CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Planète - Contribution Ecologique
Une consultation de la commission européenne relayée par les ONG

Alerte : nature en danger

500 000 citoyens se sont exprimés en faveur de la protection de la nature en Europe

vendredi 24 juillet 2015
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Mobilisation historique à l’initiative de BirdLife, du Bureau Européen de l’Environnement, des amis de la Terre et de WWF Europe : près de cinq cent mille personnes demandent le maintien des directives « Habitats-Faune-Flore » et « Oiseaux » en réponse à la consultation publique lancée par la Commission européenne. A titre de comparaison, la consultation ayant recueilli le plus grand succès à ce jour était celle sur le Traité Transatlantique avec 145 000 signatures. Il s’agit là d’un véritable record témoignant de la capacité des citoyens européens à se mobiliser pour la nature.



Les citoyens ont encore jusqu’à dimanche 26 juillet à minuit pour se mobiliser en faveur des la protection de la nature

« En Europe, des lois essentielles protègent les aspects les plus précieux de notre nature. La conservation de la vie sauvage et des espaces naturels les plus importants dépend de ces règlements.

Hélas, actuellement la Commission Européenne envisage de saper ces lois, ruinant des années de progrès.

Mais si nous sommes assez nombreux à exprimer notre volonté de voir ces lois appliquées, nous pourrons l’empêcher d’affaiblir la protection de notre vie sauvage.

La Commission Européenne nous demande notre avis et il est temps de faire entendre nos voix. La consultation de la Commission pose plusieurs questions et nous avons suggéré ci-dessous les réponses les mieux adaptées pour la protection de la nature. Pour vous joindre à notre action, complétez simplement vos détails et cliquez sur ENVOYER. »

500 000 citoyens se sont exprimés en faveur de la protection de la nature en Europe

- Le WWF France vous propose de participer au concours #NatureAlert mettant en valeur la nature près de chez vous.

 Une forte mobilisation

PNG - 189.2 ko
Mobilisation historique à l’initiative de BirdLife, du Bureau Européen de l’Environnement, des amis de la Terre et de WWF Europe

Suite à la décision de la Commission européenne d’évaluer l’intérêt de réviser ou non les directives « nature » qui encadrent la protection de la biodiversité en Europe, les principales ONG environnementales européennes, relayées en France par FNE, la LPO et le WWF France, ont lancé en mai une campagne intitulée « Nature Alerte » visant à maintenir ces législations. Leur révision pourrait en effet conduire à un inquiétant recul pour la biodiversité européenne.

Outre les 500 000 citoyens qui se sont exprimés, plus de 120 ONG environnementales ont envoyé un message aux décideurs européens : ces deux piliers de la protection de la nature en Europe ne doivent pas changer !

 Pourquoi maintenir en l’état ces directives ?

Les directives Oiseaux et Habitats protègent plus de 1 000 espèces, 230 habitats naturels et plus de 27 000 sites naturels en Europe. On leur attribue la préservation d’espèces emblématiques telles que le vautour, le pygargue à queue blanche ainsi que les phoques [1]. Grâce à ces directives, l’Union européenne abrite aujourd’hui le plus grand réseau de sites naturels protégés, les sites Natura 2000, qui couvrent presque un cinquième de son territoire (environ 12,5% en France).

Des données scientifiques [2] montrent que ces directives protègent efficacement les espèces et les habitats menacés et contribuent au développement socio-économique des communautés locales et des régions.

En parallèle de la consultation publique, la Commission européenne a sondé de multiples intervenants, parmi lesquels, les autorités nationales, les exploitants agricoles, les ONG environnementales dont FNE, la LPO et le WWF France ainsi que les acteurs économiques. L’immense majorité s’accorde sur l’importance d’améliorer leur mise en œuvre au niveau national et d’augmenter les financements consacrés à la préservation de la biodiversité.

A l’exception de quelques acteurs dans le secteur agricole, des associations de propriétaires forestiers privés et le lobby de la pêche industrielle, très peu d’acteurs interrogés contestent ou demandent la révision des directives.

L’industrie du ciment, les fournisseurs d’électricité, l’agriculture biologique ou encore le tourisme font partie des secteurs qui soutiennent les directives.

 La suite de la campagne

FNE, la LPO et le WWF France poursuivent cette campagne pour garantir que la législation européenne préservant la biodiversité reste cohérente, ambitieuse et au niveau des enjeux

Si les résultats de la consultation seront probablement publiés à l’automne 2015, l’avenir des directives devrait être officialisé d’ici juin 2016.

FNE, la LPO et le WWF France poursuivent cette campagne pour garantir que la législation européenne préservant la biodiversité reste cohérente, ambitieuse et au niveau des enjeux. D’autant plus qu’au moment du sommet mondial pour le climat à Paris, il serait choquant que l’Union européenne enclenche une régression du droit lié à la protection de la biodiversité alors que les études montrent qu’une nature préservée permet d’atténuer les effets du changement climatique.

 Nos réponses pour soutenir la nature au mieux

  •  Question 1 : Quel est le niveau d’importance que vous attachez à la conservation de la nature ?

    Très important

  •  Question 2 : Quel est votre niveau de connaissance des mesures prises par l’UE pour préserver la nature ?

    • Directive « Oiseaux » : quelques connaissances
    • Directive « Habitats » : quelques connaissances
    • Réseau de zones protégées Natura 2000 : quelques connaissances

  •  Question 3 : Quel est le niveau d’importance de la directive « Oiseaux » et de la directive « Habitats » pour la conservation de la nature ?

    Très important

  •  Question 4 : Les objectifs stratégiques des directives sont-ils appropriés pour protéger la nature dans l’UE ?

