Dans l'actualité :

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

Collectif en Vérité : les Français votent pour la transparence alimentaire

Une étude édifiante vient de paraître dans LSA. On y découvre que 89,6 % des consommateurs font attention aux différents scores indiqués sur les produits alimentaires. Plus marquant encore, 72,9 % estiment que c’est au législateur d’intervenir pour réglementer la transparence alimentaire.
Les Français sont favorables à un score unique sur les produits alimentaires. Les entreprises aussi ! Réunies au sein du Collectif En Vérité, 48 marques réclament des règles de transparence harmonisées.
Alors qu’en 2022, la réglementation ne permet toujours pas de savoir clairement ce que l’on mange, LSA révèle que la grande majorité des Français attend du législateur qu’il oblige les marques à afficher un score sur les étiquettes de leurs produits, en faveur de la vérité. Dans cette étude, on apprend également que les Français souhaitent que ce score unique s’applique aux 4 critères d’informations jugées les plus importants : les additifs, la valeur nutritionnelle, la présence de pesticides et l’origine ! Cette demande ne peut être plus claire. Les Français ont envie de savoir ce qu’ils mangent, il y a urgence à leur dire la vérité ! Cette demande des Français rejoint la revendication du Collectif En Vérité ! En 3 mois, 48 marques représentant près de 2 Milliards € de chiffre d’affaires, se sont réunies pour demander au législateur d’imposer à toutes les marques alimentaires cette transparence réclamée par les Français ! Que les consommateurs réclament plus de transparence n’est pas nouveau. Que les marques la réclament aussi est une fantastique nouvelle qui offre au législateur une formidable opportunité d’agir !

Etude LSA pour Avery Dennison

En quête d’origines
Top 3 des réponses àla question : « En 2021, sur quels points souhaiteriez-vous que les entreprises vendant des produits alimentaires concentrent leurs efforts ? », en %

Le magasin répond un peu mieux que le web
Dans quelle mesure, êtes-vous satisfait(e) avec les informations sur l’origine et la traçabilité des produits lors d’un… ?

Le Covid a renforcé la curiosité
% des clients qui sont plus attentifs à ces informations depuis la crise sanitaire

L’envie d’une information sur place…
Aimeriez-vous avoir accès à ces informations directement dans votre magasin ?

… sur l’emballage…
Comment aimeriez-vous accéder à ces informations? (plusieurs réponses possibles)

… et plus facile à trouver
D’après vous, en règle générale, dans quelle mesure est-ce facilede trouver ce type d’informations ?

Un petit quart des Français déjà confrontés à un rappel produit
Avez-vous déjà été confronté(e) à un rappel produit ?

Des sources d’information très classiques
Vous avez déjà été confronté(e) à un rappel produit. Qui vous en a informé ? (plusieurs réponses possibles)

Le temps, principal frein au retour produit
Vous avez déjà été confronté(e) au rappel d’un produit mais ne l’avez pas rapporté. Pourquoi ? (plusieurs réponses possibles)

La satisfaction très majoritaire chez les clients étant allés au bout de la procédure
Vous avez déjà été confronté(e) à un rappel produit. Avez-vous été satisfait(e)de la procédure (information, remboursement, etc.) ?

Un impact légèrement négatif pour les ventes
À la suite du rappel produit auquel vous avez été confronté(e), vous avez…

Vous lisez un article de LSA N° 2644

LSA Magazine

Le dossier de ce numero

Le snacking accélère sa mutation [Dossier]

A la une

La loi Climat fait débat dans le secteur de la consommation

Retrouver l’étude complète sur LSA

Pour mieux comprendre les revendications du Collectif en Vérité

Pourquoi ce collectif ? Quels que soient leurs activités et engagements respectifs, ces marques partagent un constat : la transition alimentaire est urgente, les enjeux climatiques et de santé publique imposent de l’accélérer. Seulement voilà : cette transition est aujourd’hui freinée. D’un côté, par l’incapacité des consommateurs à comprendre ce qu’ils mangent, de l’autre par les difficultés des entreprises à valoriser leurs initiatives positives. Alors que nourrir et se nourrir devraient être des actes simples, ils sont devenus terriblement complexes. En cause : une asymétrie d’informations entre multiplication de labels ou indicateurs à géométrie variables, et marques qui préfèrent se taire… Cette situation n’est plus tenable. C’est pour cela que les marques du Collectif s’unissent aujourd’hui, pour demander de nouvelles règles de transparence à travers un étiquetage harmonisé et obligatoire. Leur ambition ? Permettre aux Français de savoir, en coup d’œil, ce qu’ils mangent et de comprendre l’impact de leurs achats sur leur santé, sur la société et sur la planète. Comment ? Le Collectif En Vérité demande au législateur d’imposer à toutes les marques alimentaires des critères d’informations harmonisés, simplifiés et obligatoires sur tous les produits. En Vérité souhaite la mise en œuvre d’un étiquetage commun sur chacune des informations clés réclamées par les Français : ● le type d’agriculture, ● la qualité nutritionnelle, ● l’origine, ● la présence d’additifs. Les membres du Collectif En Vérité : .nod, Quintesens, Alpina Savoie, d’Aucy, Omie & Cie, Jardin Bio, Food 4 good, Hari & co, Babybio, VRAI, Sojade, Juste, Priméal, Famille TEULET, SODIAAL, Candia, Entremont, Renard Gillard, Fromagerie de Saint-Flour, Nature de Breton, Yoplait Maison LE GOFF, Lobodis Café, LBF, Mo rice, Marcel Bio, Les 3 chouettes, MAZETTE !, La Preserverie, Archigood, L’Atelier V, NO FILTER, LOU Champignon, Krokola, Les fruits défendus, Joody, Supernature, NUDJ, Jubiles, Connétable, Phare d’Eckmul, Le Savoureux, Biorgane, Foodette, Funky Veggie, Chiche, Veridix, Bio par Cœur. Le collectif est accompagné par Transformation Positive.

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Ensauvager les villes pour réconcilier nature et société

56 % de la population mondiale habite en ville, une proportion qui atteint 80 % en France. Ce contexte d’urbanisation modifie en profondeur les relations entre...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...