Dans l'actualité :

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE)...
ENERGIE

Produire de l’hydrogène avec pour seule énergie le soleil

Sources : Terre Sacrée | Ambassade de France en Australie / ADIT

Les laboratoires du monde entier s’acharnent à augmenter l’efficacité de la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau afin de diminuer la consommation d’énergie nécessaire à cette réaction. L’objectif ultime est de parvenir à réaliser l’électrolyse avec un apport minimum d’électricité qui pourrait être produite à l’aide de cellules solaires. Des chercheurs australiens de l’Université Monash, du CSIRO et américains ont réussi, pour la première fois, à dissocier de l’eau en hydrogène et en oxygène en utilisant la lumière du soleil, une faible quantité d’électricité et un composé manganésifère.

Un des facteurs limitant la production industrielle d’hydrogène est l’inefficacité des catalyseurs de la réaction, ou leur coût. Les organismes photosynthétiques étant les seuls systèmes naturels capables de photo-oxyder l’eau de façon efficace en utilisant la lumière visible, on essaye de concevoir des catalyseurs inspirés de leurs complexes catalytiques. Les analyses par diffraction des rayons X ont révélé qu’un de ces complexes catalytiques naturels comporte un noyau à configuration approximativement cubique, composé de quatre atomes de manganèse liés à un atome de calcium et à des atomes d’oxygène. Les catalyseurs synthétisés à partir de ce modèle structural se sont jusqu’à présent tous avérés inactifs. Le nouveau catalyseur stable utilise des noyaux de manganèse de type « cubanes » [Mn4O4L6], développés il y a quelques années par un des chercheurs, comprenant des cubes [Mn4O4]n+ liés à un diaryle phosphinate de formule (p-R-C6H4)2PO2- (avec R=H, alkyle, ou Ome). Les chercheurs ont montré qu’une anode recouverte d’une membrane perfluorosulfonée Nafion imprégnée avec ce catalyseur électro-oxyde l’eau à des potentiels électriques compris entre 0,8 et 1,2 V (vs Ag/AgCl), en présence d’énergie lumineuse. Une fois lié aux parois des pores du conducteur protonique Nafion, le catalyseur s’est avéré être stable. Les tests ont montré que le catalyseur était encore actif après trois jours de production continue d’oxygène et d’hydrogène. La prochaine étape consistera bien sûr à réaliser l’électrolyse sans autre apport d’énergie que celle du soleil.

 

Source : BE Australie numéro 59 (8/09/2008) – Ambassade de France en Australie / ADIT

http://www.bulletins-electroniques.com

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5785

A lire

Écolo, oui … mais avec de petits arrangements avec nos consciences

Nous sommes nombreux à en avoir conscience : adopter des...

Européennes 2024 : des enjeux cruciaux pour le climat

Christian de Perthuis, Université Paris Dauphine – PSL Sur le...

Le gradualisme ou « l’écologie des petits pas » : un obstacle de plus à l’urgence climatique ?

Le chercheur en sciences de la terre Aurélien Boutaud...

Concilier transition agricole et alimentaire, c’est possible !

Soutenir l’agriculture et renforcer la souveraineté alimentaire sont des...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Réussir l’éducation canine de son chien et le promener sans laisse !

Vous avez certainement déjà vu un chien obéir à...

Le plaisir est essentiel pour engager les Français dans la transition alimentaire

Une étude Jacquet Brossard menée avec BVA révèle que...

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Comment adapter nos forêts au changement climatique ?

La forêt, qui couvre près d'un tiers du territoire de la France métropolitaine, souffre : des arbres meurent, victimes du réchauffement climatique ou d’attaques...

Une technologie thermoélectrique recycle la chaleur perdue pour alimenter notre avenir

La thermoélectricité détrônera-t-elle le photovoltaïque ? Présentée comme une percée dans le domaine de l’énergie durable, cette technologie de pointe, qui recycle la chaleur...

Produire de l’hydrogène renouvelable à partir des déchets ménagers pour une mobilité verte

Implantée à côté de l’Unité de Valorisation Énergétique (UVE) du Syndicat mixte de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) à Créteil (94), la...