Dans l'actualité :

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques...

Empreinte écologique : les indicateurs de développement durable

Le N°2 de la « Newsletter Empreinte écologique » du WWF-France vient de paraître. Cette publication a pour objectif de vous tenir informés de l’actualité de l’outil, de ses développements, de ses évolutions méthodologiques et de ses utilisations, aussi bien en France qu’à l’international.

L’empreinte écologique est un outil de mesure de l’impact écologique de l’homme sur la planète. Fruit du travail de nombreux chercheurs dans le monde et popularisée par le WWF, elle évalue la surface nécessaire en hectares pour produire les ressources naturelles que nous utilisons, et pour absorber les déchets (y compris le CO2) que nous produisons. Elle peut s’appliquer à un pays, une collectivité, une entreprise, un individu.

Le dossier spécial de ce trimestre est consacré aux « Indicateurs de développement durable ».

Editorial extrait de de la « Newsletter Empreinte écologique » :

Grenelle de l’Environnement : qui a peur des indicateurs de développement durable ?

«Elaborer des indicateurs agrégés de développement durable tels que le PIB vert, l’empreinte écologique ou le capital public naturel : le groupe souhaite que les services statistiques français, au premier rang desquels l’INSEE et l’IFEN, testent et proposent dans les mois qui viennent une première évaluation des indicateurs de PIB vert et d’empreinte écologique. Cette action fait consensus au sein du groupe de travail »

Les conclusions du Groupe 6 du Grenelle de l’Environnement sont claires : il est fondamental pour la France de mettre en oeuvre des indicateurs nationaux de développement durable.
Le choix de ces indicateurs n’est pas neutre : retenir ou écarter telle ou telle méthodologie, c’est décider de se doter ou non d’outils réellement pertinents pour évaluer et orienter les politiques publiques et industrielles. Les critiques exprimées (comme celles du MEDEF à l’égard de l’empreinte écologique) ne sont-elles pas révélatrices des pressions exercées par les lobbies pour freiner la mise en place d’indicateurs efficaces, étape obligée pour le déploiement d’une politique ambitieuse
de développement durable ?

Dans ce dossier spécial, nous souhaitons faire le point sur les
différents indicateurs existants : chaque outil, empreinte écologique
comprise, a ses atouts et ses faiblesses (mais le PIB aussi, et non des moindres !) et se prête ou non à certains usages. L’heure n’est pas à une compétition entre indicateurs (ce dossier démontre que la plupart sont complémentaires les uns des autres), l’heure est au choix éclairé d’indicateurs réellement adaptés pour répondre à des questions telles que : « Nos modes de vie sont-ils soutenables ? » « Comment réorienter notre développement ? » « Quelles sont les priorités ? » : l’empreinte écologique fait partie de ceux-là.

A lire

Élections législatives : notre futur se joue maintenant !

"Nous sommes à la veille d’un moment historique" rappelle...

Veille environnementale : deux piliers pour une question stratégique

Sommes-nous dans une période de rupture ou de continuité...

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

La consommation écoresponsable et les jeunes : faites ce qu’on dit, pas ce qu’on fait ?

Découvrez dans cet avis-d’expert, les 3 raisons pour lesquelles...

Comment s’adapter à la chaleur en gardant son logement frais tout l’été ?

Rester au frais dans son logement en été, tout...

(Re)donner et faire confiance à la jeunesse dans notre société

La Fabrique Spinoza publie une étude scientifique qui dépeint...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Un indice « actuariel » climatique sur les données françaises pour le secteur de l’assurance

CNP Assurances, en partenariat avec la Chaire DIALog, publie un livre vert intitulé « Risque climatique et impact en assurance ». Cette chaire académique...

REEVES, le programme de Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS

Avec le programme REEVES (Recherche sur les Espèces Exotiques Végétales EnvahissanteS), SNCF Réseau mène une démarche pionnière dans le monde des gestionnaires d’infrastructure. Il...

Pourquoi arracher les haies malgré les bénéfices environnementaux et sociaux de leur maintien ?

Depuis 40 ans, les haies font l’objet de politiques publiques qui tentent de dissuader les agriculteurs n’en voyant plus l’utilité de les arracher. Si l’inefficacité...