Dans l'actualité :

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de...

Le traitement des eaux usées en France : où en est-on en 2020 ?

Quel système choisir pour votre station de traitement des eaux usées ?

Il existe deux types d’effluents qu’il est important de bien distinguer dans le traitement des eaux : – 1- les eaux usées industrielles, effluents des secteurs professionnels – 2- les eaux usées urbaines, issues des habitations du grand public Le système de dépollution de l’eau domestique est différent, dans la mesure où l’eau est collectée avant d’être assainie dans une station d’épuration des eaux qui doit disposer d’un certificat d’autorisation.

Quels sont les différents systèmes de traitement d’eau ?

Les stations de traitement des eaux usées peuvent être installées sur le site de production d’une usine. Son but est alors de traiter les eaux issues de procédés industriels et d’éliminer les pollutions présentes avant de les réutiliser sous forme de recyclage ou de les rejeter en milieu naturel. Toute usine de traitement des eaux usées doit impérativement s’informer sur la loi en vigueur et respecter la législation (arrêtés préfectoraux, réglementations environnementales et sanitaires, …) qui lui est applicable en terme de rejet, qualité d’eau, normes.

Infographie – Traitement des eaux

L’oxygène et le défi de l’eau Face à la rareté de l’eau douce et à la menace grandissante de la pollution par les eaux usées pour la santé publique et pour l’environnement, il est urgent de mettre en place des technologies de traitement des eaux encore plus fiables et compétitives.
Infographie traitement des eaux
Infographie traitement des eaux

Quel système de traitement des eaux correspond le mieux à vos besoins ?

Le procédé d’épuration des eaux classique : dans une station de traitement des eaux usées classique, le fonctionnement se base sur plusieurs étapes :
  • (pré-traitements,
  • traitements primaires
  • traitements secondaires
La phase de pré-traitement permet d’effectuer une première filtration de l’eau et peut utiliser le dessablage, la sédimentation et le dégraissage. Cette phase permet de filtrer les principaux déchets. Le traitement primaire s’apparente à une décantation (filtration, membranes). L’objectif de cette étape est d’éliminer le plus de matière organique possible. Le traitement secondaire assure lui un travail ultime contre les bactéries organiques susceptibles d’être contenues dans les eaux usées. Ce système de traitement doit pouvoir évoluer selon la chaîne de production de l’industrie source et l’évolution des normes qui s’appliquent à son secteur.
  • Système de traitement biologique pour production plus importante ou traitement d’effluents chimiques
Le traitement biologique s’inspire de l’environnement naturel. Le principe ? Se servir de boues (mélange entre de la matière organique et de la terre) à laquelle est injecté du CO2 afin qu’elle absorbe les pollutions. Ensuite, une décantation est nécessaire afin de séparer l’eau traitée et la boue. Ce système de traitement d’eau peut multiplier les performances d’une station par 2,5/3.
  • Système de traitement du PH par CO2 pour une eau respectant les normes de rejets
Toute eau qui sort d’une station de traitement en Europe et rejetée en milieu naturel doit avoir un PH inférieur à 8.5. Pour certaines filières industrielles, il peut être difficile de respecter ce seuil. Il est possible de désinfecter cette eau et réduire son PH simplement en injectant du CO2 (dioxyde de carbone). Le résultat des analyses est alors simple et prédictible.

Quelle est la différence entre une station de production et une station de traitement des eaux ?

Une station de traitement devra rendre une eau conforme aux normes définies par la réglementation nationale dans le but de ne pas polluer le milieu dans lequel on va la déverser. Selon la provenance des eaux usées, les boues de rejet des différentes stations d’épuration peuvent être valorisées en engrais pour l’éépandage agricole par exemple, ou réinjectées dans les usines. Les stations de production ont une fonctionnalité similaire, mais, au lieu de respecter des normes de pollution, elles doivent respecter des normes de potabilité, car son utilisation principale est destinée aux foyers. – La Vendée teste le réemploi des eaux usées pour son eau potable Aux Sables-d’Olonne, le service public d’eau potable Vendée Eau lance une expérience, sans précédent en Europe, pour produire de l’eau potable à partir des rejets de la station d’épuration locale. Face au manque d’eau croissant l’été, le « projet Jourdain » retient toutes les attentions.

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Les Solutions fondées sur la Nature (SfN) offrent la possibilité de recréer un littoral désirable demain et pour tous 

Réputées peu coûteuses et faciles à mettre en œuvre, les solutions fondées sur la nature (SfN)1 sont mises en avant pour lutter contre les...

Panorama de l’organisation et la performance des services publics de l’eau et d’assainissement

L’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, piloté par l’Office français de la biodiversité avec l’appui des services de l’État, vient de publier son...

La consommation mondiale d’énergie et les émissions de CO2 sont encore à la hausse … Jusqu’où ?

Enerdata, un bureau d'études spécialisé dans le secteur de l'énergie et de son impact sur le climat, publie l'édition 2024 de son rapport “Global...