Dans l'actualité :

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...
A l'initiative du Ministère des Sports et du WWF

15 engagements éco-responsables des évènements sportifs

La Fédération Française de Rugby est le 21ème signataire

Si les grands événements sportifs internationaux représentent une vitrine pour la France et participent à son rayonnement mondial en renforçant la fraternité et encourageant la mixité sociale, ils peuvent parfois avoir un impact négatif sur l’environnement. Conscients de cette responsabilité vis-à-vis de l’écosystème et du rôle exemplaire de leurs rencontres internationales, les organisateurs des plus grandes rencontres sportives ont choisi de signer des engagements communs.

Les engagements éco-responsables des organisateurs d’événements

Engagements communs à horizon 2020 Au-delà du spectacle que constitue la rencontre sportive en tant que telle, les grands événements sportifs internationaux jouent un rôle particulier au sein de notre pays. Ils représentent une vitrine pour la France et participent ainsi à son rayonnement à l’international. Par la mobilisation du public et l’engouement qu’ils suscitent, ils invitent à la mixité sociale et renforcent la solidarité nationale. Considérés comme un modèle d’organisation, ils peuvent façonner durablement les comportements et les habitudes des spectateurs et des partenaires, contribuant ainsi à faire évoluer la norme sociale. Leurs retombées positives et leur héritage peuvent être considérables et durables. Toutefois, les grands événements sportifs internationaux peuvent, comme toute activité humaine, avoir des effets négatifs sur l’environnement. Il apparaît nécessaire de réduire a minima cet impact négatif voire même de l’inverser. Conscients à la fois de cette responsabilité et du rôle d’exemplarité de leurs événements internationaux, les organisateurs signataires de ces « engagements communs » choisissent de s’inscrire concrètement dans cette dynamique ambitieuse d’éco-responsabilité impulsée par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Ce document est le fruit d’une collaboration fructueuse entre ce ministère et les organisateurs de grands événements sportifs internationaux.
Nous, organisateurs éco-responsables de grands événements sportifs internationaux, nous nous engageons à tout mettre en œuvre a n d’atteindre les 15 objectifs suivants pour lesquels l’organisation est en responsabilité, sur l’ensemble des phases de montage, de déroulement et de démontage de l’événement (hors construction d’infrastructures).
Pour cela, et afin d’assurer un travail efficace et efficient, nous nous engageons à mesurer et assurer un suivi de ces objectifs à l’aide d’indicateurs. Ces indicateurs pourront être définis collectivement avec l’ensemble des signataires : les organisateurs, le WWF et le ministère chargé des Sports. À la date anniversaire de la signature, nous nous engageons à réaliser un bilan annuel des actions ou programmes mis en place. Ces bilans devront permettre, collégialement, de réviser, le cas échéant, les objectifs chiffrés de ces engagements et les indicateurs retenus. ● 50% minimum d’alimentation responsable. ● 80% minimum des déplacements effectués en mobilité active, transports en commun ou covoiturage. ● 80% des achats intégrant des critères de sélection RSE. ● 25% de déchets en moins et 60% de déchets réutilisés, recyclés ou valorisés. ● 100% des sites naturels respectés. ● 100% de la consommation d’énergie et d’eau maîtrisée et optimisée. ● 100% des sites dédiés au public, accessibles aux personnes en situation de handicap. ● 1 action ( au moins ) favorisant l’accessibilité à des personnes défavorisées. ● 1 innovation «éco-responsable» ( au moins ) expérimentée lors de l’événement. ● 1 ou plusieurs champion(s) sportif(s) ambassadeur(s) del’éco-responsabilité mobilisé(s) pour l’événement ou pour la discipline considérée. ● 100% des bénévoles valorisés. ● 1 engagement ( au moins ) dans une cause solidaire. ● 1 action ( au moins ) favorisant la parité Femme/Homme dans les postes à responsabilités. ● 1 référent « développement durable » identifié dans l’organisation. ● 1 action ou 1 programme ( au moins ) de sensibilisation à l’éco-responsabilité.

La Fédération Française de Rugby est le 21ème signataire des « 15 engagements éco-responsables des évènements sportifs »

