Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...
Climatoscepticisme ou anti-écologisme

Que répondre aux arguments anti-écolo ?

Le "Manuel de risposte écologique" de Jérémy Bismuth et " Petit manuel de répartie écologique " de Margot Jacq

Le « Manuel de risposte écologique » de Jérémy Bismuth aborde 30 arguments anti-écolo passés au crible, déconstruits avec méthode et humour. Tous les principaux thèmes de l’écologie y sont abordés : biodiversité, agriculture, alimentation, climat, énergie, et une dernière partie consacrée à la cause animale. Par l’auteur et réalisateur de la chaîne YouTube plusieurs fois récompensée Ami des lobbies.

« Manuel de risposte écologique » de Jérémy Bismuth

Tous les principaux thèmes de l’écologie y sont abordés : biodiversité, agriculture, alimentation, climat, énergie, et une dernière partie consacrée à la cause animale. Par l’auteur et réalisateur de la chaîne YouTube plusieurs fois récompensée Ami des lobbies.

Les idées reçues ont la vie dure, les prétextes à l’inaction sont confortables, et de nombreux arguments anti-écologiques, issus du lobbying industriel, sont maintenant bien installés dans notre société, et peuvent jaillir à tout moment, lors d’un plateau télé, d’une discussion dans chez le coiffeur, ou d’un repas de famille. Et bien que nous sentions ces raisonnements bancals, fallacieux ou même absurdes, nous n’avons pas toujours les mots pour y répondre.

Les arguments anti-écolo, Jeremy Bismuth les connaît bien. Depuis cinq ans, il écrit et réalise les épisodes d’Ami des lobbies, websérie qui parle d’écologie et de cause animale « à l’envers », faisant l’éloge des activités et industries qui détruisent le vivant, pour mieux les décrédibiliser. Cinq ans à débusquer les freins de la transition écologique et à en analyser le discours pour mieux le déconstruire, études scientifiques, sketchs et déguisements ringards à l’appui.

Ce guide est destiné à tous ceux qui ne pensent pas “après moi le déluge”, qui croient possible un monde durable et qui veulent s’armer intellectuellement afin de participer aux débats sur tous les grands enjeux écologiques.

5 grands thèmes passés en revue (biodiversité, agriculture (alimentation et climat), énergie, écologie générale et cause animale).  

30 arguments qui balaient les principales questions sensibles de l’écologie et de la cause animale (déforestation, pesticides, voiture électrique, éoliennes, climatos-cepticisme, véganisme…), fournissant ainsi à la fois la connaissance, mais aussi la rhétorique pour répondre aux attaques anti-écolo.  

Un texte vivant, empreint d’humour et d’impertinence, articulé sous la forme d’un dialogue entre un anti-écolo forcené qui assène un argument et l’auteur qui le déconstruit méthodiquement et avec humour.

Des infographies réalisées par l’auteur, à la fois scientifiques et décalées. Avec à chaque fois des pistes de réflexion sur la protection du vivant, et des invitations à l’action.

Ecouter

Écologie, comment répondre aux idées reçues ?

Podcast de Benoît Prospero sur France Bleu avec Jeremy Bismuth

L’auteur : Jeremy Bismuth

Né en 1985, Jeremy Bismuth passe tous les étés de son enfance dans le village aveyronnais de ses grands-parents (village dans lequel il vit aujourd’hui). Son grand-père lui apprend à regarder la nature et les animaux qui l’entoure comme de vrais trésors, à s’en émerveiller. En découle naturellement un profond respect pour le vivant en général et le sauvage en particulier, ainsi que le besoin de le protéger. Réalisateur et photographe, il décide en 2019 d’allier ses deux passions pour l’image et la nature en entamant l’écriture de la websérie Ami des lobbies, qui compte aujourd’hui plus de 123 000 abonnés.

« Manuel de riposte écologique », comment répondre avec humour
TV5MONDE du 25 Mar. 2024 à 14h15 (TU)
Par Patrice Férus


 » Petit manuel de répartie écologique  » de Margot Jacq

« C’est à l’issue d’un débat quelque peu mouvementé avec mon beau-père qui affirmait “ne pas croire à la finitude des ressources” que la nécessité d’aiguiser mes arguments sur les questions écologiques m’est apparue essentielle. Car tout ce que je pouvais lire, écouter ou visionner sur le sujet était en vrac dans ma tête : les chiffres parcellaires et les sources imprécises. Il fallait donc que je prenne des notes et que je structure ma pensée dans un guide pour piocher au moment opportun des arguments pertinents. »

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, les opposants à un changement de société radicale ne se ressemblent pas. Et leurs arguments non plus.

Il y a :

les nouveaux sceptiques (“Tu sais, c’est pas bien grave ce réchauffement climatique. Il y a toujours eu des fluctuations du climat, c’est juste un phénomène naturel !”) qui remettent en cause les consensus scientifiques sur le climat ;

les immobilistes (“Arrêtez de me dire ce que je dois faire à la fin… C’est pas les petits gestes individuels qui vont nous sauver”) qui estiment qu’il est trop tard pour agir et que notre marge de manœuvre est si limitée qu’il ne sert à rien d’essayer ;

les économico-anxieux (“Mais comment vous allez financer tout ça ?”) qui sont davantage préoccupés par la bonne santé des indicateurs économiques que par l’effondrement écologique ;

les optimistes candides (“Mais ma chérie, en compensant nos émissions, nous serons neutres en carbone d’ici 2050 !”) qui se félicitent des efforts de décarbonation alors que les objectifs fixés ne sont pas atteints ;

les techno-solutionnistes (“Je me suis acheté une voiture électrique. Il est beau mon bolide, non ? Et surtout 100 % écolo”) qui, plutôt que sur la sobriété, misent sur des avancées technologiques pour résoudre les problèmes environnementaux ;

les dissonants cognitifs (“J’ai pris l’avion vingt fois cette année mais c’était pour donner des conférences en lien avec le thème du climat”) qui connaissent l’urgence écologique, mais ne modifient pas ou trop peu leur mode de vie…

Le caractère protéiforme de ce scepticisme exigeait une réponse claire et précise dans un style didactique. C’est chose faite avec ce livre qui finira par convaincre tous ceux qui doutent encore de l’urgence d’agir.

Margot Jacq est spécialiste de la transition écologique des territoires. Ce Petit manuel est son premier livre.

“Comme vous probablement, je suis souvent partagée entre évoquer le sujet de l’écologie qui me tient particulièrement à coeur, et puis la crainte de casser l’ambiance, de paraître arrogante, ou de braquer l’autre. La peur également que mes arguments s’emmêlent dans ma tête et que les chiffres et les sources se brouillent dans mon esprit. »

A l’heure de l’urgence climatique et de l’effondrement des écosystèmes, il n’a jamais été aussi pressant d’agir. Mais pour agir, il faut au préalable être convaincu. Or, les thèses climatosceptiques et autres idées éco-dénialistes gagnent du terrain, d’où la nécessité de s’outiller intellectuellement pour convaincre son interlocuteur en faisant appel à sa raison et à son coeur.

Ce petit guide propose 35 réponses pour déconstruire des discours anti-écologiques que l’on entend fréquemment et qui mènent à l’inaction. L’objectif : décortiquer certaines idées reçues, apporter des faits scientifiques et proposer des alternatives au modèle actuel pour ouvrir le champ des possibles sur un monde désirable, plus juste et plus respectueux du vivant.

Bref, un guide tout en bienveillance et en humour qui vous donnera quelques clefs pour contre-attaquer verbalement et éviter le syndrome « Oh, zut, j’aurais dû lui dire ça ! »”

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...