Dans l'actualité :

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski,...

Pourquoi créer une taxe sur la spéculation financière ?

Agir pour le climat soutient la mise en place...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...
Lancement du projet Ecoprod

Ecoprod : pour des productions cinématographiques et audiovisuelles respectueuses de l’environnement

Les partenaires fondateurs d’ecoprod (Groupe Audiens, Commission du Film d’Ile-de-France, France Télévisions pour le pôle France 5, TF1, ADEME, DRIRE Ile-de-France) ont présenté le mardi 28 avril à la presse et aux professionnels de la filière image le projet ecoprod. A travers cette démarche, ils souhaitent sensibiliser et mobiliser les professionnels de la filière image sur les enjeux du développement durable par l’élaboration et la mise à disposition d’un ensemble d’outils permettant de diminuer l’impact des productions sur l’environnement.

– Mise à jour du 27 septembre 2010 : Le 22 septembre 2010, Ecoprod a lancé un outil de mesure des émissions de carbone dédié aux productions cinématographiques et audiovisuelles : Carbon’Clap®. Ce calculateur en ligne, dérivé de l’outil Bilan Carbone® de l’ADEME, permet d’évaluer rapidement l’impact « gaz à effet de serre » des activités liées à l’image, en intégrant une approche et une terminologie propres aux métiers concernés. Pour en savoir plus cliquez ici. La filière audiovisuelle joue en effet un rôle majeur dans la sensibilisation du public aux grands enjeux environnementaux par l’intermédiaire des contenus produits et diffusés. Or l’impact écologique direct de cette activité n’est pas encore mesuré ni pris en compte dans une dynamique de réduction progressive. Pourtant les métiers exercés nécessitent de l’énergie, du matériel électronique, de nombreux transports, génèrent des déchets (décors) et rentrent fréquemment en contact avec des environnements naturels et urbains sensibles. Leur empreinte écologique n’est donc pas neutre. Conscients de ce paradoxe, et concernés par cette question dans leurs propres réseaux ou entreprises, les partenaires d’ ecoprod, souhaitent élaborer et mettre à la disposition des acteurs de cette filière des moyens de mesure et d’action adaptés le mieux possible à la diversité des situations. Pour ce faire ils feront appel à la fois à l’expertise, à l’innovation technologique, et à une large participation de la communauté du secteur. Ils sont persuadés que leur démarche rencontrera auprès des autres professionnels un écho favorable et suscitera la participation de nombreux d’entre eux qui souhaitent harmoniser les pratiques dans leur métier et leurs préoccupations citoyennes.

Les engagements des partenaires associés à la démarche

Ces partenaires, au delà du projet commun partagent les principes d’actions listés ci-dessous, et s’engagent à les respecter : – 1- Effort de long terme : L’introduction de nouvelles pratiques dans l’ensemble d’une branche d’activité demande un effort de long terme. Les partenaires s’engagent à renouveler leur apport de ressources humaines et financières pendant un minimum d’un an. Montants égaux pour chaque partenaire, à définir collégialement. – 2 – Ouverture : Toute organisation partageant l’objectif et les présents principes, qui souhaitera rejoindre le groupe des partenaires actuels, sera la bienvenue, à égalité de droits et de devoir avec eux. – 3 – Communauté d’intérêt et gratuité : Les données collectées seront mises à disposition de l’ensemble de la communauté gratuitement. La plate forme web a vocation à s’enrichir des réactions et retours d’expérience des professionnels de terrain. Un financement par la publicité pourra être envisagé dans un second temps pour compenser les coûts de maintenance et mise à jour. – 4 – Complémentarité des approches : L’approche de l’impact environnemental d’une activité, et des solutions proposées, interfère souvent avec des aspects économiques, sociaux ou culturels. Toutes les questions soulevées seront étudiées dans la mesure où elles font progresser la réflexion collective vers des solutions viables, sans perdre de vue l’objectif d’Ecoprod. – 5 – Application en interne : Chaque partenaire s’engage à informer et former ses partenaires, salariés, clients, fournisseurs… des mesures retenues à l’issue des travaux pour les appliquer à ses activités.

Un site web pour informer, sensibiliser et conseiller

A travers la mise en place d’un site web dédié, www.ecoprod.com, les partenaires du projet entendent informer, sensibiliser et conseiller les professionnels du secteur en faisant de ce site un centre de ressources communiquant, proposant des outils simples orientés « métier » en libre service (fiches de bonnes pratiques du métier du secteur ; à moyen terme, des outils d’aide à la décision adaptés aux spécificités de la filière image etc.). Ce site a également pour vocation de recueillir l’ensemble des expériences des professionnels, contribuant ainsi au développement du projet ecoprod. – Télécharger la synthèse du séminaire « Impacts des productions audiovisuelles et cinématographiques sur l’environnement » (4 mars 2009 – Marseille). – Télécharger l’étude qualitative : l’empreinte écologique d’un tournage (avril 2008).

Les démarches similaires à l’étranger

Warner Bros Studios environmental initiativesCalifornia Film Commission’s Green Resource GuideL’engagement environnemental de News CorporationFox Green GuideEnvironmental Media AwardsGreening the Screen, A PRACTICAL ENVIRONMENTAL TOOLKIT FOR THE SCREEN PRODUCTION INDUSTRYEcoProductionTM

 

A lire

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski,...

Un monde sans argent inspire partage et rencontres …

Un monde sans argent, une idée du Grand Projet...

Quels sont les enjeux écologiques des élections européennes ?

Les prochaines élections européennes seront cruciales pour l’avenir de...

Accélérer le passage à l’action pour la résilience des stations de montagne

Un séminaire de travail Green Cross a eu lieu...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...

Roots of Tomorrow : un Jeu Vidéo gratuit pour comprendre l’agroécologie

Gamabilis, studio indépendant français, a créé Roots of Tomorrow,...

Etudiant-e ? Secoue ton campus !

D’après la Consultation Nationale Étudiante 2023, 74% des étudiant·es...

Bachelor ACT, un diplôme pour les métiers porteurs de sens

Alors que de plus en plus de jeunes expriment...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions. Formation "Devenir journaliste" au CFPJ en 2022

Méthanisation : un levier pour l’agroécologie ?

La méthanisation est-elle vraiment un levier pour l’agroécologie ? Aude Dziebowski, Université de Strasbourg; Emmanuel Guillon, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA); Romain Debref, Université de Reims...

Pourquoi créer une taxe sur la spéculation financière ?

Agir pour le climat soutient la mise en place d'une taxe européenne sur les transactions financières dont les recettes serviraient la transformation écologique de...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des émissions de gaz à effet de serre. L’agriculture régénératrice permet de séquestrer du carbone dans...