique du Sud et les appeler à mettre en place une politique préférentielle pour le soja RTRS non OGM et les alternatives locales et durables.

Le WWF s’adresse également aux consommateurs en leur proposant des éco-gestes, faciles et concrets, pour limiter leur empreinte (liée à la production de la viande, des œufs et des laitages) sur les forêts d’Amérique du Sud. Plus d’informations sur www.protegelaforet.fcom/.

Article lu 941 fois

lire aussi :
  • Soja « durable » : attention à l’arnaque ! alerte les Amis de la Terre


  • forum

    • Sauvons le Cerrado : Halte au soja non responsable
      11 avril 2012, par Jean Yves

      Il était nécessaire d’ajouter à la table ronde pour un soja solidaire le non recours aux cultures transgéniques :le soja transgénique RR est tolérant au round up . Il accroît de fait l’usage de ce désherbant total et fait rentrer le glyphosate et ses dérivés dans la chaîne alimentaire).
      De plus l’épandage de round up sur de grandes surfaces, souvent par avion, c’est la mort des exploitations familiales.
      Jean Yves

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9844080

    66 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable