Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

L’UNESCO publie un guide pratique du recyclage des équipements informatiques

logo-12.gifL’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a publié vendredi 21 Novembre un guide du recyclage des équipements informatiques destiné aux entrepreneurs, à l’occasion de la Conférence sur la Solidarité numérique (Lyon, France). Le lancement de ce guide intervient à un moment où on se préoccupe de plus en plus de l’impact des déchets d’équipements informatiques sur la santé humaine et sur l’environnement. Si on en croit l’Union internationale des télécommunications (UIT) et le Cabinet Gartner, environ 4 milliards de téléphones portables seront en service dans le monde à la fin de cette année et le nombre d’ordinateurs personnels installés dépasse désormais le milliard. On peut se réjouir de ces chiffres dans la mesure où la fracture numérique se réduit : 58% de ces ordinateurs sont aujourd’hui dans les pays développés mais ces pays ne devraient plus représenter que 30% du parc en 2014, quand les ordinateurs personnels passeront le cap des deux milliards. La médaille a pourtant un revers : cette année, près de 180 millions d’ordinateurs ont été remplacés par de nouvelles machines et on estime à 35 millions le nombre d’ordinateurs abandonnés quelque part malgré les substances toxiques qu’ils contiennent. Le guide du recyclage – Entrepreneur’s Guide to Computer Recycling – est publié en anglais et sera prochainement traduit en français. Il vise à développer les compétences nécessaires à la gestion de l’augmentation des déchets générés par les marchés d’équipements informatiques neufs et d’occasion dans une optique de protection de l’environnement et de la santé humaine. Ce problème affecte tous les pays et particulièrement les pays en développement. Le projet a également pour but de permettre la création de nouvelles opportunités d’activités économiques. Il apportera des outils aux ONG et aux acteurs du développement local pour leur permettre d’accompagner la création de petites et très petites entreprises. De plus, le guide pourra être adapté aux conditions et contextes locaux par les personnes intéressées puisque celui-ci est publié sous licence libre. Ce premier volume, téléchargeable gratuitement en ligne, sera complété par un second volume opérationnel contenant la description des processus de recyclage, des conseils pratiques, et des exemples de pratiques issus d’entreprises venant, entre autres, du Burkina Faso, de France et d’Inde. La réutilisation des équipements obsolètes ou inutilisés est préférable à la destruction. Elle permet aux utilisateurs de bénéficier d’équipements à bas prix, elle améliore la rentabilité des matières premières et de l’énergie utilisées lors de la fabrication des produits et elle réduit la quantité d’équipements qui deviennent des déchets. La réutilisation nécessite généralement des opérations de réparation, de reconditionnement et de remise à niveau. Les équipements et composants informatiques qui ne sont pas adaptés à la réutilisation doivent être démontés afin de valoriser les matières premières dans le respect de la protection de l’environnement. Les ordinateurs contiennent en effet des matières valorisables telles que des métaux ferreux, non ferreux (ex. aluminium, cuivre) et des métaux précieux comme l’or, le palladium, l’argent, l’indium et le gallium. L’augmentation des cours des matières premières rend cette activité de recyclage de plus en plus intéressante. Les partenaires de l’UNESCO pour cette initiative sont l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), la société de conseil TIC ETHIC, l’association Emmaüs Solidarité Ouagadougou, les Ateliers du Bocage ainsi que l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). – Le site de l’UNESCO

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...