Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Communiqué du Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de la Mer

Les nouvelles voitures électriques et hybrides rechargeables disponibles dans moins de 9 mois

Jean-Louis Borloo, ministre du Développement durable et Christian Estrosi, ministre chargé de l’Industrie, ont signé mardi 13 avril, une charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault, pour s’engager sur le déploiement, dès 2010, d’infrastructures de recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables accessibles au public.

Jean-Louis Borloo avait présenté, le jeudi 1er octobre 2009, un plan national avec 14 actions concrètes pour favoriser le développement de voitures électriques et hybrides rechargeables. Grâce à la mobilisation de chacun des acteurs, ce plan connaît aujourd’hui des avancées majeures, notamment dans trois domaines : le déploiement des infrastructures de recharge, le soutien à la demande et les aides à l’achat de véhicules. Engagement des collectivités pour le déploiement d’infrastructures de recharges accessibles au public La diffusion massive et rapide de véhicules décarbonés, qui arrivent sur le marché dans moins de 9 mois, nécessite le déploiement sur le terrain, d’infrastructures publiques de recharge. Le projet de loi Grenelle 2, qui sera examiné par l’Assemblée Nationale le 4 mai prochain, prévoit de confier cette compétence aux communes ainsi qu’à leurs groupements.
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM - Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM – Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.
En attendant, la Charte signée le 13 avril permet d’anticiper ces évolutions : – L’État s’engage à formuler des recommandations opérationnelles pour le déploiement des infrastructures publiques de recharge, qui seront regroupées au sein d’un livre vert publié en octobre 2010. Il précisera également les modalités de financement prévues dans le cadre du Grand Emprunt pour aider les collectivités. – Les collectivités territoriales « pilotes » s’engagent à mettre en œuvre dès l’année 2010 le déploiement d’infrastructures de recharges publiques. Les collectivités sont : Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Pays d’Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy. – Les constructeurs automobiles Renault et PSA s’engagent à être en mesure de commercialiser 60 000 véhicules électriques en France en 2011-2012, en ciblant notamment les agglomérations qui développent un réseau d’infrastructures de recharge suffisant. Lancement de la 1ère grande commande groupée de 50 000 véhicules électriques
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM - Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM – Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.
Jean-Louis Borloo a annoncé la constitution juridique du groupement destiné à passer une première commande de 50 000 véhicules électriques, d’une autonomie d’au moins 150 km. Il s’agit de garantir aux constructeurs français une demande suffisante pour qu’ils puissent lancer la production de véhicules électriques, en toute sécurité, à une échelle industrielle. Ce groupement, piloté par La Poste, réunit une vingtaine d’entreprises privées ou publiques : ADP, Air France, AREVA, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Télécom, GDF-Suez, Suez Environnement, GRT Gaz, GRDF, La Poste, la RATP, la SAUR, la SNCF, SPIE, l’UGAP, Vinci et Veolia. La procédure d’appel d’offres sera lancée le 23 avril par un dialogue compétitif avec les constructeurs, pour faire émerger les meilleures propositions. A cette occasion les ministres ont confirmé le super-bonus de 5000 euros pour l’achat de véhicules jusqu’en 2012. Le dispositif prévoit une aide de 5000 euros à toute personne qui fait l’acquisition d’un véhicule dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 60 g/km. Pour les consommateurs, c’est la garantie que les véhicules électriques seront au même prix que les véhicules traditionnels. A noter que les hybrides, dont les émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 135 g/CO2/km peuvent bénéficier d’un bonus de 2000 euros, comme les véhicules au GPL ou au gaz naturel de ville.
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM - Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.
crédit photo : Bernard Suard/MEEDDM – Conférence de presse et signature de la charte avec douze collectivités territoriales pilotes et les constructeurs automobiles PSA et Renault.

Le Grenelle Environnement va profondément modifier les transports individuels

En 2030, le secteur de l’automobile aura profondément changé par rapport à celui que nous connaissons depuis le début du 20ème siècle : les véhicules thermiques, quoiqu’encore nombreux, utiliseront peu de pétrole ; leur usage pourrait même être restreint dans les centres des grandes métropoles en raison des nuisances locales (pollution, bruit). Parallèlement, le modèle économique du secteur pourrait être bouleversé par la disparition progressive du lien de propriété entre utilisateur et véhicule : la location et l’auto-partage se développeront rapidement. Cette évolution est rendue inéluctable par trois facteurs majeurs : – la crise énergétique : la dépendance du transport au pétrole (50% de la facture pétrolière de la France) pose des problèmes économiques (déficit commercial) et géopolitiques (risques sur les approvisionnements pétroliers) qui ne feront que croître ; – la crise environnementale : le secteur des transports est un des principaux contributeurs en termes d’émissions de C02 et de pollution locale ; il représente le quart de nos émissions, en accroissement de 22% depuis 1990 ; – la crise du modèle économique actuel du secteur : celui-ci repose sur un renouvellement rapide des véhicules, dont l’utilité est remise en cause par les clients aujourd’hui en période de crise, et demain pour des raisons écologiques ; la location permet de remplacer des revenus ponctuels par un revenu régulier et de rentrer dans une économie de fonctionnalité. Le développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables constituera donc une double opportunité : il contribuera tout autant à la lutte contre le changement climatique qu’à la restructuration d’un secteur aujourd’hui en crise. Réduite jusqu’alors à des « marchés de niche », la filière des véhicules décarbonés est en train de changer d’échelle. De nombreux lancements sont prévus dès 2010-2012 par les grands constructeurs. A horizon 2025, les véhicules décarbonés devraient représenter 27% du marché, avec un marché européen estimé entre 50 et 90 milliards d’euros. Le développement des véhicules propres permettra d’accélérer la croissance verte dont les fondements ont été posés par le Grenelle Environnement : une croissance durable et génératrice d’emplois. Le développement des véhicules décarbonés devrait générer en France une activité économique de 15 Mds€ à horizon 2030 et contribuer au maintien de l’emploi dans la filière automobile. En outre cela permettra une réduction des importations de pétrole d’environ 4 Mtep et une réduction des émissions de CO2 d’environ 17,5 Millions de tonnes à horizon 2020, ce qui représente une réduction de 3% de nos émissions de C02 par rapport à 2007 (soit le quart de l’engagement de la France en termes de réduction d’émissions de C02 par les secteurs non soumis aux quotas de CO2).

