CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Consommer responsable > Transport
Dans le cadre de la Semaine de la Mobilité et de la Sécurité routière 2010

Baromètre Macif 2010 de la mobilité durable

En partenariat avec le Ministère du Développement durable

lundi 13 septembre 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

A l’occasion de la Semaine de la Mobilité et de la Sécurité Routière 2010 (du 16 au 22 septembre), la Macif présente les résultats de la 4ème vague de son Baromètre de la mobilité durable. Principal enseignement : les économies que pourraient faire réaliser les modes alternatifs représentent le principal levier incitatif à l’essor d’une mobilité plus respectueuse de l’environnement.



Les principaux enseignements du Baromètre Macif de la mobilite durable 2010 [1]

- 75% des Français interrogés pensent que l’usage de la voiture est un mal nécessaire, 56% que c’est une source de stress et d’inquiétude.
- Les Français répondent par le portefeuille en ces temps de crise : une augmentation rapide du prix du carburant arrive en tête des mesures qui les inciteraient à se tourner vers des modes de déplacement alternatifs (62 %, + 14 points vs 2009).
- Le pouvoir d’achat prédomine parmi les facteurs qui peuvent inciter à la pratique du covoiturage (hausse du prix du carburant, baisse de la cotisation d’assurance pour les pratiquants).
- Les Français plébiscitent les aménagements dédiés au vélo en vile : 93 % estiment que la création de voies réservées favoriserait à la fois la sécurité et le développement de l’usage du vélo.

En détail :

1/ L’enjeu de la protection de l’environnement de moins en moins prioritaire pour les Français

En 2010, 42% des Français considèrent que la protection de l’environnement est un enjeu tout à fait prioritaire, soit un recul de 9 points depuis 2009. Désormais à la 5ème place parmi les préoccupations majeures des Français, la protection de l’environnement figure loin derrière les thématiques économiques et sociales, l’emploi dominant toujours le classement des enjeux prioritaires (73%, - 4 points) devant la protection sociale (66%, + 4 points), le pouvoir d’achat (51%, - 5 points) et la sécurité (50 %, + 8 points).

Si les Français accordent toujours une importance forte à l’enjeu écologique (90% estiment qu’il est tout à fait prioritaire ou important), on constate toutefois la baisse constante de son caractère prioritaire, mesurée depuis le lancement du Baromètre en 2007 (de 58% en 2007 à 42% aujourd’hui). Incontestablement, la violente crise économique survenue en 2008 a rompu la progression constante de la sensibilité aux enjeux écologiques.

2/ Les Français répondent par le portefeuille en temps de crise

Le levier incitatif le plus efficace dans le contexte actuel semble être d’ordre financier : 62% des Français estiment qu’une augmentation rapide du prix du carburant les inciterait à se tourner vers des modes de déplacement alternatifs, une hausse notable de 14 points depuis 2009. De même, l’instauration de péages urbains pour les automobiles à l’entrée des villes serait un facteur incitatif à l’utilisation des modes alternatifs pour 44% des Français, soit 8 points de plus que l’an dernier.
Outre les économies que l’usage de ces modes alternatifs pourraient générer, les Français voient d’un très bon œil les outils et mesures d’aide à l’accès à ces services (prise en charge de l’organisation de ce service par les entreprises, technologie mobile d’information).
D’une manière générale, la connaissance des modes de déplacement alternatifs reste stable et les Français s’essayent petit à petit aux nouvelles mobilités (+ 2 points pour l’utilisation de vélos mis à disposition pour des trajets courts et la pratique du co-voiturage).

3/ Le pouvoir d’achat, facteur prédominant pour favoriser le covoiturage

Les freins à l’utilisation du covoiturage sont davantage d’ordre pratiques (pour 63% des personnes interrogées) que psychologiques (33%). Cet écueil pratique est notamment ressenti par les ruraux (71% contre 57% des urbains). Or dans le même temps, le covoiturage est majoritairement perçu comme un mode de déplacement adapté aux petits trajets (pour 72 % des sondés). Là encore, un des principaux leviers d’incitation à la pratique du covoiturage serait d’ordre financier : une forte hausse du prix du carburant contribuerait au développement de ce mode de transport alternatif, pour 52% des Français et notamment 62% des ruraux.

4/ Pour 93 % des Français, l’aménagement de voies réservées pour les vélos favoriserait la sécurité et le développement de l’usage du vélo

Le développement des voies réservées à la pratique du vélo apparaît comme la mesure phare, plébiscitée par les Français : 93% d’entre eux considèrent qu’elle permettra de développer l’usage du vélo et qu’elle améliorera la sécurité.
Les Français réclament une plus grande place pour le vélo en ville : la généralisation de la mise à disposition de vélos en libre service (89%) et le développement des parkings à vélos (86%) sont considérés comme les mesures les plus incitatives à l’usage du deux roues.
Il est intéressant de noter que si rendre le casque obligatoire est considéré par 79 % des sondés comme permettant de sécuriser l’usage du vélo, 57 % estiment que cela ne contribuera pas à son développement. Pour la Macif, développement de l’offre et sécurisation ne doivent pas être incompatibles. C’est pourquoi une large campagne d’information sur le port du casque est prévue afin de réduire cet écart de perception.

Les principaux résultats du Baromètre Macif de la mobilité durable 2010 sont disponibles sur le site Internet du programme du groupe Macif « Roulons pour l’avenir », en faveur d’une mobilité durable et responsable à l’adresse www.roulonspourlavenir.com.


A propos de la Macif : Depuis 2006, le groupe Macif s’est engagé dans une démarche prospective sur la nécessaire évolution des modes de transports, en fonction des contraintes économiques, écologiques et sociétales. Créé en 2006, le dispositif innovant « Voiture plus propre et plus sûre », qui offre une réduction allant jusqu’à 32% sur la garantie responsabilité civile (RC) du contrat d’assurance, couvre désormais plus d’un million d’automobilistes. A l’occasion du Mondial de l’automobile 2010, la Macif mettra en avant différentes offres destinées à encourager l’acquisition de véhicules électriques.

En parallèle, la Macif accompagne la montée en puissance des structures d’éco-mobilité régionales et peut aujourd’hui revendiquer le titre de premier assureur de l’auto-partage en France avec 23 structures d’éco-mobilité déjà assurées par le Groupe.

La Macif est également très active en matière de prévention. Depuis plus de 20 ans, la Mutuelle mène plus de 1 800 actions de prévention sur le terrain chaque année pour sensibiliser le grand public aux dangers de la route.

Dans le cadre de son Plan de Déplacement Entreprise (PDE) en cours de mise en œuvre sur 4 sites géographiques de l’entreprise, le groupe Macif a choisi de promouvoir le covoiturage auprès de ses salariés et de ses représentants de sociétaires en mettant en ligne un module spécifique sur son Intranet.


[1Baromètre Macif 2010 de la mobilité durable réalisé par Opinion Way, en partenariat avec le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, entre le 2 et le 7 août 2010 auprès d’un échantillon de 1 563 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Article lu 1496 fois

lire aussi :
  • Semaine Européenne de la Mobilité


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9835463

    17 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable