Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...
60 ONG s’engagent pour les Municipales 2020 avec

Le Pacte pour la Transition

32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes

Le Pacte pour la Transition vise à proposer 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques et plus justes Ces mesures ont été rédigées par une cinquantaine d’organisations, une large consultation citoyenne et un comité d’expert·es. Les citoyen.e.s pourront ensuite suivre et accompagner les municipalités dans la mise en œuvre des engagements pris, tout au long.

Le Pacte pour la Transition : 32 mesures et 3 principes pour construire la commune de demain Dans un contexte de mobilisation citoyenne croissante, 50 organisations engagées dans la transition écologique et la lutte contre la précarité s’unissent au sein du Pacte pour la Transition, un programme de mesures concrètes pour les communes. Emmaüs, le Mouvement Colibris, les coopératives Enercoop, Mobicoop et la Nef, l’association Notre Affaire à Tous à l’origine du recours en justice contre l’Etat pour inaction climatique… Ces organisations aux engagements en apparence divers se sont mises d’accord sur un constat : la transition écologique et solidaire se fera également à l’échelle locale, et les échéances électorales de mars 2020 en seront une étape décisive. Depuis 18 mois, elles travaillent à proposer un programme commun constitué de 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques, plus solidaires, plus démocratiques : le Pacte pour la Transition. Issues du travail de ces 50 organisations, de 1135 citoyens réunis lors d’une consultation nationale en février dernier, puis d’un comité d’experts alliant élus locaux, chercheurs, citoyens tirés au sort et représentants d’organisations, ces mesures couvrent toutes les facettes de la vie d’une commune, depuis l’éclairage public jusqu’aux cantines scolaires et aux transports. Depuis la publication du Pacte pour la Transition en mai, des habitants se sont déjà signalés dans plus de 400 communes pour porter ces revendications, et de nouveaux collectifs locaux naissent chaque jour. À compter de la rentrée de septembre, ces habitants ouvriront le dialogue avec les candidats locaux pour obtenir des engagements de leur part. Le but est de construire un projet pour leur commune, en y associant les organisations locales, les élus et bien sûr les habitants de la commune. « L’objectif du Pacte pour la Transition est de soutenir et d’accompagner les habitants qui ont envie de construire les alternatives dans leur commune, mais qui n’en ont pas toujours les moyens techniques. » Aliette Lacroix, coordinatrice du Pacte pour la Transition. « Changer nos pratiques individuelles ne suft plus pour relever les défs majeurs de notre époque, il nous faut œuvrer à la transformation des politiques publiques. La transition doit avoir lieu à toutes les échelles, et les communes doivent être le fer de lance de ce mouvement. L’échelle locale est essentielle pour expérimenter, structurer et diffuser les solutions qui feront le monde de demain. » Julien Noé, Directeur général adjoint d’Enercoop.

Signature d’un Pacte

Une fois les priorités établies par le collectif local d’habitant·es, un Pacte pour la Transition peut être signé. Cette signature est un engagement mutuel entre une liste candidate aux élections municipales et le collectif d’habitant·es. La signature doit porter sur les 3 principes et sur au moins 10 mesures parmi les 32. Les collectifs locaux sont invités à prendre contact avec plusieurs listes candidates aux élections municipales de mars 2020 et à signer des Pactes avec plusieurs. Ils restent indépendants de ces listes (pas de consigne de vote). Le Pacte pour la Transition a pour objectifs de : – Démultiplier les dynamiques locales en faveur d’une transition à la hauteur des urgences écologiques (dérèglement climatique, effondrement de la biodiversité, etc.) et sociales (précarité, discriminations, etc.) ; – Faire connaître les solutions et retours d’expérience sur les mesures de transition à mettre en œuvre au niveau local ; – Favoriser l’évolution des pratiques démocratiques locales.

3 principes à respecter

– Sensibilisation et formation à la transition – Co-construction des politiques locales – Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale

Les Partenaires du Pacte

partenaires_pacte.png

32 mesures

Les 32 mesures du Pacte pour la Transition – concrètes, simples, et applicables directement à l’échelle d’une commune ou intercommunalité – permettent de construire des communes plus écologiques, solidaires et démocratiques. Elles sont destinées en premier lieu aux habitant·es qui se constituent en collectifs pour animer un temps de débat et de diagnostic autour des priorités pour leur commune. # Principe A : Sensibilisation et formation à la transition
Impulser et soutenir des actions de sensibilisation et de formation sur la transition auprès de différents publics : élu·es, agent·es territoriaux, jeunes, habitant·es, acteurs économiques, etc.
# Principe B : Co-construction des politiques locales
Engager un processus de construction collective des politiques locales, en associant élu·es, citoyen·nes, agent·es et représentant·es des acteurs locaux, notamment pour la mise en œuvre et le suivi des engagements du Pacte pour la Transition.
# Principe C : Intégration des impacts à long terme et de l’urgence climatique et sociale
Pour répondre à l’urgence climatique et sociale, intégrer des critères environnementaux et sociaux, ainsi que les impacts à long terme décisifs dans les arbitrages des projets locaux et dans l’organisation de la commune et ses groupements.
#22. Limiter la place de la publicité dans l’espace public.
#Démocratie et citoyenneté #Économie #Commune #Intercommunalité
#24. Garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous.
#Commune #Intercommunalité #Justice sociale et solidarité

 

Documents joints

Un projet du Collectif pour une transition citoyenne

transition-citoyenne.org

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication CDURABLE.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...