Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
Une Charte pour un Commerce équitable local

Un guide pour des campus équitables !

Plate-Forme pour le Commerce équitable & Réseau Français des Etudiants pour un Développement Durable

Le REseau Français des Etudiants pour le Développement Durable (REFEDD) et la Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE) publient un nouveau guide sur le commerce équitable à destination des étudiants. Parce que le monde étudiant est soucieux d’agir au quotidien en faveur de modes de production et de consommation plus justes et plus durables, ce guide propose une présentation des grands enjeux du commerce équitable et invite les associations étudiantes à s’engager sur leurs campus en faveur de ce mode de consommation responsable.

Le commerce mondial garantit-il le développement de tous les peuples ? Entre « made in France » et « made in équitable », que faut-il choisir ? Les producteurs du Sud disposent-ils des outils pour vendre leurs produits sur les marchés internationaux ? En quoi consiste exactement le concept de commerce équitable ? Les produits équitables sont-ils forcement bio et inversement ? Consommer des produits qui viennent de l’autre bout du monde est-ce vraiment responsable ? Voici quelques unes des questions auxquelles ce guide se propose de répondre.
la Plate-Forme pour le Commerce Équitable
la Plate-Forme pour le Commerce Équitable
Des valeurs communes – Ce guide est né de la rencontre entre les associations étudiantes porteuses de projets de développement durable et les principales organisations de commerce équitable en France. « Cette collaboration témoigne de la convergence de leurs centres d’intérêts et valeurs pour replacer l’homme et l’environnement au cœur de l’économie, promouvoir des modes de production plus justes et durables et inciter les citoyens à être pleinement acteurs de sa consommation. » déclare Julie Stoll, déléguée générale de la PFCE.
Réseau Français des Etudiants pour un Développement Durable
Réseau Français des Etudiants pour un Développement Durable
Passons à l’acte ! – « S’engager au quotidien pour une consommation différente, responsable est un acte citoyen et solidaire que chacun de nous peut facilement réaliser. Ce guide nous invite aussi à agir dans nos associations étudiantes et au sein de nos campus pour faire vivre le commerce équitable dans nos assiettes, dans nos cafet’, dans nos évènements et sur nos vêtements ! » affirme Astrid Barthélemy, déléguée générale du REFEDD. Introduire les produits équitables dans son Restaurant Universitaire, proposer des déjeuners et cafés équitables dans sa cafet’, organiser un évènement grand public lors de la Quinzaine du Commerce Equitable, etc. : voici quelques bonnes idées à découvrir dans ce guide.

Guide « campus équitable »

Pourquoi ce guide ?Le commerce équitable : une démarche de consommation responsable Le RÉseau Français des Etudiants pour le Développement Durable (REFEDD) et l’association Avenir Climatique réalisaient en 2011 une consultation nationale étudiante intitulée « Nos attentes, notre avenir », visant à évaluer les connaissances des étudiants sur le développement durable, à connaître leurs avis et leurs idées sur leurs établissements et leurs formations, ainsi qu’à mieux comprendre leur engagement. Diffusée auprès d’un grand nombre d’étudiants pendant 3 mois, la consultation a obtenu les réponses de 10 030 jeunes, dont 9 612 étudiants, sur 346 établissements. D’après la consultation nationale, la consommation responsable apparaît en tête des préoccupations étudiantes : c’est à vos yeux un moyen simple et efficace pour agir de façon responsable et, notamment, de lutter à votre niveau contre les émissions de gaz à effet de serre (83%). – Qu’est-ce qu’un “consommateur responsable” ? C’est savoir choisir que les produits que nous achetons garantissent le mieux-être de tous et tout. Les démarches locales, bio et équitables agissent en ce sens de manière complémentaire et convergent vers les mêmes valeurs : trouver des solutions viables aux déséquilibres sociaux et environnementaux grâce à un comportement plus responsable de la part de chacun. La consommation responsable est ainsi la thématique qui, pour vous, représente le principal levier d’action dans les campus. C’est pourquoi il nous est paru nécessaire d’essayer de vous aider à comprendre les grands enjeux du commerce équitable et de vous donner des pistes de compréhension et d’actions pour vous et votre campus.

Charte pour le Commerce équitable local

Une Charte pour un Commerce équitable local
Une Charte pour un Commerce équitable local
La Plate-Forme pour le Commerce Equitable (PFCE) et le réseau d’Initiatives pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale (INPACT National), en partenariat avec la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB), se sont associés pour proposer la présente charte, qui définit les grands principes fondamentaux et partagés du commerce équitable appliqué au territoire français. Cette charte est le fruit d’une rencontre entre les principaux acteurs nationaux de commerce équitable et les organisations françaises des agricultures alternatives, citoyennes et durables. Elle fait suite à un contexte national, où des acteurs du commerce équitable nord sud élargissent leur champ d’action traditionnel, avec le développement d’initiatives, qui tentent de décliner, en France et avec les agriculteurs locaux, les principes du commerce équitable. De leur côté, les réseaux des agricultures alternatives expérimentent la mise en place de nouveaux outils économiques et de nouvelles relations commerciales, de manière à consolider leur projet d’agriculture citoyenne et territoriale. Cette charte a vocation à rassembler et à donner de la visibilité et de la cohérence aux multiples démarches économiques ou labels, qui émergent depuis quelques années. En cela, elle répond à une forte demande citoyenne en faveur de relations économiques plus équitables également en France. Elle doit permettre de consolider les expérimentations en cours, en leur fournissant aussi un cadre de capitalisation et d’échanges de bonnes pratiques. Rappelons qu’au niveau mondial, l’agriculture familiale et paysanne est maintenant reconnue comme étant la seule capable de répondre aux enjeux planétaires, que sont la sécurité et la souveraineté alimentaire des peuples, la protection de l’environnement et de la biodiversité et le maintien des emplois sur les territoires ruraux. Pourtant, en France, comme dans le reste de l’Europe, l’agriculture industrielle et productiviste gagne du terrain. Les politiques publiques, souvent inadaptées, fragilisent le maintien et le développement des agricultures paysannes, biologiques et durables. Pourtant celles-ci ont de multiples atouts : elles offrent des produits locaux de qualité, elles sont sources de lien social et d’emplois sur les territoires et s’appuient sur des pratiques écologiques et innovantes. Les outils mis en place par les acteurs traditionnels de commerce équitable ont fait leur preuve, comme des éléments efficaces de renforcement de l’agriculture familiale et paysanne dans les pays du Sud. Ces principes ont vocation à irriguer l’ensemble des pratiques économiques dans les pays du Sud, mais aussi dans les pays industrialisés. C’est l’objet de cette charte, qui décline et qui adapte des principes fondamentaux de commerce équitable pour défendre, renforcer et promouvoir une agriculture citoyenne et durable sur nos territoires. Le commerce équitable s’inscrit dans un large mouvement d’expérimentation de nouveaux modes de commercialisation et de consommation : circuits courts, ventes directes, AMAPs, épiceries solidaires, etc. Le commerce équitable s’associe à ces démarches complémentaires, pour défendre ensemble ces modèles d’agriculture citoyenne et durable, via la mise en place de relations économiques plus justes et plus équilibrées. Le commerce équitable, ainsi que ces alternatives, s’inscrivent dans les valeurs de l’économie sociale et solidaire. La charte s’applique aux initiatives, qui garantissent des relations commerciales équitables entre des groupements de producteurs et leurs partenaires économiques. Le fruit de ce partenariat commercial permet de proposer aux consommateurs engagés des produits, à forte valeur ajoutée sociale et environnementale. Les initiatives, qui relèvent de cette charte, revendiquent fermement leur volonté d’appuyer les agricultures paysannes, biologiques et durables, à travers la consolidation d’organisations collectives de producteurs ou citoyennes : des organisations à taille humaine, qui ont su préserver les valeurs de la démocratie et de l’émancipation, pour être au service des producteurs. Cette charte n’a pas valeur à être un label ou une certification.

 

Documents joints

Plate-Forme pour le Commerce Equitable :
– www.commercequitable.org

Réseau Français des Etudiants pour un Développement Durable :
– www.refedd.fr

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...