Dans l'actualité :

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits...

Le soutien au développement des véhicules électriques est-il adapté ?

La transition vers la voiture électrique est l'un des...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Produit vert, éco-consommation : mode d’emploi

Deux jours pour développer un marketing plus éco-responsable

Papiers recyclés, teintures non toxiques, lessives biodégradables, équipements économes en énergie… Dans la presse, les médias, au sein des entreprises, ou dans les conversations familiales, les produits « naturels », « écologiques », « verts » et l’éco-consommation sont des sujets d’actualité.

Rencontres nationales de l’ADEME 7 et 8 juin 2006, Maison de la Chimie – Paris 7e Après avoir été caricaturés en  » babas  » puis en  » bobos  » (bourgeois bohèmes), les éco-consommateurs, sensibles à l’environnement au point de déclarer accepter de payer plus cher des produits verts, seraient nombreux d’après les médias et les instituts d’études. Mais s’agit-il d’une véritable envie de changements radicaux de nos comportements d’achat ou de la simple recherche d’une bonne conscience environnementale au travers d’actes encore ponctuels ? Du coté des pouvoirs publics, des associations ou des entreprises, les initiatives ne manquent pas : directives, incitations, sensibilisation, mise en place de labels, démarche d’éco-conception des produits… Et pourtant ! Malgré cette combinaison de facteurs, les produits  » verts  » ne connaissent pas en France le développement attendu, hormis certains segments spécifiques (équipements électriques, produits papetiers, …). Les éco-produits sont perçus comme plus difficiles à trouver, plus chers, compliqués à produire et les entreprises hésitent à investir dans l’éco-conception. En fait, il semble parfois que les consommateurs cherchent les  » éco-produits  » tandis que les entreprises cherchent, elles, les  » éco-consommateurs « . Pour apporter des solutions, l’ADEME et la Délégation au Développement Durable du ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et le ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions Libérales ont décidé de mettre les différents acteurs en présence – entreprises, collectivités, associations. Les organisateurs proposent ainsi à chacun d’exposer son expérience, ses réussites et parfois ses difficultés, en France et à l’étranger. Ces rencontres, d’un type nouveau, qui bénéficient du soutien de l’ADETEM (association nationale du marketing), se dérouleront le 7 et 8 juin à la Maison de la Chimie à Paris. Sans donner des solutions toutes faites à des questions complexes, elles ont pour ambition de donner les premières clés à ceux qui désirent participer à la conception, la production et la consommation de produits plus respectueux de l’environnement. Au cours de ces deux journées, les points suivants seront notamment abordés: – Produits verts et éco-consommation : mythes et réalités ! Quelques vérités bonnes à rappeler – Perceptions et attitudes du consommateur face aux éco-produits – Les achats éco-responsables professionnels : un vrai levier – Retours d’expériences dans le domaine de l’offre de produits plus écologiques – Que se passe-t-il chez nos voisins européens ? L’expérience allemande et suédoise – Des pistes pour mieux convaincre et lever les freins internes et externes au développement des produits éco-responsables – Des produits et des impacts : les apports de l’évaluation environnementale – L’éco-conception, ou comment investir dans la prévention dès la conception – Les allégations environnementales : quelle crédibilité ? – L’évolution vers un marché plus écologique grâce à l’étiquetage et l’information Les organisateurs remercient tout particulièrement le Comité Consultatif de ces Rencontres, qui a bien voulu les conseiller dans la définition de ce programme et dans l’élaboration de ses contenus : – Rémy RISSER (ministère de l’Ecologie et du Développement durable, DDD) – Aline SANCHO (ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, DGCCRF) – Pierre FRISCH, directeur environnement d’Auchan et président de la commission environnement de la FCD (Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution). – Dorothée QUICKERT-MENZEL, chargée de mission à la CLCV, Consommation Logement et Cadre de Vie – Ariane VENNIN, avocate spécialisée, déléguée générale de Consodurable.org, administrateur de l’INC – Nathalie VILLERMET, chargée de mission à France Nature Environnement (FNE) – Philippe WETTERWALD, responsable sécurité produit Europe de Rohm & Haas et président du comité français des écolabels
Contact Pierre Petitjean ADEME Organisation/Communication 2, square La Fayette – BP 406 49004 ANGERS Cédex 01 Tél. : 02.41.25.78.52, Fax : 02.41.20.41.98

 

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la...

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Rendre irrésistible la bascule de l’économie extractive vers l’économie régénérative !

62 entreprises imaginent, produisent, diffusent et financent les récits avec le mouvement de la Convention des Entreprises pour le Climat (CEC) qui place les...

Le soutien au développement des véhicules électriques est-il adapté ?

La transition vers la voiture électrique est l'un des leviers essentiels pour décarboner le secteur des transports à l'horizon 2050. La part de marché...

Le véganisme, serait-il l’idiot utile de la société de consommation ?

On peut être végane pour diverses raisons : pour la planète, pour sa santé ou par souci du bien-être animal. Le véganisme peut aussi être...