Dans l'actualité :

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique !...

Le CESE vote favorablement à l’avis sur la réforme de la PAC, à la satisfaction du groupe Environnement et Nature

Conseil Economique Social et Environnemental
Conseil Economique Social et Environnemental
Conseil Economique Social et Environnemental (CESE)
Conseil Economique Social et Environnemental (CESE)
Le groupe Environnement et Nature a voté favorablement le premier avis examiné sous la nouvelle mandature du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) : la future Politique Agricole Commune (PAC) après 2013. Les différentes associations environnementales représentées[[Fondation pour la Nature et l’Homme, France Nature Environnement, Les Amis de la terre France, Ligue pour la protection des oiseaux, Ligue Roc, Réseau action climat France, Surfrider Foundation Europe]] ont parlé d’une seule voix pour exprimer leur soutien aux préconisations formulées mais aussi leur réserve sur le sujet particulier des agrocarburants et leur désir d’une cohérence de cet avis avec les stratégies existantes et le contexte d’urgence écologique.
ONG Partenaires
ONG Partenaires
Pour le groupe Environnement et Nature, ce premier avis, adopté à une large majorité, est hautement symbolique et répond à deux grandes ambitions du nouveau Conseil : s’inscrire dans l’actualité de l’agenda européen et international et intégrer plus fortement le E de l’environnement dans toutes les questions économiques et sociales. La future PAC, outil majeur d’une politique agricole et des financements européens, doit pouvoir proposer des règles qui répondent aux principaux défis posés en matière économique, sociale et environnementale, et notamment sur les aspects alimentaires, territoriaux et sanitaires. Le groupe Environnement et Nature considère que le présent projet d’avis constitue une étape à cette ambition et soutient particulièrement certaines préconisations : • La régulation des effets négatifs de la mondialisation pour assurer l’autosuffisance alimentaire pour chaque pays, avec le maintien d’une population paysanne vivant d’une agriculture locale ; • L’orientation de l’ensemble de l’agriculture vers l’agro-écologie, démarche qui prend appui sur les processus naturels ; • La mise en place d’un plan protéines européen et national ambitieux afin de répondre à de multiples enjeux. Sur le sujet particulier des agrocarburants qui a clairement fait dissensus, le groupe Environnement et Nature regrette que l’avis n’ait pas adopté de positions plus fermes. Le sujet reste entier et méritera un travail ultérieur du CESE, à la hauteur des enjeux humains et environnementaux soulevés : les problèmes générés par la production des agrocarburants en matière d’utilisation des espaces agricoles et naturels, le conflit avec la production alimentaire, avec des conséquences avérées sur l’aggravation de la faim dans le monde. Le Groupe a tenu à réaffirmer aussi que les agrocarburants ne constituent pas un moyen efficace de lutte contre le changement climatique, les bilans « gaz à effet de serre » des filières étant en effet négatifs si l’on tient compte des changements d’affectation des sols. Enfin, le groupe Environnement et Nature du CESE a souligné l’importance de la bonne articulation de la future PAC avec les autres stratégies existantes, et particulièrement en matière d’environnement. L’urgence écologique imposant des politiques efficaces et engagées rapidement, le groupe considère cet avis comme une étape indispensable mais transitoire, vers une société soutenable.

Contact

Julie CUNAT – Attachée du Groupe Environnement et Nature – 01 44 43 64 22

 

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Des Assises nationales pour construire l’avenir du vivant dans le milieu urbain

Les Assises nationales de l’animal en ville 2024 sont une initiative des rédactions du magazine 30 Millions d’amis et de Peuple-animal.com, édités par 1Health,...

10 apprentissages clés du Baromètre RSE 2024

Vendredi, une start-up sociale pionnière dans l'intégration de l'engagement au cœur de la culture des entreprises, en collaboration avec Kantar Insights et 11 partenaires, nous dévoile les résultats...

« Urgence climatique » : une action à l’inverse des mots, malgré l’enfer des chiffres

On parle depuis plus de 20 ans d'urgence climatique ! Cette expression remonte à 1997 dans la presse française, nous rappelle Iris Viloux (Université Paris-Panthéon-Assas). Et...