Dans l'actualité :

Face aux menaces que l’humanité fait peser sur son environnement, la communauté scientifique dénonce l’inaction climatique du pouvoir politique

« Une défiance grandissante s’installe dans notre communauté scientifique vis-à-vis...

Comment améliorer le confort de votre domicile grâce aux subventions pour des travaux d’isolation ?

Les conséquences du dérèglement climatique rendent chaque année plus...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

La bouteille 100% végétale pour eau minérale arrive cet été

Après les anglais, les américains et les italiens c’est au tour d’une entreprise française de lancer une eau minérale conditionnée dans une bouteille en acide polylactique (PLA), un plastique issu de l’amidon de maïs. Mais cette fois il s’agit d’un PLA sans OGM.

La société champardennaise “Vegetal & Mineral Water” va lancer cet été la production de la première bouteille d’eau en bioplastique recyclable et intégralement compostable, issue de végétaux non transgéniques.

En collaboration avec l’Ecole supérieure d’ingénieurs en emballage et conditionnement de Reims (ESIEC), la bouteille d’origine végétale est élaborée à partir d’acide lactique polymérisé (PLA) issu du maïs pour le corps du flacon et de la fécule de pomme de terre pour le bouchon.

Dégradée en moins de 3 mois : L’étiquette en acétate de cellulose tient grâce à une colle végétale. Après un traitement spécifique, la dégradation totale et naturelle du produit se fait en moins de trois mois.

“L’incohérence entre la pureté de l’eau et son contenant extrêmement écotoxique m’a toujours préoccupé”, explique Pascal Bastien, fondateur de Vegetal & Mineral Water.

Atteindre la transparence : En 2006, il confie à Lan Tighzert, qui dirige le Laboratoire d’études des matériaux polymères d’emballage (LEMPE) au sein de l’ESIEC, la mise au point d’un bioplastique adapté à son projet de bouteille.

“La difficulté résidait surtout dans la transparence du produit, pour être conforme avec l’image de pureté de l’eau, souligne Mme Tighzert, nous travaillons également sur des contenants d’eau gazeuse, mais nous devons encore améliorer la résistance du bioplastique en ayant recours notamment aux nanotechnologies”.

Une unité d’embouteillage de 400 mètres carrés est en cours de construction dans la ville thermale de Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne), où trois sources sont propres à la consommation.

Près d’un million d’euros en fonds propres a été investi dans ce projet qui va, dans un premier temps, créer une quinzaine d’emplois avec un objectif de production annuelle de trois millions de bouteilles d’ici 2012 puis cinq millions dès 2014.

“Evian peut produire jusqu’à huit millions de bouteilles par jour, précise Pascal Bastien. Nous visons une petite niche délaissée par les grands minéraliers : les magasins bio, l’hôtellerie-restauration et la création de bouteilles customisées destinées à la communication événementielle”.

Ce mode de distribution permet également la collecte des bouteilles vides pour le recyclage comme pour le compostage. “On collecte parce qu’on est responsable, la destruction ou le recyclage des bioplastiques dans les unités qui traitent le plastique traditionnel est impossible, nous tenons à avoir une chaîne cohérente”, souligne M. Bastien.

Selon lui, “d’autres bouteilles existent dans le monde qui sont toutes issues de maïs OGM produit par le trust américain Cargill”.

A lire

Face aux menaces que l’humanité fait peser sur son environnement, la communauté scientifique dénonce l’inaction climatique du pouvoir politique

« Une défiance grandissante s’installe dans notre communauté scientifique vis-à-vis...

Jeux Olympiques : un accélérateur de la transition écologique ?

La France a l’ambition de faire des Jeux Olympiques...

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Face aux menaces que l’humanité fait peser sur son environnement, la communauté scientifique dénonce l’inaction climatique du pouvoir politique

« Une défiance grandissante s’installe dans notre communauté scientifique vis-à-vis du pouvoir politique ». Malgré les pressions insoutenables que l’humanité fait peser sur son environnement, en...

Comment améliorer le confort de votre domicile grâce aux subventions pour des travaux d’isolation ?

Les conséquences du dérèglement climatique rendent chaque année plus urgent d'engager des travaux de rénovation pour les "passoires thermiques". L'isolation de votre logement peut...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert à tous, un laboratoire de réflexion et d’expérimentations des pensées de l’écologie. La 5ème édition...