Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
59ème ADEME & Vous

Osons l’économie circulaire !

C'est le moment d'agir

La raréfaction des ressources naturelles, la volatilité du prix des matières premières et les préoccupations environnementales nécessitent que l’on repense nos modes de consommation et de production. Il s’agit de passer d’une économie linéaire dont le principe est simple – puiser dans les ressources pour créer, consommer et jeter un produit – à une économie circulaire plus respectueuse des milieux naturels. Celle-ci commence par une utilisation modérée des ressources non renouvelables et l’exploitation des ressources renouvelables, la promotion de l’écoconception et de la production propre, une consommation respectueuse de l’environnement et enfin la valorisation des déchets en tant que ressources et le traitement des déchets ultimes sans nuisances.

– 797 millions de tonnes de matières ont été consommées par l’économie française en 2009. – 138 millions de tonnes de déchets ménagers et industriels ont été produites en France en 2010. – 800 000 tonnes de biens ayant appartenu à des particuliers (hors immobilier et automobile) ont fait l’objet de réemploi en 2010
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous

Changer de paradigme pour sortir du modèle linéaire

Raréfaction des ressources naturelles, volatilité du prix des matières premières et préoccupations environnementales invitent à repenser nos modes de consommation et de production. Enjeu : passer d’une économie linéaire à une économie circulaire plus respectueuse des milieux naturels et créatrice d’emplois. Le sommet des Nations unies sur le développement durable, organisé en juin dernier à Rio de Janeiro, a mis en avant la nécessité de faire progresser l’économie verte. Un concept visant à réconcilier croissance économique et protection de l’environnement, ou, en d’autres termes, à utiliser la nature plutôt que l’exploiter, en favorisant la sobriété et le développement de l’économie circulaire. Cette nouvelle approche est fondée sur un constat aussi simple qu’alarmant : « la logique actuelle de l’économie consiste en effet principalement à puiser dans les ressources de la Terre (agricoles, minérales, énergétiques, sols, air, eau…), à les transformer pour créer de nouveaux produits, à utiliser ces produits et à les jeter après usage sans se préoccuper de l’impact de nos activités humaines sur les ressources naturelles disponibles », souligne Patrick Souet, directeur adjoint de la Direction Consommation durable et déchets de l’ADEME. ENVIRONNEMENT ET QUALITÉ DE VIE «Le modèle linéaire est incompatible dans la durée avec les caractéristiques de notre planète. Selon l’Organisation des Nations unies (ONU), 60 % des services actuellement rendus aux hommes par la nature sont en effet en déclin », détaille Erwan Autret, ingénieur au service Recherche et Technologies avancées de l’Agence. Changer de modèle s’avère alors urgent et vital, tant pour préserver les ressources naturelles que pour assurer la qualité de vie des populations actuelles et futures. Le passage à l’économie circulaire, mutation majeure, implique en particulier l’utilisation modérée et efficace des ressources non renouvelables, l’exploitation des ressources renouvelables respectueuse de leurs conditions de renouvellement, la promotion de l’écoconception et de la production propre, la consommation respectueuse de l’environnement, la valorisation des déchets en tant que ressources, le traitement des déchets ultimes sans nuisances.
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous
DE L’ÉCOCONCEPTION AU RECYCLAGE Un programme qui fait encore figure de révolution, même si cette l’économie circulaire. En France, le Conseil économique, social et environnemental y a fait référence dans son étude « Enjeux de la gestion des déchets ménagers et assimilés en France », publiée en 2008, soulignant que « le concept d’économie circulaire consiste à rechercher au maximum la réutilisation des sous-produits de chaque processus de production ou de consommation pour réintégrer ces derniers et éviter leur dégradation en déchets, en les considérant comme des ressources potentielles. Ce concept englobe la réduction de déchets en amont par l’écoconception des produits, le remplacement de la vente de produits par la vente de services ou la location (économie de fonctionnalité), peu génératrices de déchets, le réemploi et enfin le recyclage ». NOUVELLES PERSPECTIVES DE CROISSANCE La notion de Resource efficiency, principe fondateur de l’économie circulaire, a pris beaucoup d’importance au cours de ces deux dernières années, en particulier en Europe. « Dans le cadre de sa Stratégie Europe 2020 et de son initiative phare “Une Europe efficace dans l’utilisation de ses ressources”, lancées en 2010, la Commission européenne en a fait un objectif prioritaire », poursuit Patrick Souet. Cette orientation doit privilégier la mise en place de politiques appuyant la transition vers une économie efficace dans l’utilisation des ressources et à faible émission de carbone. Elle se fera selon quatre axes principaux: stimuler les performances économiques tout en utilisant moins de ressources, rechercher et créer de nouvelles possibilités de croissance économique, assurer la sécurité d’approvisionnement en ressources essentielles, lutter contre le changement climatique et limiter les incidences de l’utilisation des ressources sur l’environnement. DES INTÉRÊTS MULTIPLES ET PARTAGÉS Au-delà, les entreprises se montrent de plus en plus conscientes des risques liés à l’économie linéaire (hausse des prix des matières premières, difficultés d’approvisionnement…) et certaines s’engagent dans une démarche d’économie circulaire ou de programmes d’écologie industrielle (voir page 12), engageant plusieurs acteurs à opérer des synergies afin de minimiser les apports de matières premières et de réduire la pression sur l’environnement, pression accrue par la poussée démographique mondiale : la planète comptera 9 milliards d’habitants, soit une hausse de 30% à l’horizon 2050.
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous
Osons l’économie circulaire ! 59ème ADEME & Vous

Sommaire du dossier

– CONTEXTE L’objectif majeur est d’optimiser les flux d’énergie et de matières pour utiliser efficacement le minimum de ressources et réduire la production de déchets. – ACTIONS À travers différentes initiatives, l’ADEME contribue à favoriser le passage à l’économie circulaire, comme l’explique Jean-Charles Caudron, chef de service adjoint au service Filières REP et Recyclage de l’Agence. – TERRAIN Le groupe Renault et l’association Ecopal ont déjà relevé le défi.

Téléchargement

Télécharger le 59ème ADEME & Vous sur l’économie circulaire

 

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...