Les nouvelles voitures arrivent sur le marché français dans moins de 9 mois

La création du bonus/malus automobile a eu un effet majeur sur les comportements d’achat de véhicules (+70% pour les véhicules bénéficiant du bonus en 18 mois, réduction d’1 gramme par mois des émissions moyennes des véhicules vendus, contre 1 gramme par an auparavant), mettant en lumière l’attente très forte des Français pour des véhicules écologiques. Le marché existe donc pour des véhicules écologiques. Aujourd’hui les constructeurs nationaux, comme leurs concurrents étrangers, prévoient le lancement des premiers véhicules électriques fin 2010, et des premiers véhicules hybrides rechargeables à partir de fin 2012. – RENAULT a annoncé 4 modèles de véhicules électriques, dont deux produites en France : le véhicule utilitaire électrique Kangoo produit à Maubeuge à partir de 2011, puis la Zoe produite à Flins à partir de 2012. L’industrialisation de la Zoe a bénéficié d’un prêt vert de 100 millions d’euros par l’Etat en février 2010. La berline Fluence sera commercialisée au premier semestre 2011. – PSA commercialisera fin 2010 un petit véhicule électrique Peugeot-ION, développé avec le japonais Mitsubishi, puis un autre sous la marque Citroën, et un utilitaire léger développé en partenariat avec Venturi. Peugeot prévoit le lancement d’un véhicule hybride rechargeable produite en France dès 2012. – La commercialisation de la MIA, produite en France par HEULIEZ, est également prévue en 2010. – Enfin, le groupe BOLLORE a annoncé la commercialisation en 2010 de la « BLUE CAR », utilisant une technologie française de batteries au Lithium Métal Polymère et une production en France. – Des utilitaires et véhicules lourds sont également prévus, notamment chez PVI, RENAULT TRUCKS et GRUAU. – Dans le domaine des plus petits véhicules à deux, trois ou quatre roues, de nombreux autres véhicules sont en préparation, chez LIGIER, AIXAM, LUMENEO… – Le groupe DAIMLER annonce une smart électrique fin 2010 également produite en France, et le groupe BMW a choisi la France pour une nouvelle expérimentation de sa voiture Mini électrique. Au niveau mondial, les derniers salons automobiles confirment que tous les grands constructeurs vont commercialiser dans les prochaines années des véhicules électriques. En Europe, c’est plus de 35 modèles qui seraient disponibles en 2012. Une commercialisation de la voiture innovante Les constructeurs préparent les modalités de commercialisation des véhicules électriques qui pourraient adjoindre à la voiture de nouveaux services liés à la batterie et à la maîtrise de la charge. Des forfaits seront ainsi proposés. Les voitures électriques seront également le vecteur de nouveaux modes de mobilité comme l’auto-partage, le véhicule en libre service ou les navettes intermodales. Des moyens de recherche renforcés par le grand emprunt pour poursuivre le développement des véhicules en rupture L’ADEME avait lancé deux appels à projets sur le véhicule électrique : – le premier, lancé fin 2008, a permis de retenir 11 projets innovants pour 56,9 M€ : – cinq projets de voitures électriques en rupture ; – une expérimentation de flotte de véhicules hybrides rechargeables ; – trois projets de bus électriques et véhicules lourds ; – deux projets de petits véhicules urbains (quadricycles). – un second appel à projets, doté de 50 M€, a donné lieu en juin au dépôt de 35 nouveaux dossiers : l’ADEME annoncera prochainement les projets sélectionnés. La loi sur les investissements d’avenir prévoit une enveloppe de 750 M€ pour financer le développement de nouvelles technologies. Par ailleurs, dans le cadre du Pacte automobile, 250 M€ de prêts bonifiés ont été ouverts par l’Etat afin de favoriser l’industrialisation des véhicules décarbonés. Enfin, la sécurité est un enjeu primordial pour ces nouveaux véhicules. Jean-Louis Borloo a confié une mission à l’INERIS, établissement de recherche et de tests en sécurité, et à l’UTAC, le centre d’essai des véhicules, pour étudier les adaptations nécessaires des règles de sécurité et des dispositifs volontaires, puis de porter au niveau européen ces standards.

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...

1 COMMENTAIRE

  1. Les nouvelles voitures électriques et hybrides rechargeables disponibles dans moins de 9 mois
    on peu rendre les voiture électrique autonome voir vidéo,,

    Bonjour,
    Tel que je l’avais promis à plusieurs personnes, j’ai fais un nouveau
    vidéo qui est le complément du premier que vous pouviez trouver sur
    Youtube dans Chargeur autonome décembre 2010
    Vous pouvez trouver ce complément sur Youtube dans

    Chargeur autonome juin 2011
    Bon visionnement et bonne journée
    Clément Gauthier
    Abitibi TEL : 819-735-4331
    COURRIEL cg-1cvoyageur@cablevision.qc.ca