Dans l'actualité :

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...
Rapport des Rencontres du Développement Durable 2023

Sobriété & Souveraineté : une guerre, deux fronts… quels plans de bataille ?

Un rapport au coeur des enjeux géopolitiques et climatiques par l’Institut Open Diplomacy

L’Institut Open Diplomacy dévoile le rapport de la 4ème édition de ses Rencontres du Développement Durable, à l’issue de près de trois mois d’échanges partout en France entre les citoyens, le monde académique, économique, politique et scientifique au service de l’Agenda 2030. Du 5 octobre au 13 décembre, l’Institut Open Diplomacy a organisé, comme chaque année depuis 2020, son tour de France du Développement Durable sur le thème « Sobriété & Souveraineté : une guerre, deux fronts… quels plans de bataille ? ».

Anniversaire des ODD
Anniversaire des ODD
Pour cet anniversaire de l’adoption par la France des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations unies, l’Institut Open Diplomacy a donné la parole lors de 6 étapes, dont 4 en régions, à 200 intervenants auprès de 2 000 participants afin d’échanger autour d’un monde plus durable pour les générations futures. Trois idées principales ressortent de ces échanges :
  1. La nécessité de construire un narratif commun autour de la transition écologique et de ses enjeux
  2. L’importance d’imaginer de nouvelles formes de gouvernance pour mieux appréhender la complexité
  3. L’intérêt de mettre en place des coalitions d’action et de travailler autour de projets concrets avec des cycles de décision resserrés et une approche pragmatique
Rencontres du Développement Durable 2023
Rencontres du Développement Durable 2023
« Alors que les crises écologiques et géopolitiques se multiplient et s’influencent, et que le gouvernement vient de présenter son plan d’action pour accélérer la transition écologique, nos échanges ont permis de mettre en lumière les conditions de la réussite de cette transformation civilisationnelle dans laquelle nous sommes embarqués. » déclare Roman BAUDIN LE GARS, Administrateur de l’Institut Open Diplomacy et rapporteur général des #RDD2023.
Rencontres du Développement Durable 2023
Rencontres du Développement Durable 2023
En 2015, les Nations Unies adoptaient dix-sept objectifs de développement durable, à atteindre collectivement d’ici 2030. Ces objectifs devaient servir de boussoles à l’action, publique comme privée. Désormais à mi-chemin du temps imparti, force est de constater que la situation ne se présente pas sous son meilleur jour. La plupart des indicateurs associés aux ODDs sont dans le rouge, certains régressent même. Quant au climat, les trajectoires construites par le GIEC sont plus inquiétantes à chaque réactualisation.
Guterres exhorte les pays à s'engager à nouveau à atteindre les ODD d'ici à l'échéance à l'horizon 2030
Guterres exhorte les pays à s’engager à nouveau à atteindre les ODD d’ici à l’échéance à l’horizon 2030
En parallèle, les crises semblent s’accélérer et s’influencer, créant un effet système aux conséquences aussi terribles qu’imprévisibles. La destruction de milieux naturels augmente le risque de développement et de transmission de nouvelles maladies. La guerre refait surface dans des régions que l’on croyait épargnées, perturbant les chaînes d’approvisionnement en matières premières et mettant en péril un système alimentaire global déjà sous tension et déséquilibré. Les pudiquement nommés “événements climatiques exceptionnels” se multiplient : méga-feux, inondations, épisodes de chaleur ou de froid extrêmes. Si les pays les plus riches peuvent s’adapter et prendre des mesures pour les anticiper et les traiter, ce n’est pas le cas d’une grande partie du monde.
Conclusion nationale des Rencontres du Développement Durable 2023
Conclusion nationale des Rencontres du Développement Durable 2023
Dans ce tableau, somme toute assez sombre, une lueur émerge cependant. Malgré les crises, malgré les réagencements géopolitiques à l’œuvre, et surtout malgré ses insuffisances patentes, le système de gouvernance internationale tient toujours, et semble résister tant bien que mal aux coups de boutoir de ceux qui souhaiteraient le voir à terre. Les gouvernements du monde entier continuent d’échanger leurs vues au sein d’instances multilatérales qui, fait notable, sont de plus en plus investies par d’autres acteurs que les grandes puissances traditionnelles. La concrétisation du fonds « pertes et dommages » lors de l’ouverture de la COP 28 démontre qu’il est encore possible d’envisager une trajectoire commune. Trajectoire forcément déterminée par la nécessité d’une transformation profonde de notre civilisation humaine, à l’aune des plus grands défis que nous n’ayons jamais eus à relever. Si ces cinquante dernières années – depuis la publication, en 1972, du rapport Meadows sur les limites de la croissance – ont permis de faire émerger une prise de conscience, globale plutôt que totale, de la nécessité de nous réinventer, nous entrons désormais dans la deuxième phase de notre transformation écologique, celle de l’accélération.
23 recommandations pour une France plus durable de l’Institut Open Diplomacy
23 recommandations pour une France plus durable de l’Institut Open Diplomacy
Cette deuxième phase semble devoir être placée sous le double signe de la sobriété et de la souveraineté. Deux notions anciennes, qui ont récemment opéré un retour en force dans le débat public, à la faveur de l’enchaînement de crises sanitaires, géopolitiques et économiques de ces dernières années. La sobriété d’abord car, soumis à un jeu de contraintes resserrées, nous nous trouvons obligés de faire mieux avec moins. La souveraineté ensuite car, dans un système complexe fait d’interrelations, nous devons retrouver notre puissance d’agir. Ces deux notions présentent des horizons souhaitables, mais elles ne se décrètent, ni ne s’improvisent. Il nous faut un plan. Ou plutôt des plans. D’où le thème choisit pour les Rencontres du Développement Durable 2023 et dont ce rapport, rédigé par les fellows de l’Institut Open Diplomacy, est le produit : Sobriété, souveraineté, une guerre, deux fronts, quels plans de bataille ? 384237_567794.webp Ainsi, au cours des échanges organisés par l’Institut Open Diplomacy à Paris, Gif-sur-Yvette, Dijon, Aix-en-Provence et Montpellier, auxquels ont participé plus de deux mille personnes – étudiants, experts, citoyens – nous avons pu explorer et débattre des ruptures géopolitiques et environnementales qui traversent nos sociétés. Nous avons confronté nos compréhensions, nos convictions, nos idées. En matière de plans, le gouvernement a présenté le sien en septembre : la planification écologique sous la bannière France Nation Verte. Articulé autour de six enjeux – mieux se loger, se nourrir, se déplacer, produire, consommer et préserver – et structuré en vingt-deux chantiers, ce plan vise à faire entrer la France dans cette deuxième phase que nous décrivions plus haut. Il était donc tout naturel que ce plan occupe une place de choix dans les débats que nous avons menés.
Nouveau pacte financier mondial : l’Institut Open Diplomacy encourage le président Macron à porter le SDG Stimulus au G20 ​
Nouveau pacte financier mondial : l’Institut Open Diplomacy encourage le président Macron à porter le SDG Stimulus au G20 ​

