CDURABLE.info sélectionne, depuis 10 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 
 
Finance - Contribution Economique > Energie
Climat - Energie

Étude européenne : augmentation du facteur carbone en 2011

En 2011, les producteurs d’électricité ont moins maîtrisé leurs émissions de CO2.

lundi 3 décembre 2012
Posté par Jenny

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Enerpresse et le PwC ont publié leur étude annuelle sur le « facteur carbone » de vingt producteurs d’électricité européens. Le facteur carbone est le résultat du rapport entre les émissions de CO2 et la production totale d’énergie. En 2011, ce facteur a augmenté, pour la première fois depuis trois ans.



 Synthèse

Le rapport « Facteur Carbone » analyse les résultats de vingt entreprises européens parmi lesquelles EDF, GDF Suez, Statkraft, RWE, Vattenfall et E.On.

En 2011, pas moins de onze électriciens ont augmenté leur facteur carbone. GDF Suez est même le plus mauvais élève avec une hausse des émissions de 25%, soit 61 millions de tonnes. Au contraire, le Groupe EDF arrive en tête des entreprises qui ont réduit leurs émissions : moins 12% par rapport à 2010, soit 48 millions de tonnes de CO2.

Comment expliquer cette augmentation du facteur carbone après plusieurs années plutôt encourageantes ?

D’après Olivier Muller, directeur Énergie et Climat au sein de PwC : « malgré la baisse de la production d’électricité, les émissions de CO2 sont en très légère hausse sur l’année 2011 (+1,1%). Cela confirme la tendance observée sur l’évolution du mix énergétique, davantage tourné en 2011 vers des sources d’énergie plus fortement carbonée en raison de la crise économique et des conditions météorologiques ayant réduit la part de l’hydraulique. La part des énergies renouvelables est, quant à elle, en légère baisse, ne permettant pas de baisser les émissions de CO2 du panel et, par conséquent, le facteur carbone européen ».

Ce rapport d’Enerpresse et PwC vient confirmer la tendance décelée par l’Institut allemand des énergies renouvelables (IWR) sur les émissions records de CO2 atteintes dans le monde en 2011, avec 34 millions de tonnes, soit une hausse de 2,5% par rapport à 2010.

Des résultats qui font plutôt craindre pour la préservation de la planète. Sans que cela n’alerte les signataires du protocole de Kyoto.

 Changement climatique et électricité 11ème édition

Novembre 2012

Etude européenne Pwc "Carbon Factor"

Comparaison des émissions de CO2 des principaux électriciens européens.
Le facteur carbone des principaux producteurs d’électricité européens augmente en 2011, après trois années consécutives de baisse.

En 2011, la production d’électricité des 20 producteurs d’électricité analysés dans l’étude PwC « Carbon Factor » a baissé de 36 TWh, passant de 2 144 TWh à 2 109 TWh, soit -1,7% par rapport à 2010. Au contraire, les émissions de CO2 des producteurs d’électricité européens ont augmenté de +1,1% sur l’année 2011, passant de 705 millions de tonnes de CO2 (Mt CO2) en 2010 à 713 Mt CO2 cette année.

Novembre 2012 – 28 pages – En français

 Le facteur carbone des principaux producteurs d’électricité européens augmente en 2011, après trois années consécutives de baisse

Le facteur carbone européen atteint 338 kg CO2/MWh en 2011, soit une augmentation de 9 kg CO2/MWh par rapport à l’année 2010 (+2,7%).

En 2011, la production d’électricité des 20 producteurs d’électricité analysés dans l’étude PwC « Carbon Factor » a baissé de 36 TWh, passant de 2 144 TWh à 2 109 TWh, soit -1,7% par rapport à 2010. Au contraire, les émissions de CO2 des producteurs d’électricité européens ont augmenté de +1,1% sur l’année 2011, passant de 705 millions de tonnes de CO2 (Mt CO2) en 2010 à 713 Mt CO2 cette année. Cette augmentation est due notamment à un report de la production vers des sources énergétiques plus fortement carbonées, parfois moins coûteuses à court terme que les énergies alternatives, dans différents pays européens affectés par la crise économique. L’étude du cabinet d’audit et de conseil PwC compare les émissions de CO2 des principaux européens, et dresse un classement du facteur carbone* [1] des entreprises.

 Le contexte économique et météorologique modifie le mix énergétique

Plusieurs facteurs expliquent la baisse de la production. La croissance industrielle élevée en Allemagne n’a pas suffi à contrebalancer la diminution de la production d’électricité des pays du sud de l’Europe (Espagne, Portugal et Grèce), affectés par la conjoncture. L’étude constate également une hausse de la part des énergies fossiles, souvent moins onéreuses, pour maîtriser la hausse du coût de la production d’électricité. Par ailleurs, suite à l’épisode de Fukushima, la filière nucléaire a été remise en cause dans certains pays européens, dont l’Allemagne. La fermeture de certaines centrales a commencé à être compensée par des sources conventionnelles non-renouvelables.

La production d’électricité des entreprises étudiées baisse ainsi de 35,6 TWh, soit -1,7%, entre 2010 et 2011. Cette baisse est essentiellement provoquée par les opérateurs RWE, Vattenfall et Iberdrola & Scottish Power. Le Groupe EDF continue de peser fortement sur la production d’électricité en Europe, conservant sa place de leader. En 2011, GDF Suez a racheté le groupe International Power, faisant ainsi augmenter sa production de 20% par rapport à 2010.

En parallèle, les émissions de l’échantillon ont augmenté de 7,7 Mt CO2 entre 2010 et 2011, soit une hausse de +1,1% par rapport à 2010. RWE reste l’émetteur le plus important en Europe avec 141 Mt CO2, représentant, à lui seul, environ 20% des émissions totales du panel et environ 12% des émissions du secteur à l’échelle de l’Europe des 27.

 L’électricité d’origine renouvelable en baisse

De 2010 à 2011, la part des énergies renouvelables dans le mix électrique du panel des 20 compagnies productrices d’électricité a diminué de 17,00% à 16,3%. La production nette annuelle à partir d’énergies renouvelables a baissé de 32 TWh, deux fois plus que la production d’énergies non renouvelables, qui a chuté de 14 TWh. La baisse des énergies renouvelables représente donc 61% de la baisse de 36 TWh de la production globale des entreprises analysées entre 2010 et 2011.

Cette diminution s’explique notamment par les précipitations particulièrement basses du début de l’année 2011, puisque la principale source d’énergie renouvelable reste l’électricité hydraulique, représentant 13 % de la quantité totale d’électricité produite en 2011.

Thierry Raes, associé Stratégie et Développement Durable chez PwC, commente : « L’objectif européen est d’atteindre en 2020 20% d’énergie de source renouvelable dans la consommation finale d’énergie, toutes applications confondues (électricité, chaleur, transports). Nous notons que l’objectif de 22.1% d’électricité produite avec des sources renouvelables à partir de 2010, fixé par la Directive 2001/77/CE, n’a pas été atteint par le panel. »

 11 des 20 électriciens étudiés voient leur facteur carbone augmenter

La moyenne du facteur carbone des électriciens européens s’établit pour 2011 à 338 kgCO2/MWh contre 329 kgCO2/MWh en 2010, soit une hausse de 9 kgCO2/MWh (+2,8%). Certaines entreprises (Statkraft, Groupe EDF, Fortum, PVO, Verbund…) enregistrent un facteur carbone inférieur au facteur carbone européen, car leur mix énergétique se compose principalement d’hydraulique et/ou de nucléaire.

Méthodologie

L’objectif de cette étude est d’identifier, de consolider, d’homogénéiser et de présenter une information complète sur les émissions de CO2 des principaux producteurs d’énergie européens, et d’analyser les principales variations entre les années 2001 et 2011. La majorité des données sont directement accessibles à partir du site Internet des entreprises analysées ou dans leur rapport annuel et/ou dans leur rapport Environnement/Développement durable. Si certaines données peuvent être approximatives, PwC estime que la marge d’erreur ne dépasse pas 10% sur les émissions de gaz à effet de serre directes. Le total des émissions analysées dans cette étude atteint 713 Mt CO2/an, ce qui représente près de 60 % des émissions du secteur de production électrique européen (EU27).

A propos de PwC

PwC développe en France des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil créatrices de valeur pour ses clients, privilégiant des approches sectorielles.
Plus de 180 000 personnes dans 158 pays à travers le réseau PwC partagent idées, expertises et perspectives innovantes au bénéfice de la qualité de service pour leurs clients et partenaires.
Les entités françaises membres de PwC rassemblent 4 000 personnes dans 25 bureaux.
« PwC » fait référence au réseau PwC et/ou à une ou plusieurs de ses entités membres, dont chacune constitue une entité juridique distincte. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site www.pwc.com/structure

 Pour suivre l’actualité de PwC

Retrouvez PwC sur Twitter

Abonnez-vous au Flash Presse de PwC


Contact

- Hélène Coulbault

Tél. : + 33 1 56 57 88 26


[1Le facteur carbone (exprimé en kg CO2/MWh) peut être défini comme le rapport entre les émissions de CO2 générées et la production d’électricité correspondante.

Article lu 780 fois

lire aussi :
  • La conférence de Doha renforce la crise climatique
  • Limiter le réchauffement climatique à 2°C : mission impossible ?



  • Par : Jenny

     

    Accueil | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques du site
    Nombre de visiteurs 9842571

    69 visiteurs en ce moment

    | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable