Dans l'actualité :

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix...
21 mars 2010, journée mondiale de lutte contre le racisme

Les semaines d’éducation contre le racisme 2010

Une semaine d'actions dans toute la France

Le 21 mars a été proclamé « Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale » en 1966 par l’Assemblée générale des Nations Unies, en commémoration du 21 mars 1960 où, à Shaperville en Afrique du Sud, 69 personnes ont été tuées lors d’une manifestation pacifique contre l’apartheid. L’idée des semaines d’éducation contre le racisme a germé dans les années 80. A partir de 1984, un collectif se mobilise et multiplie les événements locaux au service de la lutte contre le racisme et toutes les discriminations. Limitées au départ aux réseaux associatifs et surtout à la semaine précédant le 21 mars, des initiatives sont depuis relayées dans les établissements scolaires où l’implication des enfants et des jeunes est encouragée, avec débats, projection de films, pièces de théâtre, rédaction de « cahier », rencontres sportives, expositions, activités pour les plus jeunes, ateliers, forum, concert, pétitions… tout au long de l’année. A partir de cette semaine, les membres du Collectif, parmi lesquels la Ligue de l’enseignement, organisent partout en France de nombreuses actions.

Les semaines d’éducation contre le racisme 2010

Le Collectif des semaines d’éducation contre le racisme existe depuis 1984 à l’initiative de l’association SOS Racisme. En 1990, la Ligue de l’Enseignement s’est associée au projet. Aujourd’hui composé de 24 organisations : associations, syndicats, mouvements d’éducation populaire, le Collectif [[CEMEA, CIDEM, Clubs Unesco, CNAFAL, EEDF, FASTI, FCPE, Fédération Léo-Lagrange, Les Francas, La JPA, LICRA, La Ligue des droits de l’Homme, La Ligue de l’enseignement, MRAP, OCCE, Les PEP, SSAE, FEP-CFDT, FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNEF, UNL, UNSA Education]] se mobilise et multiplie des événements locaux au service de la lutte contre le racisme et toutes les discriminations. Quels sont les objectifs de cette semaine ?
Les semaines d'éducation contre le racisme
Les semaines d’éducation contre le racisme
Parce que l’éducation et surtout le débat restent les meilleurs remparts contre le racisme et les discriminations, la semaine de l’éducation contre le racisme devrait permettre des échanges entre les enfants mais aussi le grand public. Cette semaine permettra d’apprendre à vivre ensemble, et de s’enrichir des différences. Ainsi l’objectif principal est de sensibiliser les jeunes au problème du racisme, de l’intolérance et de l’exclusion. La lutte contre les discriminations est de plus en plus au cœur des activités. Il s’agit de réaffirmer que les discriminations constituent un délit, réprimé par la loi et qu’il est du devoir civique de chacun de les dénoncer. Quelles sont les actions ? Au fil des ans, la semaine s’est inscrite dans les pratiques pédagogiques des établissements scolaires sous la forme de ébats et d’expositions organisées avec l’appui des outils pédagogiques élaborées à cette fin (affiches, dossiers d’informations, ressources bibliographiques, brochures, expositions…) Ainsi la Ligue de l’Enseignement a mis à la disposition des établissements scolaires des outils pédagogiques afin de les inciter à réfléchir, à débattre, échanger sur le racisme, le respect de l’autre, les discriminations au quotidien. Parmi ces outils, l’opération Jouons la carte de la Fraternité mobilisera cette année plus de 150 000 enfants.

Jouons la carte de la Fraternité

DéplierJouons la carte de la Fraternité
DéplierJouons la carte de la Fraternité
Le 21 mars 2010, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le racisme, plus de 150 000 cartes postales écrites par des enfants et des adolescents seront envoyées, comme des bouteilles à la mer, à des anonymes tirés au hasard dans l’annuaire du département. Chacune de ces cartes comportera un message de fraternité réalisé dans le cadre d’ateliers d’écriture. « Jouons la carte de la Fraternité » repose sur un double objectif : l’éducation à la citoyenneté et l’éducation artistique et culturelle. Elle propose un cadre de réflexion et d’action au service de la lutte contre le racisme et toutes les formes de discriminations, en s’appuyant sur des ateliers d’écriture. Elle peut se poursuivre sous d’autres formes tout au long de l’année. À travers l’opération « Jouons la carte de la Fraternité », le mouvement d’éducation populaire qu’est la Ligue de l’enseignement, cherche à combattre les préjugés et les stéréotypes et fait appel à la responsabilité des enfants et des adolescents ; elle vise à faire reculer les comportements de repli sur soi et de rejet de l’autre. Depuis le lancement de l’opération il y a dix ans, plus de 800 000 personnes à travers toute la France ont reçu, un jour ou l’autre, une de ces cartes.

Une semaine d’actions dans toute la France

La Ligue de l’enseignement : Dans toute la France, les fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement organisent des manifestations, mettent à disposition des associations et des établissements scolaires de nombreux outils pédagogiques et de sensibilisation. Pour connaître les coordonnées de la fédération de la Ligue de l’enseignement de votre département, cliquez ici.

 

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...

Restauration de la nature : une victoire citoyenne pour la biodiversité !

Le Parlement européen a franchi une étape décisive pour restaurer et protéger de la biodiversité en Europe en adoptant le règlement sur la restauration...

Installer des panneaux solaires en 2024

Alors que les coûts de l'énergie explosent, le prix de vente du surplus d'électricité généré par des panneaux photovoltaïques est désormais indexé sur l'inflation....