[CDURABLE.info l'essentiel du développement durable] : Afrique, l’ambition chinoise
Vendredi 15 octobre à 23h05 sur Arte
Afrique, l’ambition chinoise
vendredi 8 octobre 2010
par David Naulin

Sous couvert de coopération économique, la Chine est-elle en train de coloniser l’Afrique ? Découvrez vendredi prochain sur Arte un exemple concret et éloquent à travers le cas de la Zambie.

Pékin, 2006, sommet Chine-Afrique. Les deux parties renouvellent leur amitié et leurs accords de coopération : en quelques années, les gouvernements africains ont reçu des milliards de dollars de crédits et
d’investissements de la part des Chinois, qui trouvent matières premières et nouveaux marchés sur le continent. Affiché comme "gagnant-gagnant", puisque apportant à l’Afrique emplois et ressources, cet accord suscite pourtant nombre d’interrogations : s’agit-il d’une nouvelle colonisation du continent ? Quelle en sera la contrepartie pour les africains ? Pour mieux saisir la réalité des enjeux, les réalisateurs de ce documentaire ont passé un an en Zambie pour observer en parallèle le quotidien de deux entrepreneurs chinois et, en contrepoint, les allers et venues d’un ministre zambien entre la Chine et sa patrie.

Sans commentaires, les réalisateurs nous plongent dans la réalité de la coopération sinozambienne à travers leurs trois personnages : Liu Changming, ancien employé de bureau devenu propriétaire de fermes, Monsieur Li, ingénieur en charge de la construction d’une route pour une grande entreprise chinoise, et Felix Murati, ministre zambien du Commerce et de l’industrie qui sillonne la Chine en quête de nouveaux investisseurs. Derrière l’amitié affichée se dessine toute l’ambiguïté de la relation qui s’installe – à l’image des problèmes récurrents de communication, que la traduction automatique dispensée par l’iphone n’améliore pas vraiment. Certes, une immense fonderie est créée dans la province du Copperbelt. Mais d’autres projets s’arrêtent faute d’apporter des profits immédiats en l’absence de moyens africains. Surtout, les ouvriers zambiens sont clairement exploités : payés selon le bon vouloir de leurs employeurs, mal nourris, ils en sont réduits à quémander ou à grappiller quelques décilitres de pétrole répandus par accident. Des scènes parfois brutales qui ne sont pas sans rappeler les méthodes du travail forcé instauré jadis par la colonisation. L’histoire risque-t-elle de se répéter ?

ps :

Documentaire de Marc Francis et Nick Francis (France, 2010, 1h19mn) - Coproduction : Arte France, Zeta Productions, Speak-It Films, en association avec BBC, vPro, avec la participation de TSR.