Dans l'actualité :

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...
Du 16 au 19 octobre 2008 au Parc de la Villette

Le Festin solidaire, se nourrir dignement sur terre

La réponse est dans votre assiette

En 2050, nous serons 9 milliards d’habitants sur Terre. Soit près de 3 milliards de plus qu’aujourd’hui. Nourrir cette population, alors qu’aujourd’hui 850 millions de personnes ne mangent pas à leur faim et que 2 milliards au total n’ont pas une alimentation adéquate est un défi immense. Pour relever ce défi de l’alimentation et venir à bout de la faim, nous devons prendre conscience de la nécessité d’engager dès aujourd’hui des politiques courageuses et d’adopter des habitudes conformes à nos convictions et aux besoins de tous les habitants de la planète, présents et futurs. Pour relever le défi de la faim et de la pauvreté, le CCFD vous invite à vous engager pour une alimentation et un mode de développement respectueux de l’humanité et des ressources naturelles.

Dans la peau d’un paysan du monde…

Un repas animé par des comédiens, où les convives sont invités à se glisser dans la peau d’une rizicultrice thaïlandaise, d’un éleveur de poulets camerounais, d’un ouvrier agricole marocain dans les serres d’Andalousie… afin de vivre et comprendre les raisons de la crise alimentaire et échanger sur les pistes pour y remédier. Au fil du repas, à travers l’histoire de leur personnage, les participants découvriront pourquoi des paysans quittent leurs terres, pourquoi des cultivateurs peuvent souffrir de la faim. Et comment chacun peut agir. Ici. Tous les jours.

…pour comprendre les enjeux de l’alimentation

Le vase a débordé. Depuis le début de l’année, une quarantaine de pays, principalement d’Asie et d’Afrique, ont été le théâtre d’ « émeutes de la faim », l’expression de la colère d’Haïtiens, de Camerounais ou encore de Philippins face à la brutale augmentation du prix des céréales. Le vase a débordé mais la coupe était pleine, depuis déjà longtemps. Car ces « émeutiers » ne sont que le reflet d’une crise alimentaire majeure, profonde et ancienne. Selon la FAO, 862 millions de personnes souffrent de façon permanente de malnutrition. Les trois-quarts vivent en milieu rural et ne se sont, pour l’instant, pas manifestés. De nombreux facteurs expliquent cette situation. Elle est d’abord le résultat, logique et prévisible, de politiques libérales imposées depuis trente ans aux pays du Sud : sans protections douanières, comment le petit paysan sénégalais peut-il résister aux importations de céréales américaines, moins chères à produire et subventionnées à loisir ? Elle relève aussi de la responsabilité individuelle des Gouvernements du Sud, qui ont fait le choix de sacrifier leur agriculture pour nourrir – à bas prix, croyaient-ils – les consommateurs urbains. Elle s’explique enfin par l’augmentation des surfaces consacrées aux agrocarburants, alors que la demande mondiale progresse, en particulier avec le développement économique de pays émergents. Et puis, l’an dernier, la donne a évolué. Quelques mauvaises récoltes en Australie, l’envolée des prix du pétrole, la spéculation boursière… il n’en fallait pas plus pour que les cours mondiaux explosent subitement. Dépendants des aléas du marché mondial, les pays du Sud en payent aujourd’hui le prix fort. Les rangs grossissent de ceux qui n’ont rien à manger. Pourtant la nourriture existe. Reste à la rendre accessible.

 

Informations pratiques

Participez au Festin solidaire :

Pour le public familial, adultes et jeunes à partir de 8 ans du 16 au 19 octobre 2008 à 12h et 13h30 (durée 1h15)

Pavillon Paul Delouvrier au Parc de la Villette (Plan du Parc à télécharger) – Métro Porte de Pantin

– Plein tarif 12 € (gratuité pour jeunes accompagnés entre 8 et 12 ans)
– Tarif réduit 9 € (chômeurs, moins de 26 ans, groupes à partir de 14 ans, personnes handicapées)

Réservation obligatoire au 01 40 03 75 75

A lire

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage...

Tims : des ressources en ligne pour une mobilité durable et inclusive

Les porteurs du programme national Tims lancent le premier...

Pour sauver le Pacte Vert européen, mobilisation générale !

Alors que les attaques continuent contre le Pacte vert...

Comment associer transition écologique et justice sociale ?

Alors que les Français se disent inquiets des effets...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Un toit solaire moins cher qu’un toit traditionnel en tuiles ?

Les systèmes de toitures solaires sont désormais moins chers...

En 2024, 500 000 foyers français produisent et consomment leur électricité grâce au soleil

A l’occasion de la journée internationale du soleil le...

Le vélo, une solution pour développer localement une mobilité inclusive et durable

20% de la population française est en situation de...

Agir pour le vivant et construire une écologie politique inclusive

Agir pour le vivant est un festival citoyen ouvert...

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...
David Naulin
David Naulinhttp://cdurable.info
Journaliste de solutions écologiques et sociales en Occitanie.

Renforcer la résilience des entreprises face au changement climatique

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) est, depuis son origine en 1973, au service de la croissance...

La station d’épuration du Pays d’Aix rénove sa Zone de Rejet Végétalisée

Inaugurée en mai 2024 par la Régie des Eaux du Pays d’Aix, la nouvelle Zone de Rejet Végétalisée de la Station d’Épuration a été...

5 propositions pour une approche systémique du développement international

La mesure d’impact doit être la boussole du passage à l’échelle des entreprises ! C’est pourquoi l’Impact Tank et le Groupe SOS prennent position...