Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...
Un Rapport de la Fondation Abbé Pierre & Fondation pour la Nature et l'Homme

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Réussir le ZAN en réduisant le mal-logement : c'est possible !

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant 10 ans alors qu’il ne reste que près de 100 000 hectares disponibles pour répondre à l’ensemble des besoins de construction du pays d’ici à 2031 ?Ce rapport, de la Fondation Abbé Pierre en partenariat avec la Fohttps://www.fnh.org/wp-content/themes/fnh-theme/assets/front/files/images/logo-fnh.svg?v=1.0.55ndation pour la Nature et l’Homme, présente une série de leviers permettant de produire de nouveaux logements sans consommer de nouveaux espaces, de construire en minimisant l’artificialisation et d’améliorer l’accès du plus grand nombre aux services et à la nature.

18/03/2024 | © Sébastien Godefroy

Partageant la conviction que transition écologique et justice sociale vont de pair, la Fondation pour la Nature et l’Homme et la Fondation Abbé Pierre ont associé leurs expertises avec un partenariat inédit. Partant du constat que le modèle d’aménagement actuel ne permet ni de protéger les sols et la biodiversité, ni de résoudre une crise du logement qui s’aggrave, les deux organisations voient dans la mise en œuvre de l’objectif Zéro Artificialisation Nette une opportunité de changer de paradigme, au service d’une transition juste.

La lutte contre l’artificialisation des sols

Au cours d’un travail d’étude mené au contact de nombreux experts et de seize collectivités territoriales engagées dans des expérimentations sur la sobriété foncière, le rapport identifie une série de leviers à mobiliser pour atteindre les objectifs du ZAN tout en faisant reculer le mal-logement. En se basant sur des témoignages concrets, il souligne aussi les angles morts des politiques publiques actuelles et formule des propositions visant à concilier haut niveau d’ambition écologique et réduction des inégalités sociales.

Le modèle d’aménagement en extension renforce la dépendance à la voiture individuelle

Ce rapport présente une série de leviers permettant de produire de nouveaux logements sans consommer de nouveaux espaces, de construire en minimisant l’artificialisation, et d’améliorer l’accès du plus grand nombre aux services et à la nature. Il rappelle l’importance de soutenir plus fortement les acteurs du logement abordable ainsi que les acteurs de l’économie sociale et solidaire engagés pour un urbanisme plus juste et plus résilient. Il insiste enfin sur la nécessité de renforcer les outils de maîtrise des prix du foncier et des loyers, ainsi que les moyens des collectivités les plus fragiles en matière d’ingénierie territoriale.

Pour mobiliser pleinement l’ensemble de ces leviers sur les territoires et allier réduction de l’artificialisation et réduction des inégalités sociales, ce rapport livre ainsi 40 propositions touchant les politiques publiques. A rebours des discours qui tentent d’opposer ambitions écologiques et justice sociale, les fondations partenaires ressortent de ce travail commun avec la conviction qu’un dialogue nourri et exigeant permet d’articuler les impératifs environnementaux et sociaux : qu’il est possible de réussir le ZAN tout en réduisant le mal logement.

3 modes d’action et une diversité de solutions pour réussir le ZAN

En croisant témoignages de terrain et données statistiques, la Fondation pour la Nature et l’Homme et la Fondation Abbé Pierre déclinent une large palette de leviers que les collectivités peuvent mobiliser en fonction de leurs enjeux locaux :

–       Créer des logements sans construire : des solutions pour mieux utiliser le bâti existant en résorbant la vacance des logements entre 2005 et 2023, le nombre de logements vacants a augmenté 2,3 fois plus vite que le nombre total de logements – et des bureaux pour des communes qui souhaitent redynamiser leur centre-ville/bourg ; en régulant les résidences secondaires – près de 10% (9,7%) du parc de logements en France sont des résidences secondaires – et les meublés de tourisme pour renforcer l’offre de biens à l’année, en réfléchissant au parcours résidentiel des seniors et des jeunes afin d’attirer de nouveaux ménages sans artificialiser les terres agricoles environnantes.

PRODUIRE DU LOGEMENT SANS ARTIFICIALISER : UTILISER LE BÂTI EXISTANT POUR ACCROÎTRE L’OFFRE
DE LOGEMENTS, LA MIXITÉ ET LES LIENS SOCIAUX

–       Construire en artificialisant moins : ces solutions visent à proposer des logements pas ou peu consommateurs d’espaces naturels, agricoles ou forestiers (ENAF) en mobilisant les interstices de quartiers peu denses ; en s’appuyant sur le renouvellement urbain et le recyclage des friches tout en améliorant l’accès aux espaces verts et aux trames écologiques ; ou encore en renforçant l’offre de logement social, peu consommateurs d’espaces.

–       Maîtriser les prix de l’immobilier et du foncier : des solutions à activer pour soutenir le logement social, encadrer les loyers pour toutes les communes tendues qui souhaitent le mettre en place, lutter contre la rétention foncière…

ÉVOLUTION DES PRIX DES LOGEMENTS NEUFS ET ANCIENS ENTRE 2000 ET 2021
Source : Commission des affaires économiques du Sénat, d’après données Insee 35

A propos

Reconnue d’utilité publique, apartisane et non-confessionnelle, la Fondation pour la Nature et l’Homme œuvre depuis 1990 pour que les solutions écologiques deviennent la norme de nos vies, sans laisser personne de côté. En plaçant l’humain au cœur de ses actions, elle lève les blocages économiques,
politiques, psychologiques et sociaux qui entravent cet horizon, seul choix d’avenir. Pour y parvenir, la Fondation démontre qu’agir pour le climat et la biodiversité est dans l’intérêt de tous. Avec son conseil scientifique et ses partenaires, elle propose à celles et ceux qui ont le pouvoir d’agir, des décideurs politiques aux acteurs économiques en passant par les citoyens, des solutions qui concilient les impératifs de la planète et les besoins humains. L’exigence dans l’action, la co-construction, la solidarité et le dialogue avec tous sont les fondamentaux de sa méthode.

www.fnh.org

La Fondation Abbé Pierre, laïque, non partisane et indépendante, lutte depuis plus de 30 ans pour que toute personne ait accès à un logement digne et décent, sans condition. Dans son combat contre la grande précarité, elle accueille des personnes sans-abri dans plus de 30 structures réparties sur tout le territoire ; elle leur permet également de se reconstruire dans plus de 40 Pensions de famille ; chaque année, elle finance plus de 800 projets conduits
par 600 associations de lutte contre la pauvreté ; enfin, elle met tout en
œuvre pour peser sur le débat public en interpellant les acteurs politiques
et en proposant des solutions pour éradiquer les fléaux du mal-logement
et de la grande exclusion. Elle a été reconnue d’utilité publique en 1992.

www.fondation-abbe-pierre.fr

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...