Dans l'actualité :

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...

L’énergie à l’industrie : Eric Besson, défenseur intransigeant du nucléaire

Hier, Eric Besson, à peine promu ministre de l’industrie et ayant hérité du portefeuille de l’énergie, pris au ministère de l’écologie, s’est déclaré « défenseur intransigeant du nucléaire civil » et « de ceux qui pensent que le secteur du nucléaire civil est une chance pour notre pays ». Les craintes exprimées par France Nature Environnement (FNE) lors du rattachement de l’énergie au ministère de l’industrie se confirment.

Il semble bien que ce soit une vision extrêmement industrielle et productiviste de ce secteur vital pour l’homme et pour la planète qui s’affirme dès le départ.

Dans l’impasse… on accélère !

Toxicité de l’uranium, gestion des déchets… FNE, depuis longtemps, démontre que l’énergie nucléaire est tout sauf une énergie propre. Seules les énergies renouvelables peuvent garantir durablement notre approvisionnement en énergie sans impacter lourdement l’environnement, avec de très faibles émissions de gaz à effet de serre et pas d’émission de déchets toxiques pour des millions d’années. Elles seules sont à même d’amortir le choc de la fin du pétrole et du renchérissement des énergies qui en découlera. Il est capital que le nouveau ministre de l’énergie intègre cette politique qui est l’enjeu des discussions climatiques internationales.

Parler des changements climatiques, c’est parler d’énergie

Le seul moyen d’agir sur les changements climatiques majeurs qui se profilent est d’influer sur la source des perturbations : la consommation d’énergie, fossile en particulier. La légitimité du ministère de l’environnement ne peut être remise en cause sur cette thématique. Alors que Nathalie Kosciusko-Morizet aurait déclaré vouloir piloter les négociations climatiques et représenter la France au sommet mondial de Cancun dans deux semaines, Eric Besson tenterait d’obtenir le label « Ministre du Grenelle » en réclamant la réunion de tous les services de l’énergie et du climat chez lui.

Pour Bruno Genty, président de FNE : « Nous sommes inquiets des récentes déclarations d’amour d’Eric Besson pour le nucléaire. Nous demandons instamment que la Ministre de l’environnement conserve la maîtrise des dossiers « climat » et « énergies ». »

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs choix. Ils peuvent souscrire un contrat au tarif réglementé auprès d’EDF, le fournisseur historique. Les...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme et qu’un nouveau gouvernement se dessine, Oxfam France publie une étude sur les politiques d’adaptation...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...