Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
30.000km autour du monde sur terre comme sur mer uniquement à la seule force des jambes

Expédition 48° Nord : première étape terrestre achevée

Chaque semaine le 1er tour de roues de Jean-Gabriel Chelala sur Cdurable.info

Après 3 semaines en vélo, Jean-Gabriel Chelala a achevé la première étape terrestre de son expédition 48° Nord : un tour du monde qu’il compte entreprendre uniquement grâce à la force humaine, physique et mentale avec une belle idée en tête : voyager loin en respectant l’environnement. Le jeune s’apprête à troquer son vélo contre son « cyclomer », équipé d’un pédalier, d’une hélice et de ses jambes pour se lancer à l’assaut de l’Atlantique.

Parti de Paris le 13 janvier dernier pour réaliser un tour du monde, le jeune aventurier aura bouclé sa première étape terrestre en 21 jours réalisant ainsi plus de 2.100km à vélo. Son parcours lui a permis de traverser la France jusqu’à Saint Jean Pied de Porc, l’Espagne de Pampelune jusqu’à Badajoz, avant de filer jusqu’à la pointe Sud Ouest du Portugal.
Expédition 48° Nord : première étape terrestre achevée
Expédition 48° Nord : première étape terrestre achevée
C’est avec une grande émotion qu’il est arrivé à Lagos le 2 février au soir. « J’étais tellement content en arrivant que j’en avais les larmes aux yeux. Être arrivé à Lagos, c’est pour moi une première victoire. Parti avec les aléas du mauvais temps, je suis heureux d’avoir persévéré et d’avoir pu retrouver de bonnes sensations sur mon vélo ». Le cyclo-aventurier confie avoir surtout apprécié l’accueil offert par les habitants tout au long de son parcours. Tout en faisant ce premier bilan, l’ingénieur en bâtiment de 27 ans se projette déjà sur la suite du parcours et se concentre désormais sur la traversée de l’Atlantique. Accueilli par les gérants du camping Turiscampo à Lagos, cette escale lui permet de travailler activement sur la préparation de son bateau : un cyclomer de 7,50 mètres équipé d’un pédalier actionnant une hélice de grand diamètre (50 cm). Ce prototype devrait lui permettre d’effectuer sa transatlantique depuis Sagres jusqu’à Jacksonville en Floride en près de deux mois « à condition que la météo, le moral et les jambes suivent » rappelle-t-il avec prudence. Même s’il reste plus déterminé que jamais, le futur navigateur sait que la partie n’est pas jouée. « Je n’ai pas l’expérience de la haute mer et humainement, je sais que je m’apprête à vivre une épreuve difficile et que la solitude sera mon premier ennemi. Au-delà des risques techniques, c’est avant tout un défi mental. Le courage et le dépassement de soi font partie de la donne de départ dans ce projet. Je sais aussi que la solitude et la force intense de ce milieu me rappelleront inévitablement à quel point l’homme doit rester humble dans ce monde qui l’entoure. Cette étape me permettra de nourrir mes réflexions sur la dimension environnementale du projet et de pouvoir les transmettre. » Pour le moment le Breton d’adoption s’affère aux préparatifs avec le plus grand soin. Nourriture, pharmacie, détails techniques, rangement du matériel, vérification de l’équipement informatique et de sécurité sont tant de points qu’il va falloir faire et refaire plusieurs fois avant le départ. Il attaquera les derniers tests dès la semaine prochaine, accompagné du préparateur du bateau et de son équipe. Jean-Gabriel Chelala compte prendre le large d’ici à une quinzaine de jours à conditions que la préparation du bateau soit pleinement finalisée et que la météo lui permettre de partir dans les meilleures conditions.

 

Médiatisation & Relations Presse Sylvie FourcadeRéseau Humacom

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...