Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

« Les substances d’origine végétales en Côte d’Ivoire » : restitution de l’expertise scientifique collective coordonnée par l’IRD

« Les substances d’origine végétales en Côte d’Ivoire » : restitution de l’expertise scientifique collective coordonnée par l’IRD
« Les substances d’origine végétales en Côte d’Ivoire » : restitution de l’expertise scientifique collective coordonnée par l’IRD
Réaliser un état des lieux des substances d’origine végétale en Côte d’Ivoire, des nombreux patrimoines qu’elles recèlent et des règles juridiques qui les régissent afin de proposer des recommandations pour assurer leur valorisation durable et équitable : c’est l’objectif de l’expertise scientifique collective commanditée par le ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) à l’IRD. Après 18 mois de travaux, le comité pluridisciplinaire d’experts mobilisé publie un ouvrage synthétique de restitution aux éditions IRD, présenté aux autorités ivoiriennes début février. L’abondance, l’originalité et la diversité des espèces végétales en Côte d’Ivoire ont permis aux populations ivoiriennes de développer une grande variété de savoirs autour des substances d’origine végétale, incluant notamment des usages médicaux, cosmétiques, aromatiques et alimentaires. Or, la biodiversité ivoirienne connaît depuis plusieurs décennies une constante dégradation avec un couvert forestier de plus en plus menacé. « Les substances d’origine végétales en Côte d’Ivoire » : restitution de l’expertise scientifique collective coordonnée par l’IRD Dans ce contexte, le ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) a confié à l’IRD la réalisation d’une expertise scientifique collective pour dresser un état des lieux inédit des savoirs, des usages, des pratiques et des écosystèmes liés aux substances végétales ivoiriennes. Un comité pluridisciplinaire d’experts et de praticiens a ainsi été mobilisé : phytochimistes, microbiologistes, économistes de l’environnement et spécialistes de la pharmacopée africaine. Dans l’ouvrage de restitution publié aux éditions IRD, il propose 17 recommandations d’actions pour éclairer les politiques publiques environnementales sur la préservation et l’exploitation durable et équitable des substances d’origine végétale, tout en répondant aux besoins alimentaires et de santé des populations et au développement économique du pays.
« Thérapeutiques, nutritionnelles, cosmétiques, ou encore culturelles et cultuelles, les applications des substances naturelles d’origine végétale sont multiples et pour certaines encore inexplorées. En cette année capitale pour la biodiversité, avec la tenue de la COP 15, cet ouvrage offre les arguments scientifiques et les clefs d’action pour protéger et valoriser ces substances au service du bien-être des populations », souligne Séraphin Kati-Coulibaly, Président du collège des experts, Professeur en nutrition et pharmacologie, université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, Côte d’Ivoire.
Document de présentation de l’expertise collective

Référence

Séraphin Kati-Coulibaly, Jean-Yves Pabst, Mamidou Witabouna Kone, Valérie Boisvert, Yves-Alain Bekro (dir.) 2022 – Les substances d’origine végétale en Côte d’Ivoire / Plant-based Substances in Côte d’Ivoire. Marseille, IRD Éditions. Collection : Expertise collective, bilingue français-anglais. Format : 16 x 24 cm. Prix : 25€. ISBN : 978-2-7099-2915-8. Parution : février 2022 – Diffusion : librairie en ligne de l’IRD

Sommaire

Partie 1 – Connaissances et disponibilité des ressources végétales Partie 2 – État des lieux de la réglementation applicable aux catégories de santé Partie 3 – Chaînes de valeur des substances d’origine végétale et prospective économique Partie 4 – Recommandations

À propos de l’expertise scientifique collective :

capture_d_e_cran_2022-01-31_a_16.48_18.pngPluridisciplinaire et thématique, l’expertise scientifique collective concerne des enjeux de politique publique. Réalisée sur une courte durée (12 à 18 mois), elle permet de dresser un bilan des connaissances à partir de l’analyse critique de la littérature scientifique internationale et de formuler des recommandations fondées sur les dernières évidences scientifiques, offrant ainsi un éclairage précieux aux décideurs. L’initiative est portée par des institutions nationales ou internationales (ministères, agences de développement, bailleurs de fonds pour le développement, ONG, fondations…) souhaitant disposer de données récentes issues de la recherche utiles à leurs processus décisionnels. – www.ird.fr/expertise

 

Documents joints

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...