Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

L’Assemblée Nationale devrait interdire l’exploitation des gaz de schiste en France

Peut-être bien qu’un jour, Gasland s’étendra au-delà de mon jardin, jusqu’au vôtre. Sur ce lugubre avertissement finit Gasland : le scandale de l’eau contaminée, documentaire de l’américain John Fox sur les dangers de l’exploitation du gaz de shiste. La diffusion de ce documentaire sur le web, à la télé (sur Canal +) et surtout dans de nombreuses salles de cinéma combinée à une mobilisation citoyenne sans précédent réunissant tous les bords politiques aura eu raison des autorisations d’exploration signées en mars 2010 par Jean-Louis Borloo. Le gouvernement français s’est (enfin) prononcé pour l’interdiction de l’exploitation du gaz de schiste et l’abrogation des permis déjà accordés, une décision saluée vendredi par le député européen José Bové.

L’exécutif a décidé de suivre le président du groupe UMP de l’Assemblée nationale, Christian Jacob, qui a déposé la semaine dernière une proposition de loi en ce sens, a-t-on appris vendredi auprès du parti présidentiel. Les socialistes ayant déposé une proposition similaire, l’Assemblée pourrait adopter cette proposition à l’unanimité en une seule lecture et en procédure d’urgence au début du mois de mai, la date précise devant être arrêtée par la conférence des présidents des groupes politiques mardi prochain. Devant les critiques émanant de tout l’éventail politique, le Premier ministre, François Fillon, avait déjà prolongé et élargi le 11 mars le moratoire sur la recherche et le forage de gaz ou d’huile de schiste, en attendant la remise fin avril des conclusions de diverses missions d’information. Les critiques dénoncent les méthodes de forage nocives pour l’environnement qui, soulignent-ils, nécessitent d’importantes quantités d’eau et de détergents et menacent de provoquer de fortes pollutions. Le gouvernement avait octroyé en mars 2010, notamment à Total et GDF Suez, des permis de prospection dans trois zones situées dans le sud de la France, qui seront donc abrogés lorsque la proposition sera adoptée. La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait affirmé fin mars devant les députés qu’il n’y aurait pas d’exploitation de gaz ou d’huile de schiste si les procédés d’extraction avaient une incidence écologique « désastreuse ». Pour en savoir plus, lisez notre dossier consacré aux gaz de shiste en cliquant ici. Le député européen José Bové s’est déclaré vendredi « ravi ». « Mais je reste excessivement prudent face à cette annonce gouvernementale, tant qu’une loi ne sera pas votée pour formaliser cet abandon officiel », a-t-il dit à Reuters. « Cette annonce est un geste positif mais cela pouvait difficilement être différent puisque la France des terroirs avait dit massivement ‘non’ cet hiver à ces projets d’exploitation et puisque les membres de Parlement avaient relayé ce refus massif vers Paris », a-t-il ajouté. L’élu Europe Ecologie-Les Verts a plusieurs fois mené des actions sur le terrain pour dénoncer la signature par l’Etat de trois autorisations d’études de faisabilité sur l’exploitation de gaz de schiste. De son côté, le député Pierre Morel A l’Huissier (UMP, Lozère) a décidé de saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) dans l’espoir d’accéder aux actes administratifs qui ont été pris pour délivrer les permis d’exploration des sous-sols. « Malgré mes demandes auprès de la Ministre de l’Ecologie (…) on refuse de me communiquer les documents. Ce n’est pas acceptable », explique-t-il. Rappelons que Pierre Morel A l’Huissier est à l’origine avec le député Pascal Terrasse (SRC, Ardèche) de la création en février dernier d’un comité de surveillance et de précaution sur le gaz de schiste. Les deux députés ont également présenté en mars une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête, chargée d’évaluer l’exploitation du gaz de schiste en France et l’impact de ces gisements. Dès le 12 mai prochain, l’interdiction de l’exploitation de ce gaz et l’abrogation des permis existants sera examinée à l’Assemblée, sous forme d’une proposition de loi socialiste. Le groupe UMP vendredi et Jean-Louis Borloo lundi (le 7 avril 2011, sur France 2, Jean-Louis Borloo questionné sur ces contrats d’exploitation qu’il a autorisés en mars 2010, il a reconnu avoir « manqué de vigilance » et s’engage désormais contre ce projet) ont chacun déposé une proposition dans le même sens. « L’exploration et l’exploitation de gaz et d’huile de schiste sont interdites sur le territoire national », mentionne le texte des députés PS et apparentés inscrit à l’ordre du jour. « Sous réserve de décision de justice ayant acquis autorité de chose jugée, tout permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux est abrogé », ajoute le président du groupe PS Jean-Marc Ayrault. « Je pense qu’il doit y avoir un très large consensus sur ces questions », a jugé Bernard Accoyer, le président de l’Assemblée nationale.

Gasland de Josh Fox : un film choc au cinéma le 6 avril

Gasland, un film documentaire de Josh Fox Le documentaire de l’américain Josh Fox, Gasland, diffusé cette année aux Etats-Unis, a révélé au grand public les dégâts de la fracturation hydraulique, la technique de forage développée par la société Halliburton avec des images choc comme l’embrasement de l’eau sortant d’un robinet d’une maison située sur une zone d’exploitation. Le film, produit par HBO, a reçu un prix spécial du jury au dernier festival du film indépendant Sundance et il a été nominé pour le prix du meilleur documentaire pour la 83ème cérémonie des Oscars. Le film est sorti en France au cinéma le 6 avril. Voici la bande-annonce en VO : – Pour en savoir plus et voir l’intégralité de ce film cliquez ici.

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...