CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Humain - Contribution Sociale > Réseau des acteurs du DD
RESEAU COCIPE

Passer à l’action collective avec 24 projets durables pour mon Pays et ECOVITA

Par Didier LAURENT – Acteur et solidaire pour un monde durable

mercredi 29 septembre 2010
Posté par Cyrille

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Après 4 ans d’activités, COCIPE se réorganise et donne la main aux collectifs "24 projets durables pour mon Pays" et "ECOVITA". Il est temps de passer de la réflexion à l’action et l’association n’était pas adaptée pour prendre en compte ce développement économique. Les prochaines années seront certainement difficiles pour un grand nombre d’entre nous. Augmentation massive des ressources énergétiques, augmentation générale des produits et services courants, adaptation aux nouvelles contraintes environnementales, gestion des conflits sociaux.
Le temps de l’éducation ou de la sensibilisation est terminé. Chacun de nous a eu pleinement le temps de prendre conscience des réalités qui impactent notre avenir et ceux qui n’en sont toujours pas convaincus ne le seront certainement jamais. Notre action a toujours favorisé l’action à la sensibilisation et a travers ces dispositifs nous entamons une phase opérationnelle.



24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYSLe collectif " 24 projets durables pour mon pays " est créé pour répondre à un besoin d’accompagnement des collectivités dans la mise en œuvre de projets d’intérêts généraux développement durable. Ce projets ne sont pas économiques, mais répondent à un besoin des populations pour l’évolution des modes de vie et l’inscription a une démarche collective favorisant l’émergence d’un monde durable.

ECOVITALe collectif " ECOVITA " rassemble des actions économiques favorisant le développement durable (économie, social et environnemental). Il réside a mettre en place une base de ressources partagées et le développement d’une enseigne présentant l’ensemble des démarches qui la constitue afin de favoriser leur développement.

- Voir aussi : Le groupement EcoVita pour une économie solidaire, sociale et durable

RESEAU COCIPE

L’association COCIPE [1] conserve son caractère initial de créateur et d’animation de réseau. Son rôle reste dans la promotion de nos valeurs et la base de renseignement et d’information du mouvement. Pour des raisons d’accès aux subventions elle interviendra également en amont pour accompagner les porteurs de projets d’intérêt collectif à amorcer leur phase opérationnelle. Accompagnement, étude de faisabilité, de marché, montage de dossiers financiers et de subventions. L’association assure ces prestations durant la période de non viabilité des projets. Lorsque le projet réuni les ressources nécessaires pour entrer dans une phase de développement, il pourra rejoindre les structures « 24 projets durables pour mon pays » ou « ECOVITA » ou bien prendre son envol s’il ne désire pas les rejoindre.

Lors d’un échange avec plusieurs sympathisants de l’action, nous avons recensé un certain nombre de questions et de commentaires qui nous paraissent importants de développer afin d’être le plus clair possible dans la présentation du mouvement global.

Les démarches COCIPE, COLLEGE DES PROSPECTIVES, 24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYS, ECOVITA sont elles des organisations pyramidales ?

Non, ces démarches ne sont animées d’aucun mouvement organisé, financier, politique, religieux, commercial. Les structures ne sont créées que pour accueillir les individus désireux de se développer communément autour d’une charte. Nous n’avons aucun partenariat financier, politique, religieux ou commercial avec qui que ce soit. Même si cela rend difficile la mise en place des actions que nous menons, nous avons conclu que chaque chose existe parce qu’elle se doit d’exister. Ce que l’humanité veut, se fera, et nous n’essayons pas de forcer le destin. Concernant les structures, elles s’apparentent plus à des réseaux coopératifs que des organisations pyramidales. Il y a toujours une assemblée générale (membres ou associés, une personne = voix), un comité de surveillance qui n’est pas le pouvoir mais un organisme de surveillance du comité de direction (opérationnel) qui exécute les décisions collectives. Tout est fait pour qu’aucun individu ou structure ne puisse prendre un quelconque pouvoir. Cela implique la responsabilité et l’engagement de chacun de nous.

