Dans l'actualité :

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la...

Lutte contre la dépendance énergétique : les politiques énergétiques française et européenne en 2024

Depuis 2019, la France a intégré dans sa législation...
L’économie sociale et solidaire

Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ?

un modèle en matière d’écologisation du travail par le Céreq

Au-delà des activités professionnelles, l’économie sociale et solidaire fait de la transition écologique une question essentielle qui va au-delà de l’acte de production. C’est le cas plus particulièrement des structures coopératives que les auteurs ont analysées. La prise en compte des questions environnementales transforme les métiers, les gestes, mais surtout l’organisation. À partir du cas de deux coopératives aux domaines d’activités très différents, ce nouveau Céreq Bref fait ressortir une relation significative entre les démarches d’écologisation, une conception partagée de la gouvernance et de l’organisation, et la revalorisation du sens du travail.

# L’économie sociale et solidaire : un terreau pour l’écologisation

  • L’économie sociale et solidaire (ESS) se caractérise par l’attachement à des principes d’organisation du travail participative, de lucrativité limitée et d’utilité sociale de l’activité.
  • De précédentes études du Céreq ont montré que les associations et coopératives de l’ESS peuvent fonctionner comme « leviers » d’une écologisation des métiers et du monde économique.
  • L’inscription dans ce secteur dépend autant du statut juridique de la structure (association, fondation, société coopérative ou organisme mutualiste) que de la nature de l’activité, ce qui en fait un secteur rassemblant des entreprises de différents champs professionnels.

# Une écologisation soutenue par la démocratisation du travail

  • La dynamique d’écologisation des activités est indissociable d’un processus de démocratisation de l’organisation du travail, passant par la participation aux décisions, le partage et la mutualisation des tâches.
  • La dynamique d’écologisation du travail est liée à la recherche d’une pérennisation du projet coopératif, à partir de ses valeurs centrales.
  • La dynamique passe aussi par une forme de régulation du travail par délibérations se voulant distincte de celle des organisations managériales et hiérarchiques.

# Des organisations favorisant davantage l’autonomie

  • La mutualisation des compétences (comme la comptabilité, la rédaction de projets) est mise en œuvre lors de temps réguliers de formation (formelle ou informelle), de façon à ce que chaque salarié devienne « un couteau suisse » et que le collectif réponde à la variabilité de la demande.
  • Pour l’activité industrielle, le développement d’une marque bio entraîne l’usage de machines dédiées, dont les tâches et gestes associés sont jugés plus « reposants » et moins incommodants.
  • La dynamique d’écologisation du travail peut aussi être soutenue par l’objectif économique de gagner des parts de marché pour une marque bio.

# L’écologisation des activités : revalorisation du sens au travail

  • L’élargissement des tâches et l’intégration des dimensions environnementales contribuent à donner aux salariés une perception plus riche et socialement utile de leur métier.
  • Les employés considèrent leur travail comme lié à l’environnement, tant par les valeurs que par l’attention portée aux aspects concrets du processus de production.

Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ?

  • Par Liza Baghioni et Fred Séchaud – Céreq Bref n° 447, 2023, 4p.
Bref_447_web_0.pdf

Les dernières publications du Céreq

Céreq Bref : Céreq Études : Les derniers podcasts du Céreq : Les analyses des experts du Céreq, sont désormais disponibles en #podcast, où chaque étude vous est racontée en 5 minutes. Retrouver tous les épisodes >

 

Etablissement public, le Céreq a pour mission de mieux connaître et comprendre les liens entre formation, travail et emploi. Depuis sa création en 1971, il construit des dispositifs d’enquêtes statistiques originaux ; conduit des études et des travaux de recherche ; et contribue dans son champ à l’évaluation des politiques publiques.

Depuis 1971, le Centre d’études et de recherches sur les qualifications est un pôle d’études et de recherche au service des professionnels, des décideurs, des partenaires sociaux et plus largement de tous les acteurs de la formation, du travail et de l’emploi. Le Céreq est un établissement public sous tutelle du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse et du ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

Il a pour mission de mieux connaître et comprendre les liens entre formation, travail et emploi, d’éclairer les acteurs de la formation et du travail en tirant les enseignements des études et recherches, d’accompagner et outiller les professionnels dans la mise en place de dispositifs d’évaluation ou d’observation.

Le Céreq conduit des études de terrain et des travaux de recherche, construit des dispositifs d’enquêtes statistiques et diffuse les connaissances acquises en valorisant ses travaux auprès d’un large public.

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la performance durable des entreprises et investisseurs, décrypte pour nous les grands thèmes de la CSRD...

Lutte contre la dépendance énergétique : les politiques énergétiques française et européenne en 2024

Depuis 2019, la France a intégré dans sa législation l'objectif de la neutralité carbone d'ici 2050, conformément à l'Accord de Paris sur le changement...