Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Sous la direction de Philippe Desbrosses - Sortie le 1er octobre

Guérir la Terre : retrouver le chemin de l’intelligence collective

Nous le savons : l’écologie est aujourd’hui un défi. Face à une situation d’urgence, il faut trouver des solutions, mais aussi déterminer une approche constructive. Loin des discours culpabilisateurs ou alarmistes, Philippe Desbrosses, pionnier de l’agriculture biologique en France, invite à un élan et un engagement collectifs. Il a réuni dans cet ouvrage de grandes personnalités : l’agro-écologiste Pierre Rabhi, le médecin David Servan-Schreiber, le botaniste Jean-Marie Pelt, la cinéaste Coline Serreau, la navigatrice et présidente du WWF France Isabelle Autissier, le photographe Yann Arthus-Bertrand, et enfin le philosophe Edgar Morin. Ensemble, au cours des entretiens réalisés par la journaliste Nathalie Calmé, ils sollicitent l’humanité jusque dans sa dimension la plus spirituelle. Car la nature est avant tout un espace de sens, d’imaginaire, de sagesse et de sacré.

Extrait : retrouver le chemin de l’intelligence collective par Philippe Desbrosses[[Directeur général de la Ferme de Sainte Marthe et Président d’Intelligence Verte. Docteur en Environnement, fondateur-animateur depuis 1973 des principales organisations nationales et internationales d’Agriculture Biologique, Philippe Desbrosses est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont « Le krach alimentaire », « Nous redeviendrons paysans », « La terre malade des hommes », « L’intelligence verte » et « Agriculture Biologique : préservons notre futur ». Il est également expert auprès du Ministère de l’Agriculture depuis 1983, auprès de la C.E.E. et du Parlement Européen depuis 1985.]] « En un siècle, l’emballement de la civilisation industrielle a mis la planète exsangue, au point de menacer l’existence même de l’espèce humaine. Pourtant, ce ne sont ni la science ni la science moderne ni la technologie qui ont produit ces désastres, nous conduisant au bord de l’abîme, mais l’absence de projet commun et d' »intelligence collective ». L’incapacité à gérer nos ressources de manière solidaire et dans la pleine conscience nous livre aux excès de l’opportunisme et de l’avidité. Les valeurs universelles de solidarité, de spiritualité, de « bien commun » ont été sacrifiées aux seules valeurs marchandes. Là résident les causes les plus évidentes du désordre mondial actuel. Un proverbe africain dit que lorsque l’on est perdu et que l’on ne sait plus où l’on va, il faut se retourner pour regarder d’où l’on vient. Ce précepte semble indispensable aujourd’hui pour redéfinir une nouvelle vision du rôle de l’homme dans l’ordonnance du vivant : pour la création de nouveaux champs d’action ; pour la réalisation de projets qui favorisent l’usage éthique et cyclique de la terre : pour l’entretien solidaire de ses ressources au bénéfice des générations présentes et futures ». […]
Guérir la Terre sous la direction de Philippe Desbrosses - Editions Albin Michel
Guérir la Terre sous la direction de Philippe Desbrosses – Editions Albin Michel
« De nouvelles grilles de lecture, accessibles à tous, nous permettent de comprendre les signes annonciateurs du changement de paradigme en cours. Ils s’exposent en termes nouveaux : économie solidaire, écorégions, écovillages, jardins partagés, jardins de cocagne, villes en transition, AMAP (Association pour le maintien des agricultures paysannes), créatifs culturels, alliance pour la santé, gestion des écosystèmes, cantines scolaires et alimentation bio, commerce équitable, tourisme vert, circuits courts, saisonnalité, relocalisation, banques éthiques, micro-entreprises, monnaies alternatives, etc ». […] « Mais rien de tout cela ne peut se concevoir sans une réforme de nos comportements individuels et collectifs. Une prise de conscience politique des décisionnaires s’impose pour une transition sans violence des objectifs économiques, sociaux et culturels. Nous devons admettre que le salut du monde ne peut provenir que de la coopération des intelligences et non de leur compétition exacerbée. Nous devons simultanément faire l’apprentissage de nouveaux modes de vie qui conjuguent solidarité, humanisme et résilience. En privilégiant la dimension humaniste et spirituelle dans les plans de réforme des politiques économiques, on peut contribuer à l’émergence d’une société de la confiance et de la coopération, créatrice de ressources et d’emplois nombreux, dans les domaines des énergies renouvelables, de l’écoconstruction, de la nourriture, du recyclage, de l’éducation, de la santé, des services de proximité auprès des personnes âgées ou handicapées… » […] « Il est urgent que la Terre redevienne notre « patrice commune » et non un support inerte livré au pillage et à la spéculation. Nous devons inventer une stratégie pour anticiper les troubles à venir et nous préparer à un renversement radical de l’économie du tout-pétrole vers une économie verte dont nous mesurons le potentiel avec les nouvelles disciplines scientifiques comme le biomimétisme, l’énergie verte… » […] « L’écologie véritable n’est pas une valeur extérieure à nous-mêmes. Nous devons l’incarner dans nos comportements à l’égard de notre prochain comme de notre lointain. Lâchons nos blessures, nos colères, nos peurs… et travaillons dans la pleine conscience à la beauté du monde […] ».

Sommaire

  • Introduction : Pour une écologie multidimensionnelle par Nathalie Calmé
  • Se relier à l’intelligence de la vie. Entretien avec Pierre Rabhi
  • Prendre soin de la Terre pour la santé humaine. Entretien avec David Servan-Schreiber
  • L’écologie, le féminin et la justice sociale. Entretien avec Coline Serreau
  • L’image et le sens au service de la Terre. Entretien avec Yann Arthus-Bertrand
  • La mer, entre ressources, culture et imaginaire. Entretien avec Isabelle Autissier
  • L’écologie, une science pour la nature vivante. Entretien avec Jean-Marie Pelt
  • L’humanité sur le chemin de la Terre-patrie. Entretien avec Edgar Morin
  • L’agriculture biologique : une voie pour protéger la Terre et l’humanité par Philippe Desbrosses
  • Neuf initiatives pour guérir la Terre présentées par Philippe Desbrosses.

Commander cet ouvrage

Références : Guérir la Terre sous la direction de Philippe Desbrosses – Editeur : Albin Michel – Date de parution : 01/10/2010 – 250 pages – ISBN-13: 978-2226217349 – Prix public : 17 €

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...