    Tout à fait appropriés

    Les directives nature ont pour objectif d’améliorer l’avenir des espèces et des habitats à forte biodiversité. La vision qu’elles décrivent reçoit le soutien des organisations pour la nature de l’UE.

  •  Question 5 : L’approche présentée dans les directives est-elle appropriée pour protéger les espèces et les habitats dans l’UE ?

    Tout à fait appropriée

     

    Les directives nature demandent à tous les pays de l’UE d’instaurer des règles de protection strictes pour tous les oiseaux sauvages d’Europe et un large éventail d’autres espèces menacées, et d’identifier et de protéger des zones importantes pour les habitats naturels d’Europe. 

  •  Question 6 : Les directives ont-elles été efficaces pour protéger la nature ?

    Très efficaces

    Grâce aux directives, la superficie des habitats à forte biodiversité protégés en Europe a considérablement augmenté. Des études scientifiques montrent que, protégées par les directives, la situation de certaines espèces de faune et de flore menacées a commencé à s’améliorer.

  •  Question 7 : Quel est le niveau d’importance du réseau Natura 2000 pour protéger les espèces et les habitats menacés dans l’UE ?

    Très important

    Avec quelque 27 000 sites présentant une grande valeur pour la biodiversité, le réseau Natura 2000 couvre environ 18 % du territoire et plus de 4 % des mers et des océans de l’UE. Des preuves montrent que ces sites ont été à l’origine du rétablissement des populations de certaines espèces les plus menacées d’Europe.

  •  Question 8 : Quel est le rapport coûts/bénéfices de la mise en œuvre des directives « Oiseaux » et « Habitats » ?

    Les bénéfices de la mise en œuvre dépassent largement les coûts

    Des études montrent que les bénéfices des directives nature l’emportent largement sur les coûts. Les sites Natura 2000 protègent non seulement la vie sauvage mais fournissent aussi une vaste gamme d’autres bénéfices.

  •  Question 9 : Sachant que les directives sont principalement axées sur la conservation de la nature, dans quelle mesure les aspects suivants ont-ils été pris en compte dans leur mise en œuvre ?

    • Aspects économiques : Très bien
    • Aspects sociaux : Très bien
    • Aspects culturels : Très bien
    • Caractéristiques régionales : Très bien
    • Caractéristiques locales : Très bien

    Cette législation s’adapte bien à la diversité européenne des aspects socio-économiques, des structures administratives, de la préférence culturelle locale et des traditions.

  •  Question 10 : Les politiques menées par l’UE dans les domaines ci-après soutiennent-elles d’une manière générale les objectifs des directives « Oiseaux » et « Habitats » ?

    Agriculture et développement rural : Non

    Pêche et affaires maritimes : Elles pourraient y contribuer davantage

    Cohésion (régionale) : Elles pourraient y contribuer davantage

    Energie : Non

    Transports : Non

    Environnement : Oui

    Industrie/entreprises : Elles pourraient y contribuer davantage

    Changement climatique : Elles pourraient y contribuer davantage

    Santé : Elles pourraient y contribuer davantage

    Recherche et innovation : Elles pourraient y contribuer davantage

    De nombreux aspects de la législation environnementale de l’UE soutiennent les directives, mais d’autres inquiètent les organisations de défense de la nature. La politique agricole de l’UE favorise l’intensification de l’agriculture et fait défaut aux exploitants pratiquant une agriculture durable. La politique énergétique, en dépit des tentatives pour l’axer sur la promotion des énergies renouvelables soutenables, favorise encore des énergies fossiles et a subventionné des biocarburants malgré leurs impacts négatifs sur la biodiversité. Les politiques de transport ont favorisé le développement d’infrastructures mal situées en tenant peu compte des espèces et des habitats.

  •  Question 11 : Dans quelle mesure les directives ont-elles apporté une valeur ajoutée par rapport aux lois nationales ou régionales dans ce domaine ?

    Valeur ajoutée significative

    La nature n’ayant pas de frontières, pour être efficace une action de conservation de la nature doit être coordonnée au niveau international, ce qui justifie l’approche à l’échelle de l’UE. Grâce aux directives, un changement important dans les efforts de conservation de la nature en Europe est intervenu.

  •  Question 12 : Dans quelle mesure les directives ont-elles ajouté de la valeur économique (création d’emplois et débouchés commerciaux liés à Natura 2000, p. ex.) ?

    Valeur ajoutée significative

     

    En veillant à ce que les mêmes règles, bien claires, s’appliquent à tous les secteurs d’activité et en attirant des visiteurs et des touristes, les directives ont apporté une valeur ajoutée significative à l’économie. En fait, la valeur des bénéfices économiques fournis par le réseau Natura 2000 a été estimée à environ 200 à 300 milliards d’Euros par an.

  •  Question 13 : Dans quelle mesure les directives ont-elles apporté des bénéfices sociaux supplémentaires (santé, culture, loisirs, éducation, p. ex.) ?

    Valeur ajoutée significative

    Grâce aux directives, des habitats à forte biodiversité ont été protégés à la fois pour les générations actuelles et les générations futures pour apprendre à les connaître et les apprécier. Il est évident que toute une gamme de bénéfices pour la santé physique et mentale est liée à un environnement naturel sain.

  •  Question 14 : Une législation au niveau de l’UE est-elle toujours nécessaire pour protéger les espèces et les habitats ?

    Oui

    Les directives furent adoptées pour répondre aux manquements et aux inconsistances dans les lois nationales sur la protection de la nature. La justification d’une action de l’UE pour la conservation de la biodiversité est toujours aussi forte que jamais. La prochaine étape doit être de veiller à ce que les directives nature soient pleinement appliquées dans tous les pays de l’UE.


  • Voir en ligne : www.naturealert.eu/fr

    Article lu 4065 fois



     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9979204

    62 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable