Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

Pesticides : le MDRGF assigné en justice pour avoir analysé des raisins

En novembre 2008, le MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures) avait rendu public le résultat d’analyses sur la présence de pesticides dans le raisin de table vendus dans certains supermarchés. Pour avoir voulu alerter les pouvoirs publics et l’opinion publique, l’association écologiste est assignée mercredi 6 janvier à 14h00 devant le Tribunal de grande instance de Paris par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table (FNPRT). Voici la réaction du WWF-France qui apporte son soutien au MDRGF.

Cette fédération, membre de la FNSEA , réclame au MDRGF la somme invraisemblable de 500 000 euros pour dénigrement du raisin de table !!! Pourtant, le terme juridique de « dénigrement » revêt dans cette plainte un caractère commercial qui n’est pas justifié puisque les résultats rendus publics par le MDRGF sont issus d’analyses un laboratoire indépendant , en collaboration avec quatre autres associations européennes. Mais au-delà de la polémique sur la qualification juridique, cette affaire remet en lumière le développement d’une nouvelle stratégie par les lobbyes pour faire taire la société civile.

En effet, au-delà de la survie du MDRGF qui ne possède pas les 500 000 € réclamés, on constate aux Etats-Unis et au Canada et maintenant en Europe, la multiplication de poursuites-baillons (Strategic Lawsuits Against Public Participation) dont le but est avant tout de faire taire les associations et d’atteindre à la liberté d’expression des citoyens pour la taille des risques financiers encourus.

Le WWF France fait donc part publiquement de sa grande préoccupation face au développement de telles pratiques qui remettent en cause les avancées faites pendant le Grenelle de l’Environnement sur la gouvernance écologique. « Cette attaque scandaleuse ne vise simplement qu’à faire taire ceux dont le travail consiste à faire bouger les pratiques agricoles polluantes actuelles. C’est la liberté que tout contre-pouvoir citoyen a dans ce pays de pouvoir réaliser et publier un travail d’information qui est mise en cause. Nous nous devons de soutenir le MDRGF en rejoignant l’association Ensemble pour les Générations Futures sur www.generations-futures.org » a déclaré Serge Orru, Directeur Général du WWF-France.

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...

2 Commentaires

  1. Pesticides : le MDRGF assigné en justice pour avoir analysé des raisins
    Des études révèlent que les cancers des testicules sont plus fréquent chez les fils d’agriculteurs (et vignerons) que dans le reste de la population. En cause ? Les pesticides ! Alors, on arrête quand de polluer la planète pour faire du pognon ?
    Messieurs les agriculteurs, vos enfants vous remercieront… Merci au MDRGF pour ses actions.

  2. Pesticides : le MDRGF assigné en justice pour avoir analysé des raisins
    Il faut absolument bloquer cette tendance des grands pollueurs à utiliser les procès « SLAPP » (Slap = gifle, pour « Strategic Lawsuits Against Public Participation ») pour faire taire tous ceux qui les dénoncent. Après d’autres pays, le Québec a adopté une loi anti-slapp en juin 2009. À quand les autres?
    F. Belpaire, Godmanchester (QC, Canada)