Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
ENERGIE

Produire de l’hydrogène avec pour seule énergie le soleil

Sources : Terre Sacrée | Ambassade de France en Australie / ADIT

Les laboratoires du monde entier s’acharnent à augmenter l’efficacité de la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau afin de diminuer la consommation d’énergie nécessaire à cette réaction. L’objectif ultime est de parvenir à réaliser l’électrolyse avec un apport minimum d’électricité qui pourrait être produite à l’aide de cellules solaires. Des chercheurs australiens de l’Université Monash, du CSIRO et américains ont réussi, pour la première fois, à dissocier de l’eau en hydrogène et en oxygène en utilisant la lumière du soleil, une faible quantité d’électricité et un composé manganésifère.

Un des facteurs limitant la production industrielle d’hydrogène est l’inefficacité des catalyseurs de la réaction, ou leur coût. Les organismes photosynthétiques étant les seuls systèmes naturels capables de photo-oxyder l’eau de façon efficace en utilisant la lumière visible, on essaye de concevoir des catalyseurs inspirés de leurs complexes catalytiques. Les analyses par diffraction des rayons X ont révélé qu’un de ces complexes catalytiques naturels comporte un noyau à configuration approximativement cubique, composé de quatre atomes de manganèse liés à un atome de calcium et à des atomes d’oxygène. Les catalyseurs synthétisés à partir de ce modèle structural se sont jusqu’à présent tous avérés inactifs. Le nouveau catalyseur stable utilise des noyaux de manganèse de type « cubanes » [Mn4O4L6], développés il y a quelques années par un des chercheurs, comprenant des cubes [Mn4O4]n+ liés à un diaryle phosphinate de formule (p-R-C6H4)2PO2- (avec R=H, alkyle, ou Ome). Les chercheurs ont montré qu’une anode recouverte d’une membrane perfluorosulfonée Nafion imprégnée avec ce catalyseur électro-oxyde l’eau à des potentiels électriques compris entre 0,8 et 1,2 V (vs Ag/AgCl), en présence d’énergie lumineuse. Une fois lié aux parois des pores du conducteur protonique Nafion, le catalyseur s’est avéré être stable. Les tests ont montré que le catalyseur était encore actif après trois jours de production continue d’oxygène et d’hydrogène. La prochaine étape consistera bien sûr à réaliser l’électrolyse sans autre apport d’énergie que celle du soleil.

 

Source : BE Australie numéro 59 (8/09/2008) – Ambassade de France en Australie / ADIT

http://www.bulletins-electroniques.com

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5785

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...