Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
Dimanche 23 octobre 2011

La mobilisation citoyenne contre les gaz et huiles de schiste ne faiblit pas

Alors que le gouvernement se félicite de l’abrogation des permis d’exploration de gaz de schiste de Nant, Montélimar et Villeneuve-de-Berg, la mobilisation citoyenne ne faiblit pas. Les collectifs citoyens contre les gaz et huiles de schiste appellent à une mobilisation le dimanche 23 octobre à la Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) et à Barjac (Gard) pour demander une fois de plus l’abrogation de l’ensemble des permis délivrés à ce jour. Explications.

La décision d’abrogation de trois permis par le Gouvernement est perçue avant tout comme une première victoire pour les milliers de militants œuvrant au quotidien contre les projets d’exploration aux quatre coins du territoire. « Grâce à la mobilisation nationale sans faille des collectifs, la parole citoyenne a pu émerger dans le débat sur l’avenir énergétique de la France » estiment notamment Les Amis de la Terre. « Le recul du Gouvernement est la marque d’un cinglant aveu de culpabilité après plusieurs mois de mensonges et de désinformation sur la dangerosité de l’extraction de gaz et d’huiles de schiste ». Cette décision ne marque pas pour autant l’arrêt de la lutte préviennent les associations. Dans un communiqué de presse des Amis de la Terre appelant à une grande mobilisation ce dimanche 23 octobre au côté des collectifs citoyens pour lutter contre tout projets d’exploration ou d’exploitation de gaz et d’huiles de schiste, l’ONG écrit : « N’oublions pas que 61 autres permis d’exploration de gaz et d’huiles de schiste restent valides sur notre territoire. L’engagement des industriels de renoncer à l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels sonne de toute évidence comme un mensonge de premier ordre. A quand une abrogation de l’ensemble de ces permis et une mise en œuvre concrète de la transition énergétique de notre société suite aux « grandes » annonce du Grenelle de l’environnement ? N’oublions pas non plus que lors d’un récent voyage en Pologne, Nicolas Sarkozy a promis au Premier ministre polonais de ne pas lui « créer de difficultés sur les gaz de schiste ». A quand une voix forte de la France pour s’opposer définitivement à l’exploitation des gaz et huiles de schiste sur l’ensemble du territoire européen et partout ailleurs dans le monde ? Les entreprises françaises, au premier rang desquelles Total et Perenco, possèdent déjà de nombreux permis d’exploration et d’exploitation des gaz et huiles de schiste dans des pays aux normes environnementales et sociales dérisoires. A quand donc une véritable régulation de l’activité des entreprises françaises à l’étranger pour que les pays du Sud cessent de n’être que le laboratoire et le grenier d’approvisionnement des pays industrialisés ? »

 

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...