Dans l'actualité :

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...
Salon de l'Agriculture

Crise agricole : analyser les vrais problèmes et éviter les fausses solutions …

Le Débunk de France Nature Environnement

Revenus agricoles, haires, jachères, ecophyto… : voici une analyse rapide et, quand c’est pertinent, une « remise en contexte » des principaux arguments avancés par la FNSEA et la Coordination Rurale à la veille du Salon de l’Agriculture. Pour chaque thème, des liens permettent d’aller plus loin vers des documents de référence. C’est le debunk de France Nature Environnement

Crise agricole : que retenir ?

Crise agricole : de graves reculs environnementaux qui ne résoudront pas le problème

Revenus, normes, plan Ecophyto, contrôles, accords de libre-échange… La récente crise agricole a permis de mettre en lumière les nombreux points de tension qui secouent la profession. À la suite des annonces du gouvernement et à l’approche du Salon international de l’agriculture, France Nature Environnement fait le point sur les vrais problèmes et les fausses solutions qui ont été avancées jusqu’à présent.

Revenus agricoles et partage de la valeur

  • Les revendications des agriculteurs sur leur revenu sont légitimes : 18% des membres de ménages agricoles vivaient sous le seuil de pauvreté (contre 13% des membres des ménages ayant des revenus d’activité) (INSEE 2021)
  • Les problèmes réels de rémunération proviennent notamment d’une répartition injuste de la valeur entre producteurs et grande distribution. En 2022, les éleveurs ont perçu 4% de moins sur le prix d’un 1L de lait demi-écrémé qu’en 2021, au profit de la grande distribution (+188%) et de l’industrie agro-alimentaire (+64%).
  • Le modèle agro-industriel actuel et les politiques agricoles et commerciales qui l’accompagnent, entretenues par les gouvernements successifs et la FNSEA (le syndicat majoritaire), broient les agriculteurs et les écosystèmes dont ils dépendent. Cela les rend vulnérables aux crises économiques et géopolitiques : ces 3 dernières années, les coûts de production ont augmenté de 30% à cause des prix de l’énergie, engrais de synthèse, pesticides. Cela concerne principalement l’agriculture industrielle. (INSEE)
  • Pour jouer sur la compétitivité prix des denrées alimentaires envoyées sur les marchés mondiaux, l’agro-industrie profite d’un rapport de force inégalitaire pour baisser les prix des productions agricoles, allant même jusqu’à payer les agriculteurs en dessous des prix de revient (ex : lait) .

Quelles sont les raisons de fond de la crise agricole ?

Un article rédigé pour la Fondation Terre Solidaire par Aurélien Dufour, étudiant à l’Ecole de journalisme de Cannes

Quelles solutions pour assurer un revenu décent aux agriculteurs ?

  • La transparence sur les marges des industries agro-alimentaires et de la grande distribution, et l’encadrement des marges, notamment sur les produits issus de l’agriculture biologique, où la grande distribution augmente ses marges
  • Une application stricte et contrôlée de la loi EGALIM
  • Un plan de soutien à l’agriculture biologique, de 300 millions d’euros
  • Un accompagnement de la transition agroécologique, qui rend les agriculteurs.trices moins dépendants des importations, et donc plus résilients face aux chocs économiques, environnementaux et géopolitiques.

Pour aller plus loin :

Filière laitière : mieux répartir la valeur pour assurer un élevage durable en France (FNH,
2023).

FNH – Fondation pour la Nature et l’Homme

L’heure des comptes pour les supermarchés (RAC, 2023)

RAC – Réseau Action Climat

Simplification des normes

Les principales “normes” mentionnées en environnement ne concernent que l’agriculture industrielle utilisatrice de pesticides (autorisations ICPE ou IOTA, donc seulement les plus grosses exploitations).

Les simplifications qui sont demandées par les agriculteurs.trices sur le terrain sont plutôt sur le volet administratif, pas sur le volet environnemental.

Pour aller plus loin :

Crise agricole : que retenir ?

50 mesures de simplifications nécessaires pour faciliter le redressement des fermes fragilisées (Solidarité Paysans, 2024)

Solidarité Paysans

Mise à l’arrêt du plan Écophyto


C’est un scandale sanitaire, une régression grave pour la santé des citoyen·nes. Gabriel Attal semble oublier que si France Nature Environnement essaye de faire baisser l’utilisation des produits phytosanitaires, c’est parce qu’ils sont cancérogènes (y compris et surtout pour les agriculteur.ices) et une des causes majeures de l’effondrement des populations d’insectes et d’oiseaux.