La charte a été signée pendant la mi-temps du match France - Pays de Galles en présence de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, par Pascal Canfin, Directeur du WWF France, par Bernard Laporte, Président de la Fédération française de rugby et Claude Atcher, Directeur de la candidature RWC 2023.
La charte a été signée pendant la mi-temps du match France – Pays de Galles en présence de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, par Pascal Canfin, Directeur du WWF France, par Bernard Laporte, Président de la Fédération française de rugby et Claude Atcher, Directeur de la candidature RWC 2023.
La Fédération française de rugby est la 21ème organisation à s’engager pour l’éco-responsabilité. Elle rejoint les organisateurs des plus grands évènements sportifs internationaux en France signataires des « 15 engagements éco-responsables des évènements sportifs ». La charte a été signée pendant la mi-temps du match France – Pays de Galles par Bernard Laporte, Président de la Fédération française de rugby et Claude Atcher, Directeur de la candidature RWC 2023.
A l’initiative de Thierry BRAILLARD, secrétaire d’Etat aux Sports, et de Pascal CANFIN, directeur général de l’ONG WWF France, les organisateurs des 20 plus grands évènements sportifs internationaux en France ont signé ce jeudi 12 janvier les « 15 engagements éco-responsables des évènements sportifs » au Ministère des Sports.
A l’initiative de Thierry BRAILLARD, secrétaire d’Etat aux Sports, et de Pascal CANFIN, directeur général de l’ONG WWF France, les organisateurs des 20 plus grands évènements sportifs internationaux en France ont signé ce jeudi 12 janvier les « 15 engagements éco-responsables des évènements sportifs » au Ministère des Sports.
La FFR s’associe aux autres organisations signataires pour renforcer les pratiques éco-responsables lors des grands rassemblements sportifs. La FFR, par sa signature, s’engage à tout mettre en œuvre pour atteindre les 15 engagements éco-responsables (parmi lesquels l’alimentation et les achats responsables, le recyclage des déchets mais surtout l’accessibilité et la promotion de l’égalité femme/homme dans les postes à responsabilités) sur l’ensemble des phases de montage, de déroulement et de démontage des événements (hors construction d’infrastructures) de la FFR. Cette première mondiale basée sur des objectifs ambitieux et chiffrés confirme que la responsabilité environnementale est désormais au cœur du cahier des charges des organisateurs de grands événements sportifs internationaux en France. Le respect de l’environnement s’impose donc comme une condition d’organisation de ces grands événements sur notre territoire. L’alimentation et les achats responsables, le recyclage des déchets, la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, la mobilité durable, la préservation de la biodiversité mais aussi l’accessibilité et la promotion de l’égalité Femme/Homme dans les postes à responsabilités constituent les axes prioritaires de ces engagements.

Texte intégral

Télécharger Les engagements éco-responsables des organisateurs d’événements

Les signataires

Événements sportifs récurrents – Président d’Amaury Sport Organisation pour le Tour de France et le Schneider Electric Marathon de Paris – Directeur du Tour de France – Directeur Schneider Electric Marathon de Paris – Directeur de l’EcoTrail de Paris – Secrétaire général de la LNR : Final du Championnat de France de Rugby TOP 14 – Fondateur et PDG de Formula E Operations : Paris ePrix (FIA Formula E) – Président de la FFBad : Internationaux de France de Badminton – Président de la FFT et Directeur du tournoi de Roland-Garros – Internationaux de France de Tennis – Directrice générale de l’Ultra Trail du Mont-Blanc Événements sportifs de 2017 – Président FFA :Meeting Diamond League 2017 – Président de la FFCK : Championnats du Monde de Canoë-Kayak 2017 – Président de la FF Handball : Championnats du Monde Masculin de Handball 2017 de l’IHF – Président de la FFHG : Championnats du Monde de Hockey sur Glace 2017 de l’IIHF – Président de la FFLutte : Championnats du Monde de Lutte 2017 – Président de la FFSNW : Championnats du Monde de Ski nautique 2017 – Président de la FFSurf : Championnats du Monde ISA de Surf 2017 Événements sportifs de 2018 – Président de Paris 2018 : Paris 2018 – Gay Games 10 – Présidente du comité d’organisation : Euro Féminin EHF Handball France 2018 Événements sportifs 2019 – Secrétaire générale de la FFF : Coupe du Monde Féminine de football France 2019 Événements sportifs 2023 – Président de la FFR et Directeur de la candidature à la Coupe du Monde de Rugby 2023 – Président de la FFSki : Candidature aux Championnats du Monde de Ski Alpin 2023 Événements sportifs 2024 – Co-Président de Paris 2024 : Candidature Paris 2024

Stratégie Nationale de Transition Ecologique vers un Développement Durable du Sport (SNTEDDS) 2015 – 2020

siteon0.jpg?1460635117

 

Documents joints

 » À travers trois ambitions majeures et neuf axes prioritaires, la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable du sport vise en effet à favoriser, d’ici 2020, une approche partagée du sport durable contribuant au développement maîtrisé des territoires ou en favorisant une économie circulaire sobre en carbone, à transformer le modèle économique et social du monde du sport en accompagnant,par exemple,les démarches de responsabilité sociétale des organisations et à renforcer l’appropriation du développement durable par le plus grand nombre, notamment par la sensibilisation et la formation mais également en promouvant le sport comme vecteur de développement durable aux niveaux européen et international. »

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Que valent les offres d’électricité à prix fixe ?

Pour leur abonnement d’électricité, les consommateurs disposent de plusieurs choix. Ils peuvent souscrire un contrat au tarif réglementé auprès d’EDF, le fournisseur historique. Les...

Adapter la France au changement climatique : nous ne sommes pas prêts !

A l’heure où une nouvelle Assemblée nationale se forme et qu’un nouveau gouvernement se dessine, Oxfam France publie une étude sur les politiques d’adaptation...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...