Dans l'actualité :

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la...

Débat : Elisabeth Badinter oppose féminisme et écologie sur France Inter

La philosophe Elisabeth Badinter, à l’occasion de la sortie d’un nouveau livre où elle dénonce l’allaitement obligatoire, était l’invité spéciale de France Inter le jeudi 11 février.

Au cours de son entretien avec Nicolas Demorand, Elisabeth Badinter explique que le retour à l’allaitement est dû à un « nouveau naturalisme » qui veut « culpabiliser » les femmes et les enfermer dans leur rôle de mère. Une thèse qu’elle développe dans son dernier ouvrage Le conflit, la femme et la mère (Flammarion) : « Il s’est développé ces 30 dernières années un modèle de mère idéale avec de nouvelles obligations de plus en plus lourdes pour se conformer à la nature », dit-elle. Et de dénoncer une « décision de l’OMS et de l’Unicef à la suite de pressions très fortes fortes d’association d’origines américaine en particulier lié au mouvement chrétien traditionaliste ».

Elle a également dénoncé le projet de taxe sur les couches jetables lancé en septembre 2008 par Nathalie Kosciusko-Morizet, du temps où elle était secrétaire d’Etat à l’Ecologie : « On fait passer nature avant les libertés féminines (…) ces couches jetables ont été un des aspects de la libération des mères ». Et de s’en prendre notamment à Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts : « La bonne mère écologique pour Mme Duflot, c’est une femme qui allaite, lave elle-même ses couches, fait des brocolis bio pour ses enfants ».

Écoutez Elisabeth Badinter :

La philosophe Elisabeth Badinter répond aux questions de Nicolas Demorand, Thomas Legrand, Bernard Guetta et des auditeurs dans Interactiv’ sur France Inter (08h40 – 11 Février 2010) :

Qu’en pensez-vous ?

A lire

Le Service Civique écologique pour les jeunes de 16 à 25 ans

Dérèglements climatiques, menace de la biodiversité, expansion des déchets...

Quelle place pour l’écologie dans le débat public ?

Le débat public sur l'écologie, s'il est devenu plus...

Féris Barkat porte la voix de la génération Banlieues Climat

Féris Barkat est le fondateur de Banlieues Climat, une...

Newsletter

spot_img

Sur Cdurable

A quand l’indicateur du Bonheur National Brut ?

« Le bonheur de tous ». C’est par ces mots...

Zéro Artificialisation Nette pour réduire le mal-logement

Comment créer 400 000 nouveaux logements chaque année pendant...

Mode : comment passer du jetable au durable ?

Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de...

Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de la construction

Le Rapport sur l’état mondial des bâtiments et de...

Quand la permaculture inspire l’habitat et l’entreprise

Notre mode de développement n’est plus viable. Il creuse...

Les technologies liées à l’hydrogène sont elles pertinentes pour atteindre les objectifs de développement durable ?

Ce rapport est l’œuvre d’une cinquantaine d’étudiants scientifiques tirés au sort pour participer à la première « Convention scientifique étudiante ». Lancée en 2023...

Les 10 principes du Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble de 10 principes destinés à...

Comprendre les enjeux de la CSRD – Corporate Sustainability Reporting Directive

Tennaxia, précurseur français des logiciels de pilotage de la performance durable des entreprises et investisseurs, décrypte pour nous les grands thèmes de la CSRD...

3 Commentaires

  1. Débat : Elisabeth Badinter oppose féminisme et écologie sur France Inter
    Badinter fait partie des ces gens qui ont mené notre société et notre monde là où il est, sans avenir, sans lien, sans fraternité. Elle a utilisé le féminisme pour assouvir la cupidité des entreprises (couches culottes, lait maternisé, etc.) et la consommation à tout va dans l’individualisme total. Il est donc normal qu’elle rejette les forces du progrès qui sont là aujourd’hui pour redonner au monde les possibilités de vivre ensemble et avec un espoir d’avenir en commun sur cette terre. On aurait préféré l’entendre vilipender le monde de la finance, au lieu de cela, elle brandit le féminisme contre l’écologie, comme l’industrie du tabac l’avait fait en son temps pour ouvrir le marché du tabac à deux fois plus de consommateurs !
    Les femmes apprécieront !

  2. Débat : Elisabeth Badinter oppose féminisme et écologie sur France Inter
    Elle ne sait pas quoi dire pour se faire connaitre, à contre courant pour forcément faire du bruit…

    Oui, ma femme allaite notre bébé de 4 mois, oui elle est en congés parental, mais c’est moi qui me lève la nuit, qui change bébé, et le pose dans le lit pour que maman allaite, et c’est moi qui lave les couches lavables, ou plutôt, la machine à laver. Ah oui, mme Badinter pense que les écolos n’ont pas de machine à laver… et que les non écolos ne nourrissent pas leurs enfants. Il n’y a que les écolos pour donner du brocoli à leurs enfants, oh les vilains…

  3. Débat : Elisabeth Badinter oppose féminisme et écologie sur France Inter
    Madame Badinter fille de Marcel Bleustein
    Blanchet lui-même créateur des célèbres drugstores publicis et consor….vous ne voudriez pas que cette bourgeoise bon teint sorte ce sein ( qu’elle ne saurait voir)Il ne faut pas confondre le féminisme et le rejet de la féminité dont la maternité est le plus bel attribut que bien des hommes nous envient.
    Allaitez mesdames et vos enfants vous le rendront car c’est un lien incomparable!
    Et vous Mme Badinter, occupez vous de contribuer à améliorer les conditions de travail des mères, car là y’a du boulot!!!!