CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD > Citoyenneté
"Les périphériques vous parlent" et Roger Lenglet en partenariat avec Adéquations

Protégeons notre santé, bien commun

15 spots vidéo de prévention afin de contribuer à la vigilance citoyenne pour la santé publique

mercredi 10 juin 2015
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

La campagne de sensibilisation "Protégeons notre santé, bien commun", vise à sensibiliser chacun aux risques liés à l’usage de substances et de produits toxiques. Elle part du constat qu’il existe un grave déficit de prévention face aux nombreux produits dangereux qui peuplent aujourd’hui notre quotidien.

Cette campagne se propose également, à travers la diffusion de 15 spots audiovisuels, de mettre en lumière et de faire partager activement par les citoyen-nes les problèmes de santé publique que notre société doit affronter tout autant dans le monde du travail, dans l’espace domestique, dans le cadre des activités de loisir qu’au plan de l’environnement général.



Ces spots mettent en exergue les agressions toxiques au quotidien et les bons réflexes pour les éviter ou les réduire : pesticides dans les literies, composants dangereux dans le mobilier, métaux lourds, gaz de chloramines dans les piscines chlorées, nanoparticules toxiques dans les aliments industriels, déchets amiantés, substances toxiques passant par le cordon ombilical, cocktails de produits et de substances amplifiant les risques de maladies d’Alzheimer et de syndrome parkinsonien, etc

Nous avons vécu une révolution pasteurienne qui a instauré certaines pratiques de prévention contre les germes infectieux. Aujourd’hui, alors même que cette révolution sanitaire n’est pas terminée, nous sommes confrontés à une prolifération de risques d’une autre nature : les risques chimiques. Or, les industries concernées font du lobbying auprès des décideurs politiques et de l’opinion publique pour nier ces risques ou les minimiser, et font ainsi peser sur notre santé des menaces accrues en entretenant l’idée que les dangers sont bien contrôlés. Aussi, en complément des mobilisations citoyennes auprès du législateur pour nous en prémunir collectivement, la nécessité de mieux se protéger est devenue impérative, en observant des principes élémentaires permettant de réduire nos expositions aux produits délétères et celles de nos enfants, dont l’organisme en formation est plus sensible.

Comme nous avons appris à le faire face aux microbes par des gestes d’hygiène, il s’agit aujourd’hui de prendre conscience de l’importance de réduire la mortalité qu’induisent les cancérogènes, les neurotoxiques, les perturbateurs endocriniens ou les mutagènes qui envahissent notre vie quotidienne.

 Les spots

Nous avons imaginé des scénarios singuliers incluant une variété de situations. L’idée a été de travailler avec une certaine forme d’ironie et d’humour (voire d’humour noir) eu égard à la gravité des sujets évoqués. Nous avons veillé à l’exactitude scientifique des informations dévoilées dans chaque spot, qui font également l’objet de fiches techniques sur notre site.

L’idée vectrice de certains spots est celle d’une assurance cynique, La Totale, Assurance Branchée Toxiques, qui assure TOUT, ou presque, et qui vous incite à dilapider votre capital santé en toute sérénité puisque... elle couvre toutes les expositions chimiques et même les conséquences les plus redoutables des actes quotidiens commis dans une totale insouciance. Bref, elle couvre toutes les inconséquences de vos actes dans votre vie quotidienne.

Nous sommes une association à but non lucratif qui œuvre depuis 1991 dans le champ de la créativité citoyenne et de la transformation des pratiques sociales, culturelles et institutionnelles. C’est pourquoi nous diffusons gratuitement ces courtes vidéos destinées à l’attention du public le plus large et propices à l’organisation de rencontres-débats approfondissant les dossiers abordés.

 I et II - Votre bébé en milieu toxique

- en deux parties, durée : 3mn chacun

Ces deux spots décrivent et illustrent à travers le discours cynique de l’Assureur de l’Assurance La Totale le florilège des risques domestiques ordinaires menaçant les jeunes enfants et les nourrissons :
pesticides dans le jardin, insecticides sur les animaux domestiques, antibiotiques et pesticides organophosphorés dans le lait en poudre, formaldéhyde dans la moquette et les draps, métaux lourds et résidus médicamenteux dans l’eau du robinet... Il s’agit là d’un balayage très large des principaux risques auxquels les parents exposent leurs enfants sans le savoir.

 III - Danger, mercure domestique

- enquête sous forme de micro-trottoir, durée : 3 mn

Ce spot met en évidence les gestes utiles pour parer aux fuites domestiques de mercure (thermomètre, baromètre, ampoules fluocompactes...) ; le mercure étant un neurotoxique puissant. Il est conçu en forme de micro-trottoir, délivrant « les bons réflexes » en cas d’accident domestique, en lieu et place des comportements souvent non appropriés en pareil cas.

 IV - Mademoiselle Chloramines

- durée : 3mn

À travers un sketch mettant en scène le faux assureur, il s’agit de s’intéresser aux gaz de chloramines dans les piscines trop chlorées et mal ventilées, qui provoquent un asthme précoce chez les bébés nageurs et les jeunes enfants les
fréquentant assidument, mais affectant aussi les maîtres-nageurs. S’il existe une prévention officielle sur la question, ce risque demeure très méconnu voire inconnu du grand public. Notons que ce spot contient également des recommandations concernant une fréquentation viable pour la santé des piscines avec chlore. Il invite également à privilégier dans la mesure du possible des piscines sans chlore, encore rares.

 V - Un goûter aux nanos

- durée : 2mn

Ce spot prévient, à travers une scène avec deux fillettes, contre les nanoparticules toxiques présentes dans les confiseries, les boissons et les pâtisseries industrielles (mais aussi les vêtements et les pyjamas), lesquelles
constituent une menace pour les enfants. En cause plus particulièrement les nanotubes de carbone, de dioxide de titane et le nano-argent qui sont mutagènes, quand certaines autres nanoparticules peuvent être cancérigènes. Ce spot est d’autant plus nécessaire que les industriels continuent de contourner l’obligation d’étiquetage des nanos imposée par l’Union Européenne (directive REACH).

 VI - Devinette !

- durée : 2mn

Sont dévoilés les nombreux et insoupçonnés pesticides (sous forme de devinette justement) et insecticides contenus dans de nombreuses literies, utilisés pour leurs propriétés « mirobolantes » : (anti-acariens, bactéricides, autolavantes, anti-odeurs...). L’énumération semble assez vertigineuse mais elle est rigoureusement exacte. Ce cocktail de substances, qui rentre souvent dans la composition des literies produites actuellement, provoque des maux de tête et des troubles du sommeil. On y conseille l’achat de literies en matériaux naturels ou, du moins, plus naturels.

 VII - Lingette-toi maman !

- durée : 4mn 30s

Ce spot pointe à travers un sketch les addictions aux lingettes chimiques contenant des parfums synthétiques qui peuvent induire une véritable intoxication olfactive. Outre l’addiction et l’utilisation massive de lingettes qu’elle occasionne au quotidien, les parfums synthétiques peuvent aussi provoquer des maladies du cerveau à long terme en cas d’usage compulsif. Ajoutons également que ces lingettes produisent des quantités importantes de déchets et qu’elles sont jusqu’à dix fois plus onéreuses que les produits ménagers classiques. Il y est conseillé enfin l’utilisation de lingettes neutres.

 VIII - Poème antitoxique

- durée 7,30 mn

« Mais comment expliquer mon désarroi ? »
Dans ce spot sont pointés les composants dangereux dans des matériaux mobiliers et immobiliers à travers un sketch interprété par une actrice qui campe une femme, induite en erreur par un promoteur immobilier lors de
l’achat d’un appartement. Il pointe entre autres la présence de formaldéhyde et de nombreux pesticides utilisés pour le traitement des bois du mobilier.

 IX – Danger Mercure dentaire !

- durée : 2mn 30s

Dans ce spot, nous abordons les risques que représentent pour les femmes enceintes les composants toxiques tels que les plombages au mercure dentaire ; le cordon ombilical étant le plus court chemin pour ces substances
vers le bébé. Si l’usage du mercure dentaire est déconseillé officiellement, son interdiction dans le cadre de la dentisterie se fait toujours attendre, alors même que l’accord de Minamata stipule l’interdiction des usages industriels du mercure sur la planète d’ici 2020 et que l’initiative citoyenne Pour une dentisterie sans mercure œuvre dans ce sens depuis des années sachant que des amalgames sans mercure à coût égal existent depuis longtemps.

 X - Les petits poissons !

- durée : 1mn50s

Dans ce spot sont imagées les recommandations de la Commission
Européenne et de l’Organisation mondiale de la santé par rapport à la consommation des gros poissons chargés en métaux lourds et surtout en
mercure, à l’adresse des jeunes enfants notamment. (Ne pas manger de gros poissons plus de deux fois par mois puisqu’ils contiennent du mercure ; plus le poisson grossit, plus il fixe le mercure. La taille idéale d’un poisson «  comestible sans danger » est de 30 cm).

 XI – Amiante-ciment : faites gaffe !

- Enquête en milieu rural - durée : 2mn 50s

Ce spot décrit les gestes souvent imprudents des particuliers ayant à gérer des déchets amiantés, le plus souvent issus du démontage de toits en fibrociment. Il délivre des recommandations pour engager dans des conditions de sécurité
requises le démontage d’un toit en fibrociment (quand les particuliers n’ont pas d’autre choix que de le faire eux-mêmes) et les gestes de base pour empêcher la contamination de l’environnement lorsqu’il s’agit de se débarrasser des déchets amiantés.

 XII – Vers une révolution toxicologique

- durée : 4 mn

Dans ce spot Roger Lenglet explique en quoi, dans un environnement de plus en plus façonné par les industriels, une révolution toxicologique s’impose à
tous après la révolution pasteurienne qui révéla l’omniprésence d’un monde microbien et bactériologique invisible. Eu égard à la démultiplication dans notre quotidien de substances et de produits potentiellement toxiques, un principe de vigilance s’impose à l’ensemble des citoyens pour parer à des expositions évitables, bannir certains comportements, éviter certains produits, dont il est démontré scientifiquement qu’ils sont à l’origine de pathologies et de troubles, souvent liés à la méconnaissance, voire à l’ignorance diffuse de leur impact sur l’organisme. La nécessité de s’organiser collectivement pour alerter le législateur est un aspect capital également de cette « révolution », nous dit-il.

 XIII – Alu mignonnes !

- durée : 1mn

Ce spot informe sur la présence des sels d’aluminium dans l’eau courante (15 millions de Français sont concernés par une eau contenant deux à quatre fois trop d’aluminium). L’aluminium est utilisé pour la clarification de l’eau courante. L’ingestion d’aluminium sur la durée entraîne des états de fatigue chronique notamment. Nous y rappelons également l’obligation pour les mairies d’afficher les taux en aluminium dans l’eau de la commune.

 XIV – To drive or not to drive

- durée : 2 mn

Ce spot prévient sur les risques liés à la prise de médicaments antidépressifs aux effets psychotropes, notamment pour ce qui concerne les troubles sensoriels, plus particulièrement ceux de la vision.

 XV - Doré, oui ! Brûlé, non !

- durée : 2 mn

L’acrylamide est une substance chimique qui se forme dans le cadre de la cuisson des amidons en présence d’un acide aminé, à des températures trop élevées. L’acrylamide est présente dans les frites, chips, pain, pain grillé, biscuits, gâteaux (notamment cuisson industrielle), café, certains
alcools et dans la viande dans une moindre mesure. L’acrylamide est une substance toxique cancérigène et reprotoxique.


Ces spots visant à sensibiliser un large public par une forme très accessible reposent en fait sur un important travail d’analyse et de synthèse des sources documentaires les plus solides. Ils relèvent en outre le défi de faire sourire tout en délivrant un message assimilable en un temps très court sur des risques tout en proposant des recommandations pour les usagers et les consommateurs : ce qu’il ne faut pas faire, certes, mais aussi des alertes, des conseils simples, des précautions, des gestes pertinents ...

À la fin de chaque spot, il y a mention d’un lien pour en savoir plus où chaque spot fait l’objet d’une description approfondie sous forme de rubriques :
- 1) les substances incriminées ;
- 2) les produits et/ou les objets qui en contiennent ;
- 3) les risques pour la santé ;
- 4) le détail des recommandations, précautions, restrictions d’usage ;
- 5) des liens renvoyant à des initiatives collectives quand elles existent, ainsi qu’aux études scientifiques et aux rapports de synthèse documentant ces risques.



Voir en ligne : www.lesperipheriques.org

Article lu 4148 fois



 

Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
Nombre de visiteurs 9829183

37 visiteurs en ce moment

| Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable