Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
En librairie le 24 février 2011

Cradle to cradle : créer et recycler à l’infini

"La prochaine révolution consacrera l’abolition de la notion même de déchet"

Publié en 2002 aux Etats-Unis avec succès, traduit dans de nombreuses langues, voici enfin la version française de Cradle to Cradle (littéralement, d’un berceau à un autre) : c’est un manifeste pour une philosophie et une pratique nouvelles de la production et de l’écologie. Les deux auteurs préconisent une « empreinte écologique positive », à travers une philosophie d’éco-conception qui consiste à penser le produit dès l’origine pour lui donner ensuite plusieurs vies.

Ils militent pour une « éco-efficacité » qui ne mettrait pas la croissance économique et l’écologie dos-à-dos. Plutôt que de chercher à réduire la consommation, ils voudraient créer un modèle industriel basé sur une sorte de compostage appliqué à tous les objets : soit les produits retournent au sol sous la forme de « nutriments biologiques » non toxiques, soit à l’industrie en tant que « nutriments techniques » afin d’être recyclés à l’infini, imitant ainsi l’équilibre des écosystèmes naturels. – Références : Cradle to cradle de Michael Braungart et William McDonough – Éditeur : Alternatives – Date de publication : 24 février 2011 – 240 pages – ISBN : 978-286227-672-4 – Imprimé et broché avec matériaux certifiées C2C – Prix public : 15 € – Commandez dès maintenant le livre « Cradle to cradle » au prix de 14,25 € et Amazon.fr vous l’enverra dès qu’il sera disponible.

En savoir plus : Cradle To Cradle, créer une civilisation sans déchet

Récemment hissés au rang de « héros de l’environnement » par le magazine Times, les deux concepteurs du système « Cradle to Cradle » considèrent que tout objet peut être réutilisé à l’infini, entrant ainsi dans un mouvement perpétuel pour créer une économie circulaire. Ainsi, les déchets des uns deviennent la nourriture des autres. Le but conceptuel : éliminer les déchets. Leur credo : les écosystèmes naturels. La vision de William Mc Donough et de Michael Braungart diffère de celle des écologistes traditionnels. Plutôt que de chercher à réduire la consommation, leur objectif est une nouvelle révolution industrielle : il s’agit de réinventer les processus industriels afin de produire des solutions propres et de créer une économie où « tout est réutilisé – soit retourné au sol sous forme de ‘nutriments biologiques’ non toxiques, soit retourné à l’industrie sous forme de ‘nutriments techniques’ pouvant être indéfiniment recyclés ». L’éco-conception selon Cradle to Cradle « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Dans la Nature, les espèces animales et végétales se côtoient et s’enrichissent mutuellement – les déchets des uns devenant la nourriture des autres. Le concept du « Cradle to Cradle » trouve ses racines dans cette inépuisable force régénératrice et permet de faire émerger sur le marché des produits dépourvus de toutes substances toxiques et éco-conçus pour être quasi indéfiniment recyclables. En fin de vie ils alimenteront les sols en se décomposant ou seront transformés en matière première pour les générations suivantes de produits. Ce paradigme « Déchet = Nourriture » rend obsolète la notion même de déchet. Il permet aux entreprises de se développer tout en préservant la biodiversité, les ressources pour les générations futures… et leur rentabilité puisque désormais leurs « déchets » ont de la valeur. De nombreuses sociétés ont depuis accepté de relever le défi de l’éco‐conception Cradle To Cradle. Des couches pour bébé aux moquettes, des façades de bâtiments préfabriquées aux sièges de bureau, la liste est longue et continue de s’allonger. Aujourd’hui, près de 200 produits sont certifiés « C2C ». C2C est désormais considéré aujourd’hui comme un label d’éco‐conception qui implique et impliquera un changement radical dans nos habitudes et apportera un autre panorama industriel et économique au sein de notre société. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article « Cradle-to-cradle marque l’empreinte écologique positive des produits 100% propres et recyclables » publié sur CDURABLE.info en février 2009 en cliquant ici.

 

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...