Dans l'actualité :

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...
Nature France : le service public de l'information sur la biodiversité

La biodiversité est en déclin en France depuis 10 ans

Selon les chiffres clés de l’Observatoire national de la biodiversité (ONB)

À l’occasion des dix ans de la mise en ligne des premiers indicateurs, l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) retrace les grandes tendances de la biodiversité au niveau national sur la dernière décennie. Quels constats peut-on dresser en 2023 à partir des indicateurs publiés par l’ONB ? Comment la biodiversité et les menaces qui pèsent sur elle ont-elles évolué sur le territoire ?

image_carrousel_10_ans_onb.png Ces dix dernières années, l’érosion de la biodiversité s’est poursuivie, malgré la mise en place de nombreuses politiques publiques. Il ressort des différents chiffres publiés une prise de conscience progressive des enjeux liés à la biodiversité par la société. Cette préoccupation croissante reste cependant encore limitée, avec des résultats contrastés. jeune_castor_dans_les_gorges_du_tarn.jpg Malgré des signaux positifs sur le plan sociétal, les principales pressions n’ont pas été réduites significativement en France, et se sont, pour certaines, intensifiées pendant la dernière décennie. Il s’agit de la destruction et la fragmentation des habitats naturels, menace la plus importante, qui concerne tous les milieux, tout comme les pollutions. Le prélèvement direct des espèces sauvages touche particulièrement le milieu marin. Le changement climatique est une pression supplémentaire sur le vivant et ses impacts vont s’intensifier dans les prochaines années. De nombreuses espèces sont contraintes de modifier leur aire de répartition ou d’adapter leurs comportements. Au printemps, les oiseaux migrateurs arrivent en France en moyenne 4,7 jours plus tôt en 2022 qu’en 1986. Enfin, on observe ces 10 dernières années une augmentation du nombre d’espèces exotiques envahissantes en métropole. Ces cinq grandes catégories de pressions sont directement responsables du déclin de la biodiversité en France et dans le monde, altérant l’état des habitats naturels et des espèces. En métropole comme dans les Outre-mer, la situation reste globalement préoccupante ou se dégrade. Dans l’ensemble, l’état de conservation des habitats naturels est défavorable. En métropole, seuls 20 % ont été évalués en bon état de conservation. Les plus touchés sont les milieux humides, côtiers et littoraux. 136_638222587843640833.png Le mauvais état de conservation et la disparition de certains habitats, comme les prairies, impactent les espèces qui leur sont inféodées. Les espèces spécialistes se portent globalement moins bien que les espèces généralistes (qui peuvent s’adapter à différents milieux et conditions pour vivre). L’abondance des populations d’oiseaux communs spécialistes a diminué d’un quart entre 1989 et 2022, avec un effondrement de 36 % des populations d’oiseaux spécialistes des milieux agricoles. 17 % des espèces de faune et de flore de France sont actuellement éteintes ou menacées d’extinction. Leur risque d’extinction a augmenté de près de 14 % en moins de dix ans.
Évolution de l’abondance des populations d’oiseaux communs spécialistes en métropole entre 1989 et 2021
Évolution de l’abondance des populations d’oiseaux communs spécialistes en métropole entre 1989 et 2021


L’effondrement de la biodiversité, ainsi que le risque d’uniformisation de la nature qui en découle, mettent en péril le fonctionnement des écosystèmes et leur capacité à résister aux changements globaux, notamment le changement climatique, ce qui représente un enjeu majeur pour l’avenir des sociétés humaines.