Les démarches COCIPE, COLLEGE DES PROSPECTIVES, 24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYS, ECOVITA sont elles des actions identitaires ?

COLLEGE DES PROSPECTIVESSi nous avons mis des noms à ces initiatives, c’est pour leur donner naissance, COCIPE développe un réseau et permet aux individus de trouver leur juste place au sein des initiatives. L’association accompagne pour permettre à tous ses sympathisants d’entrer dans le mouvement évolutif général. COLLEGE DES PROSPECTIVES réunit les penseurs, leur action est cérébrale, spirituelle et permet l’ouverture d’esprit vers des solutions innovantes. 24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYS regroupe les projets non économique qui sont proposés aux individus par le biais des collectivités, les accompagne (action de préservation, d’entraide, de solidarité, d’évolution collective, de bien être ...). ECOVITA regroupe des projets de développement économique social, solidaire et développement durable, l’intégration de nos valeurs partagées dans le développement de l’économie et de l’emploi.
Ces structures n’ont pas de fonctions fédératrices ou identitaires, elles sont des environnements de développement où chaque individu, chaque organisation peut mutualiser ses moyens pour avancer communément. Elles appartiennent à tous ceux qui s’y engagent sérieusement. Elles n’ont pas l’intention de convaincre ou de rassembler globalement, mais de permettre à ceux qui désirent évoluer dans cet état d’esprit d’y trouver ressources et moyens pour s’inscrire dans une démarche collective.

Peux t’on avoir confiance en ces structures ?
La réponse ne nous appartient pas, mais à force de ne pas avoir confiance en quoi que ce soit, nous nous interdisons d’avancer. Nous ne voulons pas pousser les individus à prendre conscience et confiance, le lâcher prise appartient à chacun d’entre nous. Cette image est l’exacte pensée qui nous anime : un individu est accroché à une branche, cette dernière montre des signes de faiblesses, attendra t’il que la branche casse au risque de ne pas anticiper sa chute ou bien choisira t’il la solution de réfléchir à la meilleur façon de se lâcher pour se donner toutes les chances de bien toucher terre ?

Les démarches sont elles spirituelles ?
Si spiritualité veux dire animé d’un état d’esprit, oui elles sont spirituelles, par contre elles ne sont pas religieuses puisqu’il ne sera jamais donné de règles de conduite. La spiritualité appartient à chacun d’entre nous et l’important est de s’inscrire dans le cercle émotionnel, mental et corporel qui permet d’apporter aux démarches un état d’esprit humain basé sur la bienveillance et l’action collective.

Les démarches sont elles politiques ?
Il est évident que lorsque nous mettons en œuvre un plan de développement collectif, nous sommes dans la politique. Pour autant, nous n’avons aucune ambition de le présenter comme modèle de société et en aucun cas à devenir un parti supplémentaire. Nous appartenons à la société civile, a elle de s’organiser pour que ce mouvement ne soit jamais l’objet d’une autre démarche que seule celle de veillez au bien être du vivant et l’évolution de nos modes de développement.

Les démarches sont elles financières ?
Le mouvement n’a aucun objectif de financer des actions extérieures à notre démarche collective. Effectivement, une démarche financière est d’actualité puisqu’il est question de développement et comme toute action, elle nécessite des fonds. La cotisation demandée aux membres de 10 €uros par mois est une contribution au développement de la démarche et est importante pour favoriser l’autonomie de notre mouvement. Elle n’est pas la seule ressource du mouvement qui fait appel aux subventions et développe des prestations d’accompagnement auprès des collectivités et des entreprises, la vente de produits commerciaux et l’organisation d’événements.
Les structures, 24 projets durables pour mon pays, ECOVITA sont économiques afin de permettre aux accompagnateurs et porteurs de projets de vivre du travail qu’ils fournissent.

Quel état d’esprit pour participer ?
L’évolution de l’humanité ne doit pas être le seul objet du militantisme dans lequel l’organisation la plus forte prendra le pouvoir. La démarche n’est pas militante, elle est respectueuse des différentes formes de pensées, accepte que chacune d’elles a une part de vérité et qu’il serait dommageable de se priver de toutes expériences et compétences. Nous invitons juste les individus à laisser devant la porte de ce mouvement son égo, ses combats et ses contestations. Le mouvement vise à construire et en aucun cas à critiquer ou d’alimenter le jeu des organismes diviseurs.
Il n’y a pas de volonté sectaire à ces principes, chacun de nous peux continuer les actes militants qui lui tiennent à cœur en dehors de ce mouvement tant que ceux si ne sont pas contradictoires avec l’essence même de notre démarche, le respect et l’appartenance à un tout où chacun a sa place. A chacun de nous d’accepter que nous ne sommes que des gouttes d’eau et que notre seul objectif est de formé une flaque, un étang, un lac, une mer, un océan selon le vouloir d’un ensemble.

Est-ce que ce mouvement est important ?
Rien n’a d’importance tant que des êtres vivants souffrent ou disparaissent du mauvais fonctionnement de l’humanité. Si depuis 4 ans nous avons reçu 150 000 signatures de soutien, c’est que ce mouvement est reconnu comme une solution innovante. Maintenant, peu importe la place que nous occupons ou que nous occuperons. L’avenir de l’humanité et du vivant n’est lié à aucune organisation. C’est l’ensemble, le tout qui mènera la danse et si nous privilégions les actions bienveillantes, nous ne sommes pas pour autant responsables de notre évolution globale. La seule importance que nous puissions accorder à ce mouvement est l’inscription de l’individu dans sa participation à une évolution collective en harmonie avec ses convictions et son cœur.

Comment s’inscrire dans ce mouvement ? [2]
Chacun de nous a entamé une action qui le place au cœur de l’évolution. Le mouvement n’a pas de fil directeur précis et même s’il voulait s’inscrire dans cette voie, il n’aurait pas les moyens de répondre à toutes les attentes des individus. Ce qui est important est de sortir des méthodes individualistes et égotiques dans lesquelles nous évoluons et d’accepter que chacun d’entre nous fait parti d’un tout qui permettra l’émergence d’un monde durable.

Vous êtes sensibles à nos valeurs et aimeriez participer au développement du réseau, mettre des personnes en relation, mettre en œuvre vos compétences, accompagner, faciliter ... C’est au sein de COCIPE qu’il faut intervenir en devenant membre. Vous êtes un organisme ou un individu présent au sein de votre collectivité, vous accompagner déjà localement à la mise en place de projets durables d’intérêt collectif (jardins partagés, association de préservation, développement solidaire ...). C’est au sein de 24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYS qu’il faut intervenir en devenant associé de développement.

Vous êtes un organisme économique, vous proposez des solutions commerciales (produits ou services) d’intérêt environnemental et vous êtes en adéquation avec les principes de l’économie solidaire et sociale, C’est au sein d’ECOVITA que vous pouvez apporter vos compétences en devenant associé. Vous êtes un penseur, économiste, philosophe, entrepreneur, politique, vous pouvez participer à la création des COLLEGES DES PROSPECTIVES et imaginer des solutions concrètes pour l’avenir du vivant.
Rien n’est fixé, chacun adhère au mouvement avec des idées et des actions qu’il a envie de mettre en œuvre. Nous avons souvent du mal à répondre aux individus qui nous disent « Qu’est ce que je peux faire ? » a part de leur dire «  Que voulez vous faire ? ». Pour ceux qui n’ont pas de projets à proprement dit, nous leur conseillons d’être des ambassadeurs au sein de COCIPE en devenant membre et en participant au développement d’un réseau local. Ils seront bien sur informés des démarches mises en œuvre par les acteurs du mouvement et trouveront certainement une action à mener en plus de cette qualité d’ambassadeur.

Qui est Didier LAURENT et est il la base de ce mouvement ?
Didier LAURENT est le fondateur de la COCIPE, il est à la base de ce mouvement mais n’a pas l’ambition de le diriger. S’il est aussi présent c’est qu’il n’est pas évident de trouver des bénévoles qui sacrifient une grosse
partie de leur développement personnel pour une cause. Pour qu’il ne soit pas aussi présent, il suffit que d’autres prennent des rôles similaires d’agent de développement pour faire connaître la démarche, développer des réseaux, accompagner ceux qui s’y inscrivent. Ces missions n’étant pas subventionnées, elles sont réalisées dans un cadre bénévole. Didier LAURENT n’a pas de pouvoir particulier, il donne juste de son temps pour que ce mouvement prenne forme et serait très heureux de retrouver un peu de temps pour se consacrer à d’autres réalisations plus personnelles ou professionnelles.

Quelle est la charte ?
Elle est très simple et évolutive lors de vote de l’ensemble du mouvement. Elle doit être comprise par chacune des personnes qui la lisent.

- Respect du vivant
- Respect des pensées individuelles
- Résister à l’individualisme et à l’égo, privilégier le devenir collectif
- Accompagner les actions bienveillantes reconnues d’utilité collective
- Privilégier le développement durable
- Favoriser le développement de l’économie solidaire et sociale

Nous invitons tous les membres à réagir et à compléter cette présentation afin qu’elle soit la plus précises possibles sur l’état d’esprit qui nous anime.

DEVELOPPEMENT DURABLE - Créateur de réseaux, Accompagnement de projets, Promotion des initiatives collectives, organisateur d’événements, médiation. Vous avez des projets bénéfiques pour l’émergence d’un monde durable, nous avons un réseau.

Prochains rendez-vous :

Le 09 décembre 2010 à Grasse : Soirée débat des mois de l’ESS. Quel avenir pour l’économie et l’emploi sur notre territoire ? Invité d’honneur : Patrick VIVERET, philosophe, ancien conseiller à la cour des comptes, auteur du rapport « Reconsidérer la richesse »


Didier LAURENT – Acteur et solidaire pour un monde durable

Agent de développement

Téléphone : 06 62 69 87 10

- Association COCIPE (Création d’un réseau humain solidaire, social et développement durable, événements, médiation)

- Association COLLEGE DES PROSPECTIVES (Imaginer les solutions d’avenir)

- SCIC 24 PROJETS DURABLES POUR MON PAYS (Accompagnement des collectivités à la mise en oeuvre de projets durables)

- SCIC ECOVITA (Economie sociale et solidaire, Ressources partagées, développement d’une enseigne Développement durable)

Email : contact@cocipe.fr


[1COCIPE - COmmunauté CItoyenne pour la Protection de l’Environnement

[2Membre ou Associé : Si nous privilégions une contribution financière, membre ou associé, c’est pour nous permettre d’optimiser la solidité de nos actions et de constituer un mouvement fort d’engagement. Nous ne pouvons malheureusement pas encore compter sur le bénévolat de chacun pour assurer un développement concret. Cette contribution permet aussi d’assurer la qualité des actions collectives que nous mettons en place communément et d’écarter les individus et les organismes qui nous contactent uniquement pour tirer profit de notre démarche sans intention d’y participer concrètement.
Pour agir concrètement au sein de la démarche vous devrez en être membre ou associé, vous pouvez cependant faire des demandes de renseignements soit par téléphone en contactant Didier LAURENT (agent de développement bénévole) au 06 62 69 87 10. Notre organisation vit d’un budget a hauteur de son développement aussi nous essayons de le dépenser pour accompagner les projets des organismes ou individus qui se sont inscrits dans la démarche (décision collective).

Article lu 1242 fois

lire aussi :
  • DevHope : le réseau social du développement solidaire et citoyen
  • Consommation collaborative :
    entre tradition et modernité


  •  

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9839192

    24 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable