Dans l'actualité :

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people :...

Protégeons la biodiversité, le réseau vital dont nous dépendons tous

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour l’Office...

Le groupe Casino a reçu trois offres d’achat pour sa filiale énergétique GreenYellow

?u=https%3A%2F%2Fwww.greenyellow.co%2Fwp-content%2Fuploads%2F2020%2F08%2FlogoGY-1024×410.png&f=1&nofb=1

Crée en 2007, le producteur et fournisseur d’électricité français spécialisé dans le photovoltaïque a connu une trajectoire ascendante notamment marquée par plusieurs succès à l’export. La filiale du groupe dirigé par Jean-Charles Naouri est désormais à la recherche de nouveaux capitaux nécessaires à la poursuite de son développement.

Dans un communiqué de presse publié le lundi 16 mai, le distributeur stéphanois a confirmé avoir initié le processus de cession de GreenYellow, suscitant l’attention de la presse et du marché. Le 7 juin, l’AGEFI a indiqué que le distributeur français avait reçu trois offres d’achat proches du montant avancé par la presse (soit 1,5 milliards d’euros), et provenant de fonds d’investissement.

Une filiale bien valorisée et implantée au sein de son secteur d’activité

Le groupe Casino a créé en 2007 cette filiale spécialisée dans la transition énergétique et les énergies renouvelables. Si GreenYellow a débuté son activité opérationnelle en installant des panneaux photovoltaïques en France, la filiale du groupe de Jean-Charles Naouri s’est récemment illustrée par ses succès à l’export. En juillet et août 2021, GreenYellow a en effet obtenu des contrats portants sur la réalisation de deux centrales solaires en Bulgarie (4 MWc) et au Sénégal (1,56 MWc). Plus récemment (avril 2022), c’est en Afrique du Sud que la filiale énergétique du groupe Casino a remporté deux contrats de premier plan avec les entreprises Retailability et PCC. Il s’agit pour GreenYellow d’accompagner ces acteurs sudafricains dans leur transition énergétique. La filiale photovoltaïque du groupe de Jean-Charles Naouri est aujourd’hui présente dans 16 pays et sur quatre continents. A la lumière de la reconnaissance internationale de la qualité des services de GreenYellow, il apparait donc que le groupe Casino ait réussi à faire de sa filiale énergétique une entreprise mure et bien valorisée. Dans la mesure ou le secteur photovoltaïque nécessite des investissements très importants (infrastructures et entretien), GreenYellow a désormais besoin d’un apport de nouveaux capitaux qui lui permettra de poursuivre sa croissance et de consolider sa position dans le secteur des énergies renouvelables.  

Une cession permettant d’accélérer le désendettement du distributeur

Le groupe Casino souhaite vendre GreenYellow et la presse avait rapporté dès le début du mois de mai que cette cession (estimée autour de 1,5 milliards d’euros) intéresserait cinq fonds d’investissements spécialisés dans la transition énergétique. Le 7 juin, l’AGEFI a révélé que le distributeur stéphanois avait reçu trois offres d’achat, « pour des montants avoisinant le prix souhaité de 1,5 milliard d’euros ». Les propositions émanent des fonds d’investissement Macquarie, I Squared Capital et SHV.

D’après la presse française, les poids lourds de l’énergie TotalEnergies et Engie seraient potentiellement intéressés par la reprise de GreenYellow (une information qui n’a pas encore été confirmée par les intéressés. Dans un article paru le 7 juin, Les Echos précisent que « d’autres acquéreurs potentiels dont Engie ont réclamé un délai supplémentaire pour décider de leur candidature au rachat de GreenYellow ».

La vente prochaine de GreenYellow permettrait au distributeur français de combler les 1,2 milliards d’euros de vente restant à réaliser afin de clôturer le plan de cession d’actifs non stratégiques. Si l’exécution de ce dernier a été contrariée par la pandémie, le groupe Casino a déjà effectué des ventes d’actifs non stratégiques représentant 3,3 milliards d’euros, et annonce que le plan de cession (qui représente au total 4,5 milliards d’euros) sera complété d’ici fin 2023.

 

A lire

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Conseils pour préserver la biodiversité pendant vos aventures de plein air

Ça y est, c'est l'été ! Fini le "métro...

Éducation canine : dresser et punir ou récompenser et respecter ?

Adopter un chiot est un engagement à long terme...

Un contrat de la filière pour faire plus de vélo(s) en France

Comme prévu dans le plan vélo et marche 2023-2027...

Lidl travaille avec le WWF pour offrir des choix de produits plus durables

Lidl, un distributeur majeur en Europe, et le WWF,...

Mettre la relation entre l’humain et la nature au cœur des décisions

“Towards a better future for biodiversity and people : Modelling Nature Futures” est un article rédigé par Kim et al. en 2023 et publié...

La méthode de la Méthode : concentré de la recherche, de la pensée et de l’œuvre de la vie d’Edgard Morin

En 1977, Edgar Morin publie le premier volume d’une série qui allait devenir l’œuvre maîtresse de sa vie de chercheur, La Méthode, dont la...

Protégeons la biodiversité, le réseau vital dont nous dépendons tous

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive pour l’Office français de la biodiversité (OFB), 99% des citoyens ont déjà entendu parler de biodiversité et...