La biodiversité française en déclin : 10 ans de chiffres-clés

La biodiversité française en déclin : 10 ans de chiffres-clés

Bilan annuel de l’observatoire national de la biodiversité 2021

Bilan annuel de l’observatoire national de la biodiversité 2021

L’Observatoire national de la biodiversité (ONB)

Observatoire national de la biodiversité
Observatoire national de la biodiversité
L’Observatoire national de la biodiversité (ONB) est un réseau de contributeurs coordonné par l’Office français de la biodiversité (OFB). À partir de données disponibles, l’ONB conçoit et diffuse des indicateurs apportant un éclairage sur les grandes questions relatives à la biodiversité en France. Issues d’une démarche scientifique rigoureuse, transparente et validée par un comité éditorial rassemblant sphère de l’État, monde de la recherche, associations et professionnels de la biodiversité, les publications de l’ONB sont mises à disposition des citoyens, des journalistes, des élus, des scientifiques, des gestionnaires d’espaces naturels. L’Observatoire est structuré en différents groupes de travail et un comité éditorial, copiloté par l’OFB et le Service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Logo_naturefrance.svg Aujourd’hui, près de 120 indicateurs sont en ligne sur le portail naturefrance. Établissement public de l’État créé le 1er janvier 2020, l’Office français de la biodiversité est placé sous la tutelle des ministres de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Il a pour missions la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité terrestre, aquatique et marine, ainsi que la gestion équilibrée et durable de l’eau, dans l’Hexagone et en Outre-mer. Il est chargé de développer la connaissance scientifique et technique des espèces, des milieux et de leurs usages, de surveiller et de contrôler les atteintes à l’environnement, de gérer des espaces protégés, d’appuyer la mise en œuvre des politiques publiques, et de mobiliser l’ensemble de la société, acteurs socio-économiques comme citoyens.

 

Documents joints

Le Système d’information sur la biodiversité (SIB)

Aujourd’hui, les données de biodiversité française, métropolitaine comme ultra-marine, sont relativement éparpillées, ou organisées dans des outils informatiques plus ou moins connectés, et alimentés par l’ensemble des acteurs privés et publics, professionnels ou associatifs, ainsi que par le grand public qui contribue à des programmes de sciences participatives.

Le Système d’information sur la biodiversité (SIB) est un dispositif qui vise à fédérer l’ensemble des données issues de 31 politiques publiques en lien avec des enjeux sur la biodiversité, chacune identifiée à travers un système d’information qui lui est propre, appelé “Système d’information métier”. Par exemple, le Système d’information de l’inventaire du patrimoine naturel (SINP), de la CITES, ou encore de Natura 2000. Le SIB cherche à faire évoluer ces systèmes vers une cohérence commune, pour rendre les données plus accessibles et réutilisables par tous. Les informations que le SIB fédère concernent tous les aspects de la biodiversité :

  • son état : l’occurrence, la répartition ou encore le statut de conservation des espèces animales, végétales et fongiques, des habitats et des milieux,
  • les pressions et les menaces s’exerçant sur elle,
  • les actions menées en faveur de sa préservation et de sa restauration,
  • les méthodes et protocoles pour la production et le partage de ces données.

L’objectif du SIB est d’organiser et de proposer un accès public, libre et gratuit à ces données, pour en simplifier et en favoriser l’utilisation. In fine, cet accès facilité à la connaissance permettra de mieux préserver la biodiversité.

A lire

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

30 solutions et retours d’expérience pour adapter les villes au changement climatique

L’Agence Parisienne du Climat et ses partenaires, dont la...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
Cyrille Souche
Cyrille Souchehttp://cdurable.info
Directeur de la Publication Cdurable.info depuis 2005. Cdurable.info a eu 18 ans en 2023 ... L'occasion d'un nouveau départ vers un webmedia coopératif d'intérêt collectif pour recenser et partager les solutions utiles et durables pour agir et coopérer avec le vivant ...

Montée des eaux : l’urgence de solutions fondées sur la nature pour le bassin méditerranéen

Une équipe de scientifiques publie de nouveaux résultats dans Conservation Biology, sur l’impact des changements climatiques à venir sur la biodiversité du bassin méditerranéen....

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert à l’approche des élections européennes, états, entreprises et ONG se mobilisent pour sauver un paquet...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets du changement climatique et estiment qu’il est urgent d’agir, la nécessité de la est...