CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Finance durable

J’Epargne Utile

Le nouveau site dédié à l’investissement socialement responsable.

samedi 12 mai 2007
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF

La famille ISR compte, depuis le 5 avril, un nouveau membre : le site Internet qui vend exclusivement des fonds ISR aux investisseurs particuliers. J’epargne utile.com, lancé par le groupe d’assurances April, a pour ambition de faire émerger, sur Internet, une catégorie d’épargnants encore inexistante, celle des « épargn’acteurs ». Il leur propose de souscrire une assurance vie, mode d’épargne préféré des Français, dont les encours seront exclusivement investis dans des fonds ISR.



J’Epargne Utile vous propose des fonds développement durable qui sélectionnent les entreprises les mieux notées sur les critères environnementaux et sociaux. Ce sont des fonds dits « best in class ».
Six critères sont analysés : ressources humaines, environnement, gouvernance, relations clients-fournisseurs, droits de l’homme et engagement sociétal.
La sélection des valeurs peut se faire « par le bas » (les moins bons sont exclus) ou « par le haut » (Les meilleurs sont retenus).
Les notes environnementales peuvent être sur-pondérées. On dit alors que le fond est orienté environnement. Il en est de même pour les notes sociales ; le fonds est alors orienté social.

En théorie, la quasi intégralité des 137 fonds disponibles sur le marché français sont accessibles aux particuliers, mais la plupart, y compris ceux appartenant à de grandes banques de réseau, sont souvent inconnus des chargés de clientèle et loin d’être demandés par des épargnants potentiels. L’idée du groupe April, qui a créé pour cela la structure ISR Courtage, est de remédier au double problème (diffusion limitée et manque d’information des clients) en utilisant Internet.

Pour des raisons liées aux négociations nécessaires avec les sociétés de gestion, jepargne utile démarre avec 35 fonds ISR, proposés par une dizaine de sociétés de gestion, et souhaite en intégrer le double d’ici la fin de l’année. Ils ont été examinés sur des critères de performance, de transparence, de notation et de positionnement.

Il sera intéressant de suivre les réactions suscitées par la diffusion de ce type d’offre auprès d’un grand public. Les internautes- épargnants soucieux de s’engager adhéreront-ils au concept de « best in class » qui domine l’offre française ?

Si « j’epargne utile » permet d’engranger 100 millions d’euros sur les fonds ISR disponibles, d’ici fin 2007, ses promoteurs seront ravis. Le pari est d’autant plus difficile à tenir que le lancement du site n’est accompagné d’aucune campagne marketing. ISR Courtage mise sur l’effet réseau d’Internet pour rassembler les "épargn’acteurs".

Pour en savoir plus sur l’ISR :

Qu’est-ce que l’ISR ?

L’ISR est une déclinaison financière du Développement Durable et œuvre dans ce sens. L’ISR permet de faire rentrer la démarche Développement Durable dans les investissements car les investisseurs et sociétés de gestion ont intégré ces questions dans leur métier.

Autrement dit, il s’agit d’obtenir une performance à moyen/long terme en investissant sur des valeurs qui satisfont aux critères du développement durable.

Développement durable

Si l’analyse de base est orientée « développement durable », tous les piliers de la responsabilité (économique, sociale, environnementale) sont pris en compte. Des référentiels sont constitués ainsi qu’une méthodologie de recueil des données, pour comparer les entreprises d’un même secteur. Certaines notes peuvent être surpondérées selon l’orientation que l’on souhaite donner au fonds. Par exemple, lorsque la note « environnement » est surpondérée, le fonds accorde davantage d’importance à la politique environnementale de l’entreprise considérée.
Cela ne veut pas dire pour autant que les autres critères extra financiers ne soient pas pris en compte.

Exclusion

Selon ce principe, les entreprises peuvent être exclues d’un fonds pour des raisons morales ou religieuses. Certains secteurs, comme l’armement, le jeu, le tabac, peuvent être jugés comme contraires aux convictions de l’investisseur, et exclues du portefeuille. Il s’agit alors de définir à partir de quel seuil une entreprise sera jugée : certains fonds excluent les entreprises ayant réalisé plus de 10% de leur chiffre d’affaires avec un contrat lié à l’armement. Les pratiques et secteurs jugés comme rédhibitoires évoluent et se complexifient. Les contraintes morales divergent parfois.

Engagement et action

L’exigence ne s’exerce plus par la sélection de titres du portefeuille, mais dans la relation avec les entreprises qui le composent. Les investisseurs peuvent utiliser leur droit de vote en AG, exprimer une pression avec la direction par l’intermédiaire des moyens d’expression à sa disposition. Faire partie d’une association d’épargnants permet de recueillir les attentes de chacun en matière de comportement des entreprises et de transmettre à celles-ci leurs demandes.


A découvrir aussi : http://financer.cdurable.com un nouveau site dédié à la finance durable, équitable, solidaire et responsable.


Article lu 1656 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 10488236

71 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable