Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Citoyenneté

« Tu Flippes ? » On est prêt lance sa campagne pour agir sur l’éco-anxiété

Une mobilisation citoyenne pour « prendre soin de soi en prenant soin du monde » et un projet de recherche pour comprendre l'éco-anxiété.

Face à l’aggravation de la catastrophe climatique et environnementale, et faute d’action des décideurs à la hauteur des enjeux, on constate au sein de la population une explosion du phénomène de l’éco-anxiété qui englobe tristesse, peur, impuissance et colère. Avec le concours de multiples personnalités, chercheurs et organisations, le mouvement On Est Prêt lance la campagne « Tu Flippes ? » sur deux grands axes : un plan de mobilisation citoyenne afin de « prendre soin de soi en prenant soin du monde » et un projet de recherche sur plusieurs mois afin de mieux comprendre l’éco-anxiété.

L’éco-anxiété n’est pas une maladie… mais elle peut le devenir.

Ce ne sont pas les premières tendances révélées par l’étude menée par Pierre-Eric Sutter, psychologue-psychotherapeute de l’Observatoire de l’éco-anxiété (OBSECA) et On Est Prêt qui diront le contraire :
  • 75% des répondants sont “éco-conscients
  • dont 20% des répondants sont “éco-inquiets” (moyennement et fortement éco-anxieux) et
  • 5% sont très fortement éco-anxieux au point que leur santé mentale est menacée.
Le mouvement On Est Prêt, qui a mobilisé en 2018 autour de l’Affaire du Siècle, s’empare aujourd’hui du sujet de l’éco-anxiété et s’adresse aux 75% de Français éco-conscients qui peuvent se retrouver dans le Manifeste de la campagne :

« Sécheresses, canicules, incendies, inondations, rapports du GIEC, érosion de la biodiversité… Toi aussi, ça te fait flipper ? Tu n’es pas seul.e, nous sommes des millions. C’est normal d’avoir peur face à la gravité de la situation, l’inaction des dirigeants et la répression de ceux qui agissent. Viens, on transforme ces émotions en actions et ensemble, on devient une force immense. » “C’est très dur d’avoir le sentiment d’être écouté mais pas entendu. De faire face à des forces politiques qui visiblement favorisent d’autres objectifs que le bien-être des populations […] Plusieurs émotions qui vont ensemble […] très vite aussi y a une angoisse ! Il y a une réaction qu’on fait peut-être face à des problèmes qui vont mettre en souffrance beaucoup de populations […] et qu’il faut absolument agir avant qu’il ne soit trop tard pour éviter le pire de ces changements.”

Wolfgang Cramer, auteur du GIEC
Etude éco-anxiété 2023 On est Prêt a lancé sa campagne en ligne jusqu’au 4 juin, pour inviter sa communauté et celles de ses partenaires à “prendre soin de soi en prenant soin du monde”.
« C’est l’éco-anxiété qui m’a poussée à créer On est prêt. Il y a un lien à comprendre entre les émotions et le passage à l’action – ou le blocage à l’action. Chez les citoyen.ne.s que nous tentons de mobiliser afin de répondre à l’appel des scientifiques, nous rencontrons parfois du déni ou de la sidération, tant le challenge semble grand. Et si … prendre soin de ses émotions permettait le passage à l’action ?» – Magali Payen, fondatrice d’On Est Prêt
Son objectif est de :
  • prendre soin de celles et ceux qui ont une conscience aigüe de la situation et qui agissent (scientifiques, activistes…),
  • accompagner à l’action ceux qui sont de plus en plus conscients et inquiets et ne savent pas comment agir.
Pour cela, le mouvement déploie deux volets, qu’il anime avec des personnalités, influenceurs, créateurs de contenus, experts et organisations participants.
  • 1- On Est Prêt et ses partenaires interpellent les personnes qui se reconnaissent dans son manifeste (potentiellement 75% des Français), avec la mise en ligne d’une vidéo de mobilisation de personnalités publiques (un auteur du GIEC, des militants pour l’écologie et la justice sociale, une comédienne, un entrepreneur, une influenceuse) qui témoignent de leurs émotions et actions, des visuels d’interpellation et d’un test pour mesurer son éco-anxiété. L’idée est qu’ils s’inscrivent massivement à la newsletter « Tu flippes ? » qui leur donne accès à la deuxième étape du dispositif.
  • 2- il est ensuite proposé un parcours d’accompagnement des personnes éco-conscientes via newsletter pendant 14 jours, à raison d’un mail et une action par un influenceur, chaque jour, pour mieux vivre avec son éco-anxiété et passer à l’action. On trouvera dans ce parcours un espace de témoignages pour exprimer ses émotions, des groupes de paroles pour se rassembler, une méditation avec Petit Bambou et des conseils pour agir pour l’environnement.
  • 3- Une étude consolidée sur l’éco-anxiété
Les premiers résultats de l’étude font le constat d’un grand niveau de prise de conscience. L’étude avec l’OBSECA a permis dans un premier temps de valider les différents seuils et niveaux d’intensité d’éco-anxiété et d’obtenir un premier outil de diagnostic. On Est Prêt ne compte pas s’arrêter là, et va conduire une étude quantitative représentative pour connaître les éco- anxieux en France (CSP, sexe, etc.). Parallèlement, une étude qualitative, en partenariat avec Sinonvirgule, permettra de mieux comprendre les rouages de l’éco-anxiété et son évolution sur une période de plusieurs mois.
645ceee28d3736399f1584ec_Tu%20Flippes%20On%20Est%20Pret-p-500.png

Recherche sur l’éco-anxiété

Des premiers chiffres sont sortis en 2021 avec l’enquête The Lancet, qui lançait un sondage à grande échelle sur l’anxiété climatique chez les enfants et les jeunes dans le monde, cela résultait avec 59% des 16-25 ans se disant “très” ou “extrêmement inquiets” du changement climatique, En Mars 2022, la Fondation Santé Environnement montrait avec son baromètre “Les Français et la santé environnementale” que 3 Français sur 4 éprouvent de l’anxiété face à l’environnement. On Est Prêt a voulu en savoir un peu plus sur ce phénomène grandissant qu’est l’éco-anxiété et ainsi comprendre les tendances, les seuils et les symptômes, avec deux études dont les résultats seront dévoilés en 2024 :
  • une étude quantitative, en collaboration avec Pierre-Eric Sutter, psychologue-psychothérapeute et l’OBSECA, dont les premiers résultats sont dévoilés avec le lancement de la campagne « Tu flippes? » ;
  • une étude qualitative, en collaboration avec Sinon Virgule.
Premiers résultats de l’étude quantitative : On Est Prêt, en collaboration avec Pierre-Eric Sutter et l’OBSECA, a lancé une étude basée sur les travaux de Hogg&All et leur échelle de mesure de l’éco-anxiété. Selon HOGG & all., l’éco-anxiété se définit comme une « Détresse mentale et émotionnelle qu’un individu peut ressentir en réponse à la menace du changement climatique et aux problèmes environnementaux globaux ». Si l’éco-anxiété n’est pas une maladie, c’est une “affection sérieuse”, elle peut tout de même rendre malade ! L’étude menée permet de mesurer l’intensité de l’éco-anxiété ressentie par chaque individu. Grâce à cette échelle on peut prendre la “Température de l’éco-anxiété” :
  • 1. L’étude mesure le mal-être des éco-anxieux (des maux), et non pas des avis ou des opinions sur l’éco-anxiété (des mots).
  • 2. L’étude catégorise l’intensité de ce mal-être qu’est l’éco-anxiété (ou risque éco-anxieux).
Cette étude a recueilli les réponses de 3700 répondants (échantillon important mais non représentatif de la population française). Elle montre que le sujet de l’éco-anxiété est un problème réel. Même si on ne sait pas quelles sont les catégories de Français les plus touchées, le fait que l’échantillon soit significatif au niveau du sexe, ces résultats nous permettent d’obtenir des premières tendances.
  • 75% des répondants peuvent être considérés comme “éco-conscients”, l’échelle de Hogg mesurant des intensités différentes de leur niveau “d’éco-anxiété” (intensité évaluée avec cinq catégories allant de peu éco- anxieux à très fortement eco-anxieux selon 4 familles de symptômes distincts).
  • Parmi ces éco-conscients, on identifie 20% des répondants qui sont “éco-inquiets”, selon 2 degrés d’intensité, moyennement et fortement eco-anxieux.
  • 5% sont très fortement éco-anxieux, au point que leur santé mentale est menacée.

CAMPAGNE DE MOBILISATION CITOYENNE SUR LE SUJET DE L’ÉCO-ANXIÉTÉ

On Est Prêt invite sa communauté et celles de ses partenaires à “prendre soin de soi en prenant soin du monde”. 645fb2c6159a4481581adbec_4%20(1).png
  • Prendre soin de soi : face à l’émergence des phénomènes d’éco-conscience et d’éco-anxiété, il est urgent d’apporter des pistes et des conseils pour mieux vivre avec ces émotions et la détresse que la situation peut déclencher. Si les scientifiques pointent l’urgence d’agir et de transformer nos modèles de société rapidement, certains changements représentent plus un marathon qu’un sprint. Cette campagne vise à prendre soin des personnes qui peuvent être dépassées par leur éco-anxiété.
645fb24a8897146b22871fee_3%20(1).png
  • Prendre soin du monde : Spécialiste des campagnes de mobilisation, On Est Prêt vise avec cette campagne à répondre au sentiment d’impuissance en accompagnant les personnes de plus en plus éco-anxieuses qui souhaitent agir pour le vivant mais ne savent pas par où commencer. La plateforme Discord d’On Est Prêt met en avant une large gamme d’actions collectives permettant d’agir au niveau national avec les différents acteurs de l’écosystème, et au niveau local en rejoignant des actions existantes ou impulsées par la communauté elle-même.
  • Phase 1 : du 15 mai au 21 mai : Interpeller les personnes qui se reconnaissent dans notre manifeste (a priori potentiellement 75% des Français.es). Lors de cette phase, des dizaines de partenaires, d’influenceurs et de personnalités invitent leurs communautés à s’abonner à la newsletter “Tu flippes ?” pour prendre soin de soi et prendre soin du monde, en diffusant massivement les trois contenus phares de notre campagne :
    • 1. une vidéo de mobilisation portée par des personnalités publiques pour donner à voir la diversité des émotions ressenties face à l’urgence écologique et l’action comme un moyen de transcender ces émotions. Dans cette vidéo, on voit un auteur du GIEC, des militant.es pour l’écologie et la justice sociale, une comédienne, un entrepreneur, une influenceuse.
    • 2. des visuels d’interpellation aux messages forts pour toucher un maximum d’éco-conscient.e.s.
    • 3. un test pour mesurer son niveau d’éco-anxiété en partenariat avec l’OBSECA et Pierre-Eric Sutter.
  • Phase 2 : du 22 mai au 04 juin : Parcours d’accompagnement Accompagner les personnes éco-conscientes avec une solution par jour pendant 14 jours portées par 14 influenceurs et influenceuses pour prendre soin de soi et prendre soin du monde. Chaque solution est partagée simultanément via la newsletter Tu flippes ?, et sur les réseaux sociaux d’On Est Prêt et de nos partenaires et de nombreux influenceurs. On trouvera dans ce parcours un espace de témoignages pour exprimer ses émotions, des groupes de paroles pour se rassembler, une méditation avec Petit Bambou et des conseils pour agir pour le vivant.

 

Documents joints

l

A propos de On Est Prêt

On Est Prêt est un mouvement de mobilisation citoyenne qui invite la jeunesse à agir pour une société plus respectueuse du Vivant et de la Justice sociale. Depuis sa création en 2018, le mouvement a orchestré plusieurs campagnes coalisant des experts, des organisations de terrain, des personnalités, parmi lesquelles les 130 influenceurs pour le climat, et des mobilisations autour de l’Affaire du Siècle et de la Convention citoyenne pour le climat.

Suivre la campagne « Tu flippes ? » On Est Prêt t’accompagne ! sur les réseaux

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...