Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

La Commission Européenne lance le concours du nouveau logo Biologique Européen

europe
europe
Les produits biologiques à la recherche d’un nouveau logo: la Direction Générale de l’Agriculture et du Développement rural de la Commission européenne invite les étudiants en art et en design des 27 Etats membres à participer au concours européen du logo biologique de l’UE. Le concours offrira un prix sans pareil : le logo gagnant deviendra le nouveau symbole officiel des produits biologiques dans toute l’Union européenne dès Juillet 2010. À la veille du lancement du concours du logo biologique, Mariann Fischer Boel, commissaire européenne chargée de l’Agriculture et du Développement rural a déclaré : « Le nouveau logo bio renforcera l’identité de la filière biologique dans l’UE. Il contribuera à créer un marché unique, et c’est une bonne nouvelle pour les producteurs et les consommateurs. » Dans le but de créer un logo bio astucieux et créatif, l’Union Européenne offre aux nouveaux talents la chance de créer un design qui pourra être reproduit sur des millions d’emballages de produits. Le nouveau logo biologique de l’UE sera obligatoire pour tous les produits préemballés conformes aux normes d’étiquetage provenant des 27 Etats membres. De plus, tous les produits biologiques non-préemballés provenant de l’Union Européenne ou importés des pays tiers pourront utiliser ce logo européen sur une base volontaire. Tous les ressortissants de l’Union Européenne inscrits dans une université, un institut ou une école d’art ou de design dans l’UE sont encouragés à participer à ce concours européen de design. Trois gagnants seront sélectionnés. Le premier recevra un prix de 6 000 euros, les deuxième et troisième recevront respectivement 3 500 et 2 500 euros. Les œuvres créées peuvent être téléchargées sur le site Internet du concours ( jusqu’au 25 juin 2009). Le concours du logo biologique de l’UE sera évalué par un jury d’experts du secteur de l’agriculture et de la production biologique ainsi que par des professionnels du design de réputation internationale. Le jury compte des membres éminents qui sont :
  • Erik Spiekermann, Professeur, docteur honoraire et Directeur de création allemand,
  • Riitta Brusila-Räsänen, professeur en design graphique à l’Université de Laponie, Finlande,
  • Szymon Skrzypczak, jeune designer polonais déjà primé dans un autre concours européen,
  • Elisabeth Mercier, directrice de l’agence BIO en France,
  • Urs Niggli, directeur de l’Institut de recherche suisse en agriculture biologique (FiBL)
  • Tom Václavík, expert tchèque en marketing de produits biologiques et président de l’Association internationale des distributeurs de produits biologiques (International Organic Retailers Association),
  • Craig Sams, président de « Soil Association » au Royaume-Uni.
Le jury sera présidé par Rob Vermeulen, ancien président de la Pan-European Brand Design Association (Association paneuropéenne du design de marques). A l’issue de l’échéance du 25 juin 2009, le jury procèdera à la sélection des meilleurs projets. Ceux-ci seront ensuite publiés sur le site Internet du concours en tant que candidats officiels pour le nouveau logo. Tous les citoyens européens seront invités à aider à choisir le meilleur logo en votant en ligne pour leur candidat favori. Au courant de l’été 2010, les gagnants des premier, deuxième et troisième prix seront conviés à la cérémonie de remise des prix à Bruxelles, sous le patronage de la Commissaire Européenne de l’agriculture et du développement rural. Ce concours vise à lancer aux étudiants le défi de créer un logo accrocheur et original, couvrant les divers aspects de l’agriculture et de la production biologique. En outre, le jury évaluera les designs d’après leur universalité, leur compréhension sans utilisation de mots, leur clarté de présentation et leur intemporalité.

 

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...