Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Environnement : pour aller au travail autrement

La quatrième semaine européenne de la mobilité visera cette année à travers le thème « Au travail autrement » à convertir durablement les usagers à des moyens de transport sans danger pour l’environnement et à les inciter à se déplacer autrement qu’en voiture chaque fois que cela est possible.

Des millions de personnes, dans près de 930 villes d’Europe et d’ailleurs, participeront aux initiatives en faveur du transport durable organisées, du 16 au 22 septembre à Londres, dans le cadre de la quatrième édition de la semaine européenne de la mobilité sur le thème de « Au travail autrement. »

Deux commissaires européens, Jacques Barrot, vice -président de la Commission européenne en charge des Transports, et Stavros Dimas, commissaire européen chargé de l’Environnement, participeront notamment, le 16 septembre à l’Hôtel de ville de Londres, à une conférence de haut niveau consacrée à un échange de vues sur la mobilité et la qualité de l’air en milieu urbain. Pour Jacques Barrot « L’Europe encourage le recours à des moyens de transport respectueux de l’environnement autres que la voiture. Il faut rendre plus commodes et plus sûrs les moyens de se déplacer entre le domicile et le travail et de circuler en ville à pied, à vélo ou en transport en commun. La semaine européenne de la mobilité invite les pouvoirs locaux à mettre en place les conditions et les infrastructures nécessaires à cet effet. » Quant à Stavros Divas, il estime que la semaine européenne de la mobilité a déjà démontré qu’il existe des solutions autres que la voiture et que nous pouvons tous contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air. Mais pour le commissaire à l’environnement « Même si la législation de l’UE a permis d’améliorer la qualité de l’air, des centaines de milliers d’Européens subissent encore chaque année les conséquences de la pollution atmosphérique. Il nous incombe à tous de prendre les mesures qui s’imposent, tant à l’échelon de l’UE qu’à l’échelon local. Nous pouvons changer les choses! »

A ce jour 937 villes se sont inscrites pour participer à cette journée, dont la plupart des pays de l’UE ou de l’AELE, mais aussi de la Croatie, de la Roumanie, du Brésil, du Canada, de la Colombie, du Japon, de Taiwan et du Venezuela. Pour la plupart des municipalités participantes le temps fort sera comme auparavant la journée sans voiture, mais d’autres initiatives seront également lancées comme la création ou l’amélioration de services de transport en commun, des zones piétonnes dans les centres-villes, des pistes cyclables et des possibilités de location de bicyclettes, la création de zones avec la vitesse limitée à 30 km/h, des services « park and ride » entre le centre-ville et la banlieue ou encore des bases de données pour le covoiturage…

> Pour en savoir plus :
62 villes françaises participent en 2005 à la Semaine européenne de la mobilité et à l’opération « En ville, sans ma voiture ! » : Alès, Amiens, Angers, Annemasse, Auxerre, Avignon, Basse Terre, Beauvais, Bernin, Bessancourt, Bordeaux, Bourg-les-Valences, Bourges, Buc, Cannes, Chalon-sur-Saône, Chambéry Métropole, Clermont-Ferrand, Clichy-la-Garenne, Communauté d’Agglomération de Brive, Communauté d’agglomération de Nevers, Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient, Communauté d’Agglomération du PAys Rochefortais, Communauté d’agglomération Grand Rodez, Communauté d’agglomération Orléans Val de Loire, Communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée, Communauté d’agglomération Saint-Brieuc, Communauté de l’agglomération d’Annecy, CORRENCON-EN-VERCORS, Dijon, Evry, Feyzin, Fontenay en Parisis, GARGES LES GONESSE, La Rochelle, Les Mureaux, Longwy, Lyon, Montreuil, Nantes Métropole, Narbonne, OBERNAI, Orvault, Pantin, Paris, Paris 18e arrondissement, PUTEAUX, Reims, Romans-sur-Isère, Rosny-sur-seine, Roubaix, Saint-Etienne, Saint-Genis-Laval, Saint-germain-en-laye, Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Paul-de-la-Réunion, Sophia ( communaté D’agglomération), Toulon, TOURS, Tulle, Verdun, Villers-Cotterêts

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...