Dans l'actualité :

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de...

Pour le « Droit de produire et consommer sans OGM »

Communiqué de presse des Amis de la Terre

Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie, du développement et de l’aménagement durables annonce sous trois semaines une loi sur les OGM. Mais que sera cette loi ? Une loi inscrivant dans le droit français « la protection des systèmes agraires existants et le droit fondamental à produire et consommer « sans OGM » », ou une loi qui légalise la contamination de nos champs et nos assiettes ?

En 1987, les Amis de la Terre organisaient à Paris un grand colloque national sur les biotechnologies, notamment agricoles. Notre Fédération internationale observe depuis plus de 10 ans, partout dans le monde, ce qui se passe dans les champs. Les Amis de la Terre, forts de cette expérience et de ce recul de plus de 20 ans, se basent sur des FAITS et des OBSERVATIONS de terrain pour affirmer que :

– Trop d’incertitudes scientifiques entourent encore les OGM. Même la Communauté Européenne dans le mémorandum remis à l’OMC sur les OGM fait état de l’absence totale de connaissance sur les risques à long terme des cultures OGM sur la santé et l’environnement.

– Les OGM agricoles n’ont rempli aucune promesse au contraire. Sur le terrain, les OGM sont un fiasco agricole et social dans les domaines de la lutte contre la faim dans le monde, les rendements et la diminution des quantités de pesticides ! (Lire le rapport des Amis de la Terre – International « Qui tire profit des cultures GM ? Analyse des performances des cultures GM dans le monde (1996-2006) »)

– Les industriels ont largement démontré leur incapacité à empêcher la contamination de l’environnement, de nos champs et de nos assiettes.

Pour Christian Berdot animateur de la campagne OGM des Amis de la Terre-France : « Le gouvernement doit donc suspendre dans un premier temps – comme le droit européen l’y autorise – les autorisations d’OGM agricoles, afin de permettre d’organiser dans la sérénité un vaste débat public et une conférence des citoyens. »

Les Amis de la Terre rappellent la nécessité d’une loi nationale qui garantisse le droit de produire et consommer « SANS OGM ». Ce que réclame depuis des années la majorité des citoyens français.

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de l'énergie et de son impact sur le climat, publie l'édition 2024 de son rapport “Global...