Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...
Grenelle de l'environnement

L’appel de Nicolas Hulot à Sarkozy et Borloo: «N’ayez pas peur !»

Dans Le Monde et sur France Inter, il défend les six mesures proposées par sa fondation

En participant au Grenelle de l’Environnement, la Fondation Nicolas Hulot souhaite contribuer, dans l’esprit du Pacte écologique, à ce que la prise de conscience de la gravité de la crise écologique se traduise par la mise en oeuvre de décisions à la hauteur des enjeux. Elle a ainsi présenté six mesures concrètes dont l’objectif est de donner une impulsion qui engage la mutation écologique de la société française. Pour que ces mesures puissent être entendues, Nicolas Hulot a fait son retour aujourd’hui sur la scène médiatique. Il souhaite peser dans les résultats des négociations du Grenelle et il le dit.

Dans Le Monde (édition du 3 octobre), Nicolas Hulot appelle le président Nicolas Sarkozy et le ministre de l’Écologie Jean-Louis Borloo à « ne pas avoir peur » de trancher avec « audace » en faveur de l’écologie lors du « Grenelle de l’environnement ». Le « Grenelle de l’environnement », « moment crucial de vérité, doit être celui de la maturité démocratique », écrit Nicolas Hulot dans cette tribune. « L’écologie est enfin sortie de son ghetto, mais ne rêvons pas : les choix décisifs restent à faire », ajoute-t-il. « La dimension finale du Grenelle dépendra aussi de la volonté et de l’audace politique. M. Borloo, M. Sarkozy, j’ai envie de dire : »n’ayez pas peur ! » lance l’animateur, auteur du « pacte écologique » pendant la campagne présidentielle. « L’enjeu écologique, conclut-il, est un défi d’une ampleur sans précédent. » Des propos qu’il a repris ce matin sur France Inter en expliquant qu’”une idée n’est jamais aussi forte que quand son temps est venu”. Avec le Grenelle de l’environnement, il estime qu’”une énergie s’est libérée et qu’il ne faut pas la gâcher : chacun doit contribuer à l’effort, le temps de l’audace et de la convergence est venu !” Dans le 7-10 de France Inter, Nicolas Hulot, a aussi souhaité un « débat de fond » sur l’énergie, en estimant que « dans une démocratie digne de ce nom, sur le nucléaire, on ne peut pas passer au forceps ». « On n’est pas à un an près, et un an, en déléguant aux députés et sénateurs un débat de fond sur l’énergie, je pense que c’est une manière rationnelle de ne pas traîner ces choix comme un boulet pendant des années », a estimé l’animateur écologiste. « Le nucléaire ne peut pas se faire une virginité environnementale sur le dos de l’effet de serre », a-t-il par ailleurs mis en garde. Il a également souhaité que le Grenelle ne soit « pas pollué par les OGM et le nucléaire », deux sujets qui ont largement mobilisé les groupes de travail et sur lesquels il n’y a pas eu de consensus. La table ronde – le Grenelle proprement dit – se réunira probablement les 25 ou 26 octobre, avant l’arbitrage final du président de la République qui définira 15 plans-programmes à mettre en œuvre.

Le pacte écologique

NH_edito_grand_2.png Faire de l’écologie le déterminant majeur de l’action publique, tel était notre souhait en lançant le Pacte écologique. En signant le Pacte, près de 750 000 autres citoyens ont contribué à faire bouger les choses.
Quelques mois après l’élection présidentielle, cet engagement collectif se traduit par un premier rendez-vous historique qui rassemble tous les acteurs de la société (Etat, collectivités territoriales, organisations professionnelles et patronales, syndicats et associations environnementales) pour un Grenelle de l’Environnement.
Objectif : définir ensemble des mesures très concrètes qui engagent sans plus attendre la mutation écologique de la société française.
Partie prenante des négociations, la Fondation Nicolas Hulot propose six grandes mesures structurantes pour l’avenir de notre pays et de nos modes de vie. Si elles sont adoptées au moment de la table ronde finale, fin octobre, elles permettront des changements majeurs pour inverser la tendance. En cohérence avec celles-ci, nous soutenons une douzaine d’autres propositions faites par les autres ONG environnementales.
Le Pacte écologique pourrait donc commencer à entrer dans les faits… A condition que nous soyons entendu ! Là encore, votre participation active est une des clés de la réussite de ce Grenelle.
Appuyez ces propositions, faites les connaître autour de vous, participez à la consultation publique, aux débats régionaux… Soyez avec nous les porte-parole de l’urgente nécessité de la mutation écologique…
Merci par avance de votre mobilisation.

 

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...