CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique
Beaucoup d’entreprises en position de contrevenants potentiels à la réglementation européenne de lutte contre le bois illégal

Baromètre bois 2012 : évaluation de 35 entreprises vendant des produits bois ou dérivés du bois

mardi 6 mars 2012
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

A moins d’un an avant l’entrée en vigueur de la réglementation européenne de lutte contre le bois illégal, le WWF publie l’étude du baromètre bois, une évaluation de 35 entreprises vendant des produits bois ou dérivés du bois. Alors que le bois illégal est l’une des causes de la déforestation qui elle-même est une cause majeure de perte de biodiversité et d’émissions de gaz à effet de serre, les entreprises et le consommateur ont aujourd’hui une responsabilité importante à jouer dans la conservation des forêts et la promotion d’une foresterie responsable à travers la vente et l’achat de produits bois. Malgré cela, les résultats du baromètre bois mettent en avant qu’une majorité d’entreprises ne font pas encore pleinement face aux enjeux de ce secteur.



L’absence du pays d’origine de la récolte du bois nuit à la traçabilité et au commerce responsable

Le baromètre bois est une évaluation du niveau de performance environnementale des enseignes de la grande distribution, de l’ameublement décoration, du bricolage et des matériaux de construction, concernant l’achat et la vente de produits bois ou à base de bois. Le WWF a évalué d’un côté les informations disponibles en magasins sur les produits bois et de l’autre la politique achat, qui traduit les exigences de l’entreprise sur ses approvisionnements bois.

Le résultat de l’étude est sans appel : des lacunes existent encore en termes de traçabilité du boi et de manque d’une vraie politique responsable achat bois au sein des principales entreprises commercialisant des produits bois ou à base de bois. Sur les 2700 produits enquêtés dans les magasins et hors produits certifiés, la part de produits sur lesquels l’origine était notifiée n’est que de 39%, un chiffre encore largement insuffisant, ne permettant pas de savoir si le bois provient de zones à risque de déforestation, ou des zone sous sanctions des Nations-Unies voire même des zones en conflit etc. Cela montre que les entreprises ne possèdent tout simplement pas cette information ou ne souhaitent pas la communiquer.

Le WWF a évalué les 35 entreprises selon une méthodologie commune, en se basant sur les informations disponibles en magasin ainsi que sur la politique bois.

Une directive européenne légalement contraignante dès Mars 2013

L’étude du baromètre bois sort seulement un an avant l’entrée en vigueur de la directive européenne sur le bois illégal. Cela se traduira notamment par un règlement bois européen, qui exigera des metteurs de bois sur le marché de s’assurer et de justifier la légalité de leurs approvisionnements.

Le baromètre bois est un premier éclairage sur la future capacité des entreprises à répondre aux exigences de ce nouveau règlement. Les éléments recherchés en magasin, comme l’origine du bois ou encore les essences utilisées, sont des données que chaque enseigne devra être en capacité de posséder afin de mener à bien son évaluation de risque et ainsi ne pas s’exposer à des sanctions ou amendes.

Les entreprises qui s’appuient sur une politique d’achat bois ont de meilleurs résultats

Trop peu d’entreprises possèdent un véritable plan d’action sur l’achat bois, accompagné d’objectifs, d’une méthodologie claire de travail et d’indicateurs de performance. Il est également rare que l’ensemble des catégories de produits soit concerné par les différentes démarches de progrès que peuvent mettre en place les entreprises. Pourtant un domaine aussi complexe que celui de l’approvisionnement en produits bois ne peut pas être traité sans une politique claire et complète.

Les entreprises évaluées dans le baromètre sont toutes responsables du bois qu’elles achètent et doivent faire face aux enjeux du secteur bois. En ne prenant pas la mesure des menaces qui pèsent sur la forêt, elles peuvent se rendre complice de l’exploitation non responsable ou illégale de la forêt.

La déforestation s’étend au-delà des forêts tropicales

Le WWF rappelle enfin que la déforestation et l’exploitation illégale sont des problèmes qui dépassent le cadre des forêts tropicales, comme en témoigne le cas de la Russie, un des pays les plus minés par l’exploitation illégale. Les entreprises doivent donc maintenant avoir obligatoirement des exigences similaires quelque soit l’origine du bois. Le WWF attend donc des décideurs du secteur privé en général qu’ils mettent en place toutes les actions possibles afin de réduire au maximum leurs impacts sur l’écosystème forestier. Afin de mesurer le niveau de progression des entreprises dans le futur, l’étude du baromètre sera de nouveau menée dans le futur.

- Consultez le baromètre bois 2012 (PDF)
- Consultez le site Protèges la forêt

Article lu 1016 fois

lire aussi :
  • Sous l’arbre, le mag-info de nos forêts


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9969662

    81 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable