Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Sommet de Copenhague J-20

Asie : les villes surexposées au risque climatique

Rapport du WWF : Méga-stress pour les mégalopoles

Dans son rapport Méga-stress pour Mégalopoles, le WWF a analysé la vulnérabilité aux changements climatiques des 11 plus grandes villes d’Asie. Dacca, Manille et Jakarta forment le triste palmarès des villes les plus vulnérables.

Des villes surexposées au risque climatique Le rapport du WWF s’est intéressé à 11 pôles urbains à travers toute l’Asie, tous situés le long du littoral ou sur des deltas formés par l’embouchure des fleuves. Après Dacca (avec 9 points sur une échelle de 10 de vulnérabilité aux changements climatiques), les autres villes à haut risque sont : Manille et Jakarta (8), Calcutta et Phnom Penh (7), la ville d’Ho-Chi-Minh-ville et Shanghai (6), Bangkok (5), Kuala Lumpur, Hong Kong et Singapour (4).
Un classement des principales villes côtières d’Asie selon leur vulnérabilité face au changement climatique
Un classement des principales villes côtières d’Asie selon leur vulnérabilité face au changement climatique
Selon le même rapport, la plupart des villes analysées sont extrêmement exposées à des risques majeurs tels que les inondations ou les tempêtes , menaçant un nombre élevé de personnes et de biens et mettant dans le rouge les indicateurs socio-économiques. Cela alors même que ces villes n’ont pas la capacité suffisante à se protéger seules des effets dévastateurs du réchauffement climatique. Un besoin urgent de coopération « Les changements climatiques touchent d’ors et déjà durement des villes à travers toute l’Asie et risquent, dans les années à venir, de devenir plus brutaux », annonce Kim Carstensen, Directeur du Global Climate Initiative au WWF. « Ces villes extrêmement vulnérables ont un besoin urgent d’aide pour s’adapter, afin de protéger la vie de millions d’habitants et leurs biens ». « Les villes sont responsables de la majorité de la consommation d’énergie et d’émissions de GES, mais elles sont aussi pionnières lorsqu’il s’agit d’innover (…). Nous devons leur donner le pouvoir de devenir des acteurs clé du changement et de protéger aussi bien les villes que les campagnes des impacts dévastateurs des changements climatiques. Une adaptation efficace à moyen et long terme dépendra d’un soutien financier, mais aussi de coopération technologique et du renforcement des capacités des villes. L’APEC est la dernière chance avant Copenhague pour les décideurs politiques de démontrer une réelle volonté de protéger la planète des changements climatiques.» ajoute Kim Carstensen. – Vous pouvez télécharger le rapport ici : Rapport intégral en anglais : « Mega-Stress for Mega-Cities » – Un résumé en français est également disponible ici : Résumé en français : Méga-Stress pour les Mégalopoles »

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...