Pour aller plus loin :

Impacts des produits phytopharmaceutiques sur la biodiversité et les services
écosystémiques (INRAE, 2022)

Schéma général de la contamination de l’environnement par produits phytopharmaceutiques sur la biodiversité et les services écosystémiques
INRAE

Expertise scientifique collective : la diversité végétale, une solution agroécologique pour la protection des cultures, ou comment la biodiversité peut nous permettre de nous passer des pesticides

INRAE

Expertise collective Pesticides et Santé, présomption forte de liens entre exposition aux pesticides et six pathologies pour les professionnels, et présomption forte de liens entre
exposition in utero ou pendant l’enfance et certains cancers. (Inserm, 2021)

INSERM

Réglementation des haies

Depuis 1950, la France a perdu 70% de son bocage. Malgré les politiques de plantation mises en
place, la tendance s’accélère avec 23 500 km de linéaire qui disparaissent chaque année.

Les annonces de la FNSEA et du gouvernement mentionnant 14 réglementations qui pèseraient
sur les agriculteurs est trompeuse
: c’est la même chose que de dire qu’à une intersection routière, on est face à un feu rouge, un stop, un passage à niveaux et un cédez-le-passage ! Il y a différentes règles qui s’appliquent dans des cas précis (par exemple, si on est dans une aire de captage d’eau, en zone Natura2000, à proximité d’un site classé…) mais qui ne se superposent jamais toutes ensemble.

Zones humides

50% de la surface des zones humides en France a disparu entre 1960 et 1990. Depuis les années
2000, cette disparition se poursuit à un rythme moins élevé mais qui reste préoccupant. Les zones humides offrent un système naturel efficace de régulation des périodes de sécheresse, les détruire revient à augmenter les besoins en irrigation.

Curage des cours d’eau

Le curage massif est une fausse bonne idée. En effet, un gros curage permet à l’eau de passer
et de s’évacuer plus vite, mais l’eau arrive plus vite en aval et risque d’accentuer les inondations.

Contrôles par les services de l’État et de l’Office français de la biodiversité (OFB)

Les agent·es de l’OFB sont déjà sous le contrôle des préfets et agissent dans le cadre des plans
de contrôle administratif discutés sous leur autorité. Sur le volet judiciaire, ils sont sous
l’autorité du procureur de la République
et il n’est pas possible de les mettre sous l’autorité du
préfet.

Accords de libre-échange

Les accords de libre-échange créent une concurrence entre les agriculteurs et agricultrices du monde entier, dans une logique de marché et de compétitivité prix qui entraîne les prix vers le
bas et donc met une pression sur le revenu agricole.

De plus, ces accords permettent l’arrivée sur les marchés français et européen de denrées
produites avec des pratiques interdites ici
, comme avec des pesticides non autorisés. C’est pourquoi il est nécessaire de revoir les accords de libre-échange, de refuser le Mercosur, et de mettre en place des mesures miroirs.

Jachères

La Politique Agricole Commune européenne (PAC) prévoit une obligation de surfaces d’intérêt écologique pour avoir droit au paiement vert de son premier pilier, dont font partie les jachères.
Remettre en cause les jachères n’est pas pertinent car :

Pour aller plus loin :

Crise alimentaire et guerre en Ukraine:11 questions pour démêler le vrai du faux (FNH, 2022)

FNH

Souveraineté alimentaire

La souveraineté alimentaire est “le droit des peuples à une alimentation saine et culturellement appropriée produite avec des méthodes durables, et le droit des peuples de définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires » (Via Campesina, 1996). Le gouvernement récupère cette notion sous un angle uniquement économique, en cherchant la “compétitivité de la Ferme France” au détriment des conditions de vie des agriculteurs, de la préservation de l’environnement et de la capacité des pays tiers à maintenir leur paysannerie. Quelques éléments essentiels à la souveraineté alimentaire :

  • La préservation des capacités productives dans la durée, et donc la préservation des ressources, de la biodiversité et de la vie des sols et des écosystèmes, soit la transition agroécologique et le soutien à l’agriculture biologique
  • L’arrêt des dépendances aux intrants, pesticides et engrais, à l’alimentation animale importée, à l’énergie. C’est l’agriculture industrielle productiviste qui en est le plus dépendante. Cela rend les agriculteurs vulnérables aux crises économiques et géopolitiques.
  • Un objectif d’autonomie alimentaire du pays par la création de filières locales, notamment sur les protéines végétales, l’arboriculture ou le maraîchage (filières dans lesquelles la France dépend des importations). Cela repose sur la transition de l’élevage, pour mieux allouer les terres, qui servent massivement à l’alimentation animale.
  • La participation des citoyen·nes et des paysan·nes à la définition du système alimentaire
  • Un revenu décent aux paysan·nes
  • La production alimentaire doit être la priorité de la production agricole.
  • Les échanges internationaux, nécessaires, ne doivent pas se faire au détriment des marchés agricoles d’autres pays, notamment de ceux qui ont des paysannes et paysans

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés au sort pour participer à la première « Convention scientifique étudiante ». Lancée en 2023...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...