Dans l'actualité :

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

En structurant leur démarche RSE, les entreprises gagnent en performance selon l’Observatoire BIOED 2022

Chaque année, l’impact des entreprises bio est mesuré et publié à travers l’observatoire RSE du label BioED, le seul label RSE spécifique aux entreprises bio. Les 59 PME labellisées (6938 salariés, 2,3 milliards de CA) s’engagent à améliorer leurs pratiques pour contribuer à la construction d’un modèle alimentaire durable.

DES PRATIQUES RSE INTÉGRÉES ET VISIBLES DANS LA DIRECTION DES ENTREPRISES

La démarche RSE est ancrée au sein des stratégies d’entreprises : 48% des entreprises labellisées ont publié des indicateurs extra-financiers attestant de leur performance sur des enjeux RSE (environnement, sociétaux, sociaux…). Les salariés sont de plus en plus impliqués dans le projet d’entreprise : 94% des entreprises labellisées présentent chaque année leurs orientations stratégiques à l’ensemble de leurs salariés. On note a contrario que 64% des salariés des sociétés du CAC 40 n’ont jamais entendu parler de raison d’être.

DES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES FORTES

Les entreprises BioED s’engagent largement sur les aspects environnementaux. En effet, 48% entreprises labellisées ont intégré des critères de biodiversité dans leur cahier des charges ou leur évaluation fournisseurs (contre 32% en 2021). Et 54% des BioED ont plus de 50% de leurs emballages produits finis recyclables.

DES FILIÈRES BIO PLUS RESPONSABLES

Le développement des filières bio est un axe important pour la construction d’une bio cohérente et durable : Près de 46% des entreprises achètent leurs matières premières en commerce équitable (en volumes) (contre 21% en 2021). De même, un budget annuel moyen de 312K€ est alloué par les entreprises labellisées BioED au développement des filières bio. Ancrage territorial, gouvernance, filières, RH : les entreprises BioED souhaitent aller plus loin que le cahier des charges bio européen en intégrant une vraie démarche d’entreprise. Ils répondent ainsi à une demande de plus en plus importante des consommateurs d’apporter de la transparence sur leurs impacts positifs et négatifs, et mettent en place une démarche d’amélioration continue.

Résultats de l’Observatoire 2022

Observatoire BIOED 2022Télécharger les Résultats de l’Observatoire BIOED 2022
capture_d_e_cran_2022-06-21_a_15.44_15.png Le label BioED est porté par le SYNABIO, syndicat national des entreprises de l’agroalimentaire bio

 

Documents joints

A lire

Efficacité, rénovation et transition énergétique : ambition 2030

Chantier prioritaire de la planification écologique, la rénovation énergétique...

Que veut le Rassemblement national sur le climat ?

À l'approche des élections européennes, le Pacte vert est...

Élu(e)s pour agir ? Rejoignez le réseau Ademe !

Gilles Pérole est adjoint au maire de Mouans-Sartoux (06)...

Quand les agriculteurs s’impliquent dans les énergies renouvelables

Quand agriculteurs et riverains d’un territoire s’associent pour développer...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Stockage intersaisonnier de chaleur : la solution de chauffage – climatisation durable et décarbonée

Le stockage intersaisonnier de chaleur consiste à mettre en...

Tu veux changer les choses ? Avec l’ingénierie tu peux vraiment tout faire !

En France, il manque 20 000 ingénieurs et ingénieures...

Baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais

Avec + 4,9 % d'après l'INSEE, l'inflation des produits...

Quelles perspectives sur les ressources mondiales 2024

Le monde est confronté à une triple crise planétaire : le changement climatique, la perte de biodiversité, la pollution et les déchets. L'économie mondiale...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse les inégalités, consume la bio-régénérescence de la planète et accélère le dérèglement climatique. Il y...

Pourquoi bouder l’alimentation bio malgré la réduction de l’écart de prix avec les produits conventionnels ?

Choisit-on consciemment ce que l'on mange ? Chaque jour, nous favorisons, à travers nos choix alimentaires, un type d’agriculture plutôt qu’un autre. Les aliments...