Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Énergies renouvelables citoyennes !

La réappropriation citoyenne de l’énergie est essentielle à la transition énergétique  

Selon la Fondation Terre Solidaire - Accéleration des transitions écologiques et solidaires

La réappropriation citoyenne de l’énergie est indispensable pour répondre à la crise climatique et assurer la transition énergétique des territoires. L’implication citoyenne dans la production d’énergie favorise un système énergétique plus juste, démocratique et respectueux de l’environnement, un enjeu crucial dans un contexte de crise énergétique mondiale. La Fondation Terre Solidaire, persuadée que l’énergie est un enjeu majeur de la transition écologique et solidaire, considère qu’une implication de chacun et une mobilisation sans relâche sont plus que jamais nécessaires.

L’énergie n’est pas un bien comme les autres : elle est essentielle à la vie et au bon fonctionnement de nos sociétés au même titre que l’alimentation ou l’eau.

Fondation Terre Solidaire

L’alimentation est souvent la porte d’entrée lorsqu’on commence à s’intéresser aux enjeux de transition écologique et solidaire. Nous avons envie de savoir comment est produit ce que nous mangeons, comment cela arrive jusqu’à notre assiette. Pourquoi ne pas se poser ces mêmes questions quand il s’agit de l’énergie ?

La transition énergétique dans les territoires avec Centrales Villageoises

Concevoir la transition énergétique dans les territoires avec Centrales Villageoises

Contexte / Problème à résoudre

L’appropriation citoyenne et locale des projets est un facteur essentiel pour la réussite de la transition énergétique. Qu’ils soient à l’initiative des citoyens ou co-construits en coopération avec les acteurs publics et privés locaux, l’ancrage territorial favorise l’acceptation locale des projets, la mobilisation de l’épargne au profit de l’économie locale et la sensibilisation aux enjeux de la transition énergétique.

Alors que les projets citoyens représentent une tendance forte dans les pays voisins comme l’Allemagne ou le Danemark, les initiatives ont encore du mal à émerger en France, en raison d’un contexte réglementaire et financier moins favorable. En outre, les montages juridiques, techniques et financiers de ces projets sont complexes. Il est important pour les nouveaux porteurs de projets de pouvoir bénéficier d’accompagnement et retours d’expériences.

Solutions proposées

Les outils mis en place dans le réseau des Centrales Villageoises permettent à tout collectif émergent de bénéficier d’un modèle « pas à pas » pour parvenir à développer un premier projet photovoltaïque sur toiture. Cependant, cette source d’information doit continuellement être mise à jour et enrichie pour accompagner les évolutions réglementaires et techniques.

La réappropriation citoyenne de l’énergie

La réappropriation citoyenne de l’énergie

En France, comme dans de nombreux pays, la question de l’énergie est peu présente dans les débats du quotidien. Beaucoup moins présente que la question de l’alimentaire par exemple, cependant ces interrogations énergétiques ne sont pas moins importantes. Le système énergétique français a bien évidemment sa part de responsabilité dans cette absence de questionnement. Pour une majorité de la population, le sujet de l’énergie est dans les mains de l’État. Cependant, les français s’intéressent et s’impliquent de plus en plus dans l’énergie, notamment via des projets citoyens.

L’idée d’une gestion citoyenne et collective de l’énergie ne date pas d’aujourd’hui. Dans de nombreuses sociétés traditionnelles, les communautés se partageaient déjà les ressources et leur gestion. Au XXe siècle, l’émergence de coopératives énergétiques permettent aux citoyens de s’associer pour développer et gérer des installations d’énergies propres et abordables, tout en renforçant la participation démocratique et la responsabilité sociale de chacun. En 1978, la première éolienne citoyenne du monde est mise en service au Danemark.

La prise de conscience des enjeux environnementaux a propulsé ces initiatives. Les citoyens jouent un rôle de plus en plus important dans des projets d’énergie solaire, éolien ou encore hydroélectrique, souvent en partenariat avec les acteurs locaux. L’envie du citoyen de réduire sa dépendance aux grands fournisseurs d’électricité a également accru ce changement des mentalités.


Pour une transition énergétique juste et durable en Europe

Mais qu’est-ce qu’un projet d’énergie citoyen ?

On dit qu’un projet d’énergie est « citoyen » quand celui-ci ouvre majoritairement son capital au financement collectif et sa gestion aux acteurs locaux. Les principales caractéristiques de ce type de projets sont la gouvernance partagée, l’intérêt du territoire, l’investissement public et citoyen, ainsi que la dynamique locale. Les retombées économiques locales renforcent l’activité et l’emploi dans les territoires concernés par les projets d’énergie citoyens. Cette coopération produit éaussi des externalités positives pour les agriculteurs, les acteurs de la mobilité urbaine, ou encore pour la compréhension des enjeux énergétique.

Aujourd’hui, les initiatives énergétiques citoyennes ont encore du mal à se développer en France, par rapport à celles du voisin allemand par exemple. La situation réglementaire et financière est en grande partie la raison de ce retard. Les démarches juridiques et techniques complexes freinent souvent les nouveaux porteurs de projets.

Sport & Climat : l’énergie humaine du citoyen

« Sport et écologie :
je t’aime moi non plus ? »

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...