Trois idées principales ressortent de nos échanges :

  • Tout d’abord la nécessité de construire un narratif commun autour de la transition écologique et de ses enjeux, transcendant les frontières culturelles, politiques et sociales, pour donner un élan à cette nouvelle phase dans laquelle nous entrons. La narration est à l’homme ce que l’eau est au nageur et ce récit seul permettra de mettre en perspective les indispensables sacrifices et rééquilibrages à court terme avec le monde que nous voulons construire à moyen et long terme. Nous aurons pour cela besoin de toutes les bonnes volontés, car le récit se forge aussi bien dans la culture populaire que dans les grands textes philosophiques et politiques.
  • Ensuite, l’importance d’imaginer de nouvelles formes de gouvernance. Dans un contexte où les problèmes sont globaux, où nos destins sont liés et nos actions interdépendantes, la meilleure manière de gérer la complexité reste de se mettre autour de la table et de définir ensemble une trajectoire commune. Ces nouvelles formes de gouvernance devront cependant être plus ouvertes, plus transparentes et intégrer les jeux d’échelles (de l’ultra local au multilatéral) pour être pleinement opérantes et éviter d’être accusées de soutenir d’anciennes structures de domination.
  • Enfin l’intérêt de mettre en place des coalitions d’action et de travailler autour de projets concrets, avec des cycles de décision resserrés et une approche pragmatique. Les solutions aux crises que nous traversons sont, en grande partie, identifiées. Le temps n’est plus à la réflexion, mais bien à l’action, et nous avons désormais besoin de résultats. Il s’agit donc de rapidement prioriser et de mettre le poids du corps sur les initiatives les plus impactantes, sans nous disperser. Dans ce cadre, une place importante devra être faite à l’expérimentation et à l’apprentissage dans une logique “essai – erreur”, et en nous rappelant les mots de Franklin Delano Roosevelt : the only thing we have to fear is fear itself.
Bonne lecture. Roman Baudin Le Gars Rapporteur général des Rencontres du Développement Durable 2023

Le rapport des Rencontres du Développement Durable 2023

TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 : UN MONDE EN CRISES, DES FRONTS MULTIPLES
  • 1. Du Sommet pour un Nouveau pacte financier mondial au SDG Summit crépuscule d’un ère ou nouvelle aube
  • 2. Inondations, sécheresses, eau potable … comment faire face à la crise mondiale de l’eau
  • 3. Deux ans après le Forum Génération Egalité, l’ODD 5 toujours au sommet
  • 4. Pour un nouveau pacte agricole international
  • 5. OneHealth : pour une approche (éco)systémique de la santé
  • 6. Industrie verte : tensions transatlantiques, bataille géoéconomique ?
  • 7. Investir pour nos enfants
PARTIE 2 : SOBRIÉTÉ ET SOUVERAINETÉ, LA PLANIFICATION COMME CLÉ DE VOÛTE DE LA TRANSFORMATION ?
  • 8. De l’art de planifier, financer et déployer la transition écologique
  • 9. Planification & Sobriété Énergétique, passer à l’échelle européenne ?
  • 10. Le rôle des territoires dans la planification écologique
  • 11. Inégalités : mener une transition juste en période d’inflation
rapport_rdd_2023_web.pdf

 

Documents joints

L’Institut Open Diplomacy

L’Institut Open Diplomacy pense et promeut les conditions d’une paix durable et d’un futur désirable pour les générations à venir. Face à une polycrise dont les ruptures géopolitiques et écologiques mettent en danger la stabilité du monde et l’état de la planète, notre think tank croise l’analyse des enjeux stratégiques et l’étude des enjeux globaux. Notre objectif est d’étudier ces doubles mutations dans la rigueur scientifique, pour imaginer les débouchés possibles et souhaitables. Le défi est alors de co-construire ce « monde d’après » et de le faire advenir avec des leaders à la hauteur du double-défi des limites planétaires et des tensions internationales.

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Fédérer agriculteurs et entreprises pour régénérer notre terre

L’agriculture, c’est 40% des surfaces terrestres et 25% des...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication CDURABLE.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en place des systèmes capables de stocker de la chaleur en été pour une utilisation en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures diplômés chaque année. Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, lance une campagne de communication qui...