CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Finance durable
Du 10 au 16 octobre 2011

Semaine de l’ISR : l’Investissement Socialement Responsable à l’honneur

lundi 10 octobre 2011
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

L’actualité économique et environnementale nous le rappelle régulièrement : nous devons transformer en profondeur nos modes de production et de consommation pour les rendre durable à long terme. Investir autrement pour mettre du sens dans nos placements devient une préoccupation grandissante.



Afin de favoriser le développement de l’Investissement Socialement
Responsable (ISR), la ministre de l’Ecologie Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, ministre de l’Écologie a donné le coup d’envoi de la deuxième édition de la Semaine de l’ISR qui se déroule jusqu’au mercredi 16 octobre prochain. Initiée par le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), cette manifestation a vocation à promouvoir l’ISR auprès du grand public, des professionnels (gestionnaires d’actifs, consultants, réseaux de distribution…) et des institutionnels.

"La prise de conscience écologique conjuguée à la crise financière est en passe de modifier les comportements des acteurs économiques vers plus de responsabilité. Tout comme le consommateur est de plus en plus soucieux des conséquences environnementales et sociales de son acte d’achat, l’investisseur veut mettre du sens dans son placement. L’ISR accélère la mutation de nos modes de production en
modifiant l’offre en profondeur. Le consommateur peut ainsi s’orienter vers des produits et services responsables et participe à la construction d’une société plus respectueuse de l’homme et de l’environnement"
a notamment déclaré Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET.

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET lance la seconde édition de la semaine de l'ISR. Crédit : Arnaud Bouissou - MEDDTL

Une cinquantaine d’événements sont organisés partout en France et sur Internet par les acteurs de l’Investissement Socialement Responsable (agences de notation extra-financière, gestionnaires d’actifs, investisseurs, réseaux de banques et d’assurances, etc.) mais également par les grandes écoles et universités, les organisations professionnelles ou encore les associations. L’intégralité des événements est consultable sur le site www.semaine-isr.fr.

La Semaine de l'ISR c'est l'occasion de découvrir l'Investissement Socialement Responsable au travers d'événements partout en France. Les organisateurs sont des établissements financiers, des associations, des écoles et universités…

 Les Français et l’ISR

60% des épargnants Français accordent aujourd’hui une place importante aux critères environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs décisions de placement, d’après une nouvelle enquête publiée à l’occasion de la deuxième édition de la Semaine de l’ISR en France.

L’enquête nationale conduite en ligne par Ipsos pour le compte d’EIRIS, un des leaders mondiaux de l’analyse environnementale, sociale et de gouvernance des entreprises, explore l’intérêt des Français vis-à-vis de l’investissement socialement responsable (ISR) [1].

Le sondage souligne l’intérêt croissant des épargnants Français pour l’ISR : 60% des sondés épargnants disent accorder une place importante ou très importante aux critères environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs décisions de placement. L’enquête montre
toutefois que le manque de sensibilisation à l’ISR et le manque d’information sur les produits constituent des freins importants avec 64% des sondés n’ayant jamais entendu parler de l’ISR.

"Notre enquête met en évidence l’attention que les Français portent déjà aux enjeux environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placement mais certains d’obstacles doivent être surmontés pour que davantage d’épargnants français transforment leurs intentions en acte et investissent dans des fonds ISR. Le niveau de sensibilisation des Français à l’ISR reste encore faible", analyse Marion de Marcillac, responsable développement du bureau français d’EIRIS. "Notre sondage montre que les Français souhaitent donner du sens à leur épargne et être cohérents avec leurs autres choix de consom’acteurs – ils ne demandent qu’à être convaincus que l’ISR peut les y aider ! Un effort de pédagogie, de transparence et de clarté de la part des
acteurs de l’ISR doit donc se maintenir"
poursuit-elle.

- Pour en savoir plus télécharger les résultats complets de cette enquête en cliquant ici.

 Tout savoir sur l’ISR

L’Investissement Social Responsable, qu’est ce que c’est ?

C’est un moteur de transformation de nos modes de gestion pour créer une économie plus verte et plus équitable. L’actualité rappelle régulièrement que nous devons transformer en profondeur nos modes de production et de consommation pour les rendre soutenables à long terme. Les leviers pour y parvenir sont multiples et supposent l’implication du plus grand nombre. L’investissement joue, à ce titre, un rôle central. Il constitue un moteur fondamental de l’économie en agissant à la base de notre système productif, en modifiant l’offre et donc notre consommation. L’ISR consiste à prendre en compte dans les choix d’investissement des critères dits « extrafinanciers », c’est-à-dire Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) en plus
des critères financiers « classiques ». C’est l’application concrète du développement durable aux placements financiers. En sélectionnant les entreprises les plus vertueuses, l’Investissement Socialement Responsable contribue à transformer nos modèles de développement et à les rendre soutenables à long terme.

ESG, les trois critères clés de l’ISR

L’investisseur socialement responsable ne s’intéresse donc pas uniquement aux performances économiques et financières de l’émetteur dans lequel il investit son argent mais également à ses performances extra-financières, mesurés à l’aune de trois critères dits
« critères ESG » :

  • Le critère Environnemental désigne l’impact direct ou indirect de l’activité d’un émetteur sur l’environnement ;
  • Le critère Social/Sociétal désigne l’impact direct ou indirect de l’activité d’un émetteur sur ses parties prenantes (clients, fournisseurs, collectivités locales, salariés…), en référence à des valeurs universelles (droits humains, normes internationales du
    travail, lutte contre la corruption…) ;
  • Le critère « Gouvernance » désigne l’ensemble des processus et organisations internes de l’entreprise qui influent sur la manière dont elle est dirigée, administrée et contrôlée. Il inclut aussi les relations entre les nombreuses parties prenantes et les objectifs qui gouvernent l’entreprise. Parmi ces acteurs principaux, on retrouve
    notamment, les actionnaires, la direction et le conseil d’administration de l’entreprise.

Le développement de L’ISR : un engagement du Grenelle de
l’Environnement

L’investissement au capital des sociétés, quand il est socialement responsable, concourt à transformer nos modèles de développement et à les rendre soutenables à long terme en sélectionnant les entreprises les plus vertueuses en matière de développement durable.
C’est pourquoi sa promotion fait partie des engagements du Grenelle de l’environnement (L’article 53 de la loi Grenelle 1 prévoit que l’ISR sera encouragé par des mécanismes incitatifs et des campagnes d’information. L’article 224 de la loi Grenelle 2 introduit un dispositif d’information sur les critères ESG pris en compte par les société de gestion de portefeuille). Afin que les investisseurs puissent repérer les fonds investis à l’aune de critères extrafinanciers, le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du
Logement et le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie mettent conjointement en place en application de l’article 224 de la loi « Grenelle 2 », un dispositif qui vise à faire préciser clairement aux sociétés de gestion si les critères ESG sont pris en compte dans les fonds qu’elles gèrent et le cas échéant, de quelle manière. Les effets attendus de cette disposition sont une plus grande transparence de la politique de gestion ISR des sociétés de gestion et des fonds qu’elles gèrent et, de fait, une augmentation de cette forme d’investissement, qui intègre le développement durable et qui explique de quelle manière.

En complément de ce mécanisme, la loi « Grenelle 2 », renforce le dispositif réglementaire de reporting extra-financier des entreprises introduit par la loi du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques. Les investisseurs ISR ont en effet besoin d’informations extra-financières pour repérer les entreprises qui ont mis en place des
démarches de responsabilité sociétale avancée. La Stratégie Nationale de Développement Durable 2010-2013, vers une économie verte et
équitable, en fait aussi un levier d’action pour encourager les entreprises dans une démarche de responsabilité sociale avancée.

Le développement de l’ISR nécessite d’importants efforts de communication et de pédagogie pour faire connaître cette forme d’investissement auprès des épargnants. C’est précisément l’objet de la Semaine de l’ISR, organisée du 10 au 16 octobre 2011, et soutenue par la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable, des ransports et du Logement.

Le marché français de l’Investissement Socialement Responsable

Selon la dernière enquête réalisée par le centre de recherche ISR de Novethic, les encours ISR détenus par la clientèle française à fin 2010 s’élevaient à 68,3 milliards d’euros, soit une croissance de +35%. Les investisseurs institutionnels représentent 70% de ces encours, soit 47,6 milliards d’euros (+36% entre 2009 et 2010), la clientèle des
particuliers 30% (20,6 milliards d’euros, +33% entre 2009 et 2010).
Les investisseurs institutionnels sont les caisses de retraite et de prévoyance, les fonds de retraite publics, les assureurs privés et mutualistes. La clientèle des particuliers est constituée principalement des investisseurs en gestion collective via les réseaux bancaires et d’assurance et des salariés via l’épargne salariale.

Comment le particulier peut-il souscrire à un investissement ISR ?

Un particulier peut souscrire à un Investissement Socialement Responsable, directement auprès de son établissement financier sous la forme de fonds ISR ou à travers des produits d’assurance-vie, d’épargne salariale et de retraite comportant des fonds ISR. Certains produits d’épargne proposés aux particuliers permettent d’investir socialement responsable :

  • Les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) : les OPCVM sont des fonds d’investissement qui permettent à tout épargnant de confier la gestion de ses capitaux à un professionnel qui se charge de les investir sur un ou plusieurs marchés financiers déterminés. Ils ouvrent l’accès, au travers d’un seul placement, à une large diversification. Il en existe plusieurs milliers, investis sur l’ensemble des marchés financiers, ayant la forme de Sicav (sociétés d’investissement à capital variable) ou de FCP (fonds communs de placement). Certains sont quasiment sans risque, d’autres au contraire ne s’adressent qu’à des investisseurs très avertis. Certains sont « ISR », d’autres non. Les OPCVM ou fonds d’investissement « ISR » sont investis selon des critères financiers et extra-financiers (environnementaux, sociaux et de gouvernance).
  • L’assurance vie : l’assurance vie est un contrat signé entre un assuré et un assureur. L’assuré confie son argent à un assureur pour qu’il le fasse fructifier pendant une durée déterminée ou durant toute la vie. L’épargne peut être investie dans un fonds/OPCVM ISR
    ou un fonds/OPCVM non ISR.
  • L’épargne salariale est une épargne que les salariés peuvent se constituer au sein de leur entreprise, avec l’aide de celle-ci. Il existe différents types de plans d’épargne salariale (Plans d’Epargne d’Entreprise (PEE), Plans d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO)).
    Les sommes affectées à un PEE ou à un PERCO peuvent être investis dans un fonds/OPCVM ISR ou dans un fonds/OPCVM non ISR.

Le particulier peut donc, via ces différents « véhicules financiers », demander à son intermédiaire financier d’investir son épargne dans un fonds/OPCVM ISR. La gestion de ces fonds/OPCVM est confiée à des professionnels, les sociétés de gestion de portefeuille.

Comment reconnaître qu’un fonds est ISR, autrement dit qu’il est
investi à l’aune de critères extra-financiers et pas seulement
financiers ?

Au-delà du mécanisme que mettent en place les ministères en charge de l’écologie et des finances, plusieurs initiatives ont été mises en oeuvre pour aider à « repérer » les fonds « ISR » :

  • Le label ISR de Novethic : Lancé en 2009 par Novethic, filiale de la Caisse des dépôts, centre de recherche ISR et média spécialisé, le label a pour vocation de rendre lisible et visible l’ISR pour les épargnants particuliers. Il est décerné aux fonds ISR distribué en France et dont la gestion prend systématiquement en compte les critères ESG ;
  • Le code de transparence AFG/FIR pour les fonds ISR ouverts au public : rendu obligatoire par l’Association Française de Gestion financière (AFG) pour tous ses adhérents qui commercialisent un fonds ISR. Les fonds signataires du code sont ainsi tenus de donner des informations exprimées de manière claire et compréhensible par un
    large public pour lui permettre de mieux comprendre les politiques et pratiques ESG mises en oeuvre par le fonds.

 Pour en savoir plus

Le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR) est une association multipartite fondée en 2001 qui a pour vocation de
promouvoir l’ISR, l’Investissement Socialement Responsable. Le FIR regroupe l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur de l’ISR : investisseurs, sociétés de gestion, courtiers, agences de notations extra-financières, conseils investisseurs, organisations de place et personnalités qualifiées. Le FIR est avec l’AFG (Association Française de Gestion financière) et l’Eurosif l’un des porteurs du Code de transparence pour les fonds ouverts dont la nouvelle version est désormais obligatoire pour ceux qui se revendiquent de l’ISR en France. Chaque année depuis 2005, le FIR remet les Prix « Finance et Développement Durable » aux meilleurs travaux universitaires européens. En 2011, le FIR s’est associé aux UNPRI (www.unpri.org). En 2010 le FIR a lancé CorDial, une plateforme de dialogue avec les entreprises cotées sur les questions de développement durable. Pour la première année en 2011, le FIR associé à Vigeo remet un Prix aux meilleurs acteurs du SBF 120, du CAC 40 et du Stoxx Europe 50 sur une problématique du développement durable. Pour cette première édition c’est la prise en compte de la responsabilité sociétale des entreprises dans la gouvernance qui sera primée le 14 octobre.
Site Web : www.frenchsif.org.


Les partenaires de la Semaine ISR : Placée sous le Haut Patronage du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement, la Semaine de l’ISR est organisée par le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR), en partenariat avec l’Association Française de la Gestion financière (AFG), l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC), la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA), Novethic, l’Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (ORSE), Paris EUROPLACE et la Société Française des Analystes Financiers (SFAF).


[1L’enquête nationale a été conduite par Ipsos pour le compte de l’agence de recherche EIRIS, pour mesurer la connaissance et l’intérêt des consommateurs français pour l’ISR, identifier la place qu’ils accordent aux critères environnementaux et sociaux dans leur décision de placement, leurs motivations, les freins. Un échantillon de 1040 adultes français âgés de 16 à 64 ans a été sondé à travers la France entière. Le sondage a été mené en utilisant une méthode en ligne du
16 au 19 septembre 2011. L’échantillon a été pondéré pour être conforme aux tendances démographiques françaises. Après un premier filtre, les questions ont été posées uniquement aux Français détenant au moins un produit financier, soit 92% de l’échantillon initial soit 972 personnes.

Article lu 3304 fois



forum

  • La première Semaine de l’ISR pour expliquer, dialoguer, proposer
    28 septembre 2010, par JEAN LOUIS BEZERT

    Je serai présent à ce forum à Paris le 9 octobre !
    Apparemment, il me semble que cet effort de démocratisation fort louable est effectuée aussi bien par de petites compagnies financières spécialisées (Financière de Champlain,...) que par des acteurs de la Banc’assurances qui voient dans l’ISR que un axe supplémentaire de développement !
    Pour ceux qui veulent commencer une première expérience, je leur conseille de lire le dossier des Amis de le Terre et de lire sur ce même site
    http://financer.cdurable.com/-Accueil-.html
    Des exemples concrets y sont décrits !

 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9842066